En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

06.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

07.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 3 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 49 min 22 sec
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 2 heures 12 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 3 heures 36 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 4 heures 36 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 13 heures 45 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique",
il y a 8 min 10 sec
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 1 heure 22 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 3 heures 17 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 4 heures 36 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 13 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 13 heures 26 min
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 20 heures 53 min
© Reuters
© Reuters
Un problème de poids

Cancer : toujours plus de diagnostics liés aux surcharges pondérales

Publié le 05 octobre 2017
Le surpoids et l'obésité sont liés à treize type de cancers différents aux Etats-Unis, et représentent jusqu’à 40% des cas diagnostiqués. Une étude publiée récemment s'appuie sur des données du Centre for Diseases Control. Les personnes âgées de 50 à 74 ans et les femmes sont particulièrement exposées.
Corinne Chicheportiche-Ayache
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Corinne Chicheportiche-Ayache est médecin-nutritionniste. Elle exerce dans un cabinet à Paris. Plus d'informations sur : https://dr-chicheportiche-ayache-nutrition.fr/
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le surpoids et l'obésité sont liés à treize type de cancers différents aux Etats-Unis, et représentent jusqu’à 40% des cas diagnostiqués. Une étude publiée récemment s'appuie sur des données du Centre for Diseases Control. Les personnes âgées de 50 à 74 ans et les femmes sont particulièrement exposées.

Atlantico : Le CDC, Centre for Diseases Control basé aux Etats-Unis montre dans une étude que les cancers liés au surpoids et à l'obésité ont progressé de 7% entre 2005 et 2014 selon des données de la base de données statistiques américaine sur le cancer. Quelles sont les conséquences concrètes du surpoids et de l'obésité sur les risques de développer un cancer ? A-t-on enfin des éléments qui indiquent que le surpoids et l'obésité sont un facteur déclencheur du cancer ? Quels sont les cancers les plus fréquents liés au surpoids et à l'obésité ? 

Corinne Chicheportiche-Ayache :  L’obésité est définie par un excès de masse grasse dont on connait les effets néfastes sur la santé parmi lesquelles les maladies cardio-vasculaires et respiratoires sont citées en premier lieu par les patients.  On la définit grâce à un indicateur : l’Indice de Masse Corporelle (IMC) calculé par le poids (en kg)  divisé par le carré de la taille (en mètres). On considère que l'IMC est normal entre 18 et 25 kg/m2. Au-dessus de 30 kg/M2 on considère le patient comme obèse. Les données suggèrent par ailleurs que l’adiposité abdominale (mesurée par le tour de taille ou par le rapport tour de taille/tour de hanche) est un prédicteur plus pertinent de risque du cancer colo rectal que l’obésité estimée par l’IMC La progression de l'obésité en France commence enfin à se stabiliser grâce aux différents programmes de sensibilisation développés par les Autorités de Santé. En 2012 elle concernait néanmoins 15% des adultes.  

De nombreuses études internationales ont mis en évidence le rôle cancérigène de l'obésité. Le niveau de preuve (sommes et qualité des études scientifiques réalisées sur le sujet) à été considéré comme convaincant pour le cancer de l'oesophage, colique, rectal, rénal, du sein en post-ménopause, de l'utérus (endomètre). Ce niveau de preuve a été qualifié e probable pour les cancers hépatiques, de la vésicule biliaire et l'ovaire et de la prostate. Cette corrélation concerne le moment du diagnostic mais a été aussi retrouvée lorsque la prise de poids avait lieu durant le traitement favorisant un risque de récidive ou un risque de survenue d'un second cancer. L’obésité est caractérisée par un état inflammatoire chronique avec comme  marqueurs de certains facteurs sanguins pro-inflammatoires que l'on appelle les interleukines, la CRP, la leptine ou encore le TNF-alpha. Ce sont ces derniers qui favoriseraient le développement et la multiplication cellulaire et les premières étapes de l'apparition du cancer. On retrouve par ailleurs une élévation de certaines hormones telles que l'insuline ou les hormones sexuelles qui peuvent contribuer à l’apparition de cancers spécifiques tels que les cancers du sein et de l'endomètre. 

L'étude montre que 55% des femmes diagnostiquées en surpoids ont un risque élevé de développer un cancer alors que seul 24% des hommes seraient concernés. Comme expliquer que les femmes soient plus sujettes à développer un cancer ? 

La différence s'explique par la fréquence des cancers gynécologiques. En effet,  les cancers de l'endomètre (la muqueuse de l'utérus), du sein et du colon, responsables à eux trois de 73% des nouveaux cas de cancer chez les femmes.    

Les Etats-Unis cherchent à vaincre, à battre le cancer, alors qu'il faudrait faire plus de prévention contre ce dernier. Comment une meilleure alimentation peut aider à réduire les risques de développer un cancer ? 

Afin de limiter les risques de co-morbidités et de mortalité liés au surpoids et à l’obésité, il est recommandé de maintenir un poids adapté (défini par un IMC compris entre 18,5 et 25 kg/m2) en maintenant une activité physique régulière et en privilégiant une alimentation équilibrée et plutôt composée d'aliments à faible densité énergétique. Par ailleurs certains aliments sont à éviter : l'alcool, la consommation régulière de charcuterie et de viande rouge et celle de sel et de produits salés. La consommation excessive de produits laitiers est associée à une augmentation du risque de cancer de la prostate. A l'inverse, la consommation de fruits et légumes, et d'aliments riches en fibres alimentaires a été démontrée comme protectrice

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 05/10/2017 - 14:16
Et pourtant les obèses résistent bien mieux aux stages de réa
Et s'ils ont un cancer le fait de pouvoir perdre beaucoup de poids du fait de leur surcharge prolonge, à mon avis, leur survie. Je ne plaide pas pour l'obésité bien au contraire mais tout n'est pas noir dans le fait d'être obèse (IMC à partir de 30) sauf pour les obésités extrêmes "morbides".