En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 5 heures 30 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 10 heures 8 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 10 heures 57 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 11 heures 34 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 12 heures 12 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 12 heures 49 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 14 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 8 heures 28 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 10 heures 21 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 11 heures 18 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 11 heures 50 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 12 heures 26 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 13 heures 7 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 13 heures 21 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 14 heures 16 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 14 heures 25 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 14 heures 46 min
© Reuters
© Reuters
Secrets

Fichier des 100.000 collabos : "on n’a pas révélé tous les noms de peur des procès à répétition et des risques de suicides”

Publié le 08 octobre 2017
À la libération, le colonel Paul Paillole, responsable du contre-espionnage français, entreprend de dresser la liste des personnes ayant collaboré avec l'occupant allemand. Dominique Lormier en a tiré un livre.
Dominique Lormier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Lormier, historien et écrivain, est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire militaire. Membre de l'Institut Jean-Moulin et membre d'honneur des Combattants volontaires de la Résistance, il collabore à de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À la libération, le colonel Paul Paillole, responsable du contre-espionnage français, entreprend de dresser la liste des personnes ayant collaboré avec l'occupant allemand. Dominique Lormier en a tiré un livre.

Atlantico : En quoi ce fichier est un objet d'étude intéressant et atypique ?

Dominique Lormier : C'est totalement atypique parce qu'il est resté caché pendant plus de 70 ans : même lors du procès Papon le fichier est sorti des archives mais a tout de suite été reclassé du fait de son contenu explosif. Il est explosif par sa quantité : on a plus de 100 000 noms. Il y a des fichiers aux archives nationales et aux archives de Vincennes mais pas de cette ampleur. Un fichier très complet sur la collaboration politique et militaire alors la collaboration économique est moins abordée parce qu'en fait, il y a eu des compromissions et des ententes à la Libération de manière à ce que l'épuration touche essentiellement la collaboration politique qui a été sciemment voulu par les personnes qui s'y sont engagés alors que la collaboration économique a été subi sous la pression de l'occupant.
 
 

Ce livre est-il une sorte de typologie ?

Oui, c'est une typologie sociale qui permet d'avoir une image du contenu économique du fichier en question.
 

Qui sont les figures présentes dans ce fichier ?

On retrouve toutes les grandes figures de la collaboration. Je me suis attaché à deux aspects de la collaboration dont une qui est particulièrement sordide, celle des français qui ont travaillé pour les services allemands de renseignement. Il y a là des personnalités effrayantes avec un manque total de moralité, des gens d'une intelligence totalement machiavélique et également des gens ont porté un certain romantisme fasciste. C'est deux aspects de la collaboration militaire et policière qui sont assez prégnants sur ce qu'a pu être la collaboration dans l'engagement idéologique.
 


Une collaboration passive également...

J'avais des sources de renseignements annexes concernant un certain nombres de ces personnes. J'ai intégré mes connaissances dans le livre sur certaines de ces figures. Et j'aborde le fichier sous une forme plus sociologique dans le dernier chapitre.


Les faux résistants sont-ils beaucoup plus nombreux que ce que suggérait Alexandre de Marranche ?

Il y en a un certain nombre. Dans la partie ou je traite de la collaboration avec la gestapo, j'aborde le fait qu'il a eu des chefs gestapistes qui avaient des listes de français soi-disant résistant mais qui, en fait, avait collaborer avec les allemands. Il y a eu un vent de panique lorsqu'ils ont menacé de vouloir révéler ces listes et c'est pour cela qu'ils ont été condamnés seulement légèrement. Dire qu'ils ont été nombreux ? Non. Ça n'a absolument pas été la majorité. Cela représente un pourcentage de 2 à 5%.
 

Ce fichier est-il aujourd'hui déclassé ? 

Le document est supposé être déclassé depuis 2015. Mais dans les fait il n'est toujours pas accessible à la consultation. Mon livre est une étape dans l'ouverture de ce fameux fichier mais à mon avis il va rester sous clé pour un certain temps. Il a été question de dévoiler le fichier tel qu'il était, dans son intégralité, avec une courte introduction, mais le service juridique de mon éditeur disait que l'on aurait eu des procès à répétition et des risques de suicides. Et j'ai pu me rendre compte de la prégnance de ce passé sur les enfants et petits-enfants de ces personnes qui sont dans le fichiers. Je m'en rends compte depuis ces 30 années que j'écris sur le sujet, au salon du livre par exemple ou je vois des enfants ou des petits enfants de collabos qui sont encore très marqués par le passé du père ou du grand père. Oui, la mémoire est toujours vive, c'est tout à fait étonnant. Et le sujet est caché, tabou. Lorsque j'avais mené une enquête il y a quelques années, j'étais allé voir le consulat d'Allemagne à Bordeaux et on m'avait révélé qu'il y avait encore 200 familles bordelaises qui touchaient une pension de la République Fédéral d'Allemagne parce qu'un des membres de la famille avait combattu dans la division Charlemagne.
 

Quelles sont les lacunes de ce fichier ?

La grosse lacune du fichier porte sur le fait que la collaboration économique a été escamotée (il n'y a que 600 personnes alors que cette collaboration a été de loin la plus importante). Il y a eu des accords : cette collaboration concernait des gens qui avec beaucoup de relations dans le monde l'entre-deux-guerres mais également dans le monde la Résistance. Et finalement, ils sont passés à travers les fils à la Libération. Il y a eu et également la volonté politique du Général De Gaulle de réconcilier et relancer la machine économique en accord avec les différents partis politiques de l'époque, et même avec le parti communiste. La France était dans une situation compliquée (elle avait perdu en 40 mais se retrouvait finalement dans le camp des vainqueurs, de justesse, en tant que 4ème puissance victorieuse lors de l'acte de capitulation de l'Allemagne à Berlin) et De Gaulle voulait redorer le blason de la France et mettre en avant les faits de résistance et la France libre. La collaboration, à cette époque était un sujet tabou : on le voit à travers des figures emblématiques comme Papon ou Bousquet, des fonctionnaires qui ont déporté des centaines de Juifs et qui sont passés entre les mailles de l'épuration. Alors que l'actrice Mireille Badin, qui a été une des grandes actrices françaises de l'entre-deux-guerres, une vedette internationale, voit sa carrière complétement ruinée et meurt jeune, à 52 ans, dans la misère la plus total, pour avoir eu le malheur de coucher avec un officier allemand.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier62
- 10/10/2017 - 10:41
Et ceux qui ont collaboré avec les anglo-saxons ?
On parle des collaborateurs qui se seraient volontairement mis dans les mains de l'Allemagne. C'est une interprétation abusive pour la plupart d'entre eux, dans la mesure où ils ont eu à faire face à la situation léguée par les politiciens de gauche de la IIIème république qui ont déclaré la guerre pour un prétexte, et qui se sont débarrassés du pouvoir en le donnant à Pétain alors que le pays était envahi ! Mais on ne parle pas de ceux qui se sont les instruments dociles des intérêts américains et qui ont fait la guerre confortablement installés dans un palace londonien, à justifier et trouver des excuses au bombardements alliés sur la France qui ont tué des centaines de milliers de français, avec l'approbation de ces "patriotes"...
mahesa
- 09/10/2017 - 16:00
Et qui va lister les colabos actuels ?
J'espère qu'il existe une structure, assoc ou autre, qui a déjà commencé la liste des collabos avec l'islamisme contre la France et les français, avec un regard aiguisé sur les politiques, les financiers, les intellectuels, les fonctionnaires notamment. Il y a du boulot, et ça n'est qu'un début...
Daniel MELIN
- 09/10/2017 - 12:43
Cet article est truffé de fautes d'ortographe.....
De grâce, faites des relectures !