En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

05.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 11 heures 25 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 14 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 17 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 20 heures 13 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 20 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 22 heures 11 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 12 heures 37 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 15 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 17 heures 25 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 19 heures 47 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 20 heures 10 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 20 heures 21 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 20 heures 55 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 21 heures 39 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 21 heures 49 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 22 heures 18 min
Résistance

De la nécessité de revaloriser sa culture face à l'hégémonie américaine

Publié le 08 avril 2012
Quand l'uniformisation s'installe dans les goûts, les idées, dans la vie quotidienne, dans la conception même de l'existence, alors la pensée unique domine. La langue anglaise domine le monde et sert aujourd'hui de support à cette pensée unique. Mais le français est bien vivant. Extraits du plaidoyer de Claude Hagège "Contre la pensée unique" (2/2).
Claude Hagège
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Hagège est linguiste, professeur honoraire au Collège de France et lauréat de la médaille d'or du CNRS.Il est l'auteur de Contre la pensée unique (Odile Jacob, 2012)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quand l'uniformisation s'installe dans les goûts, les idées, dans la vie quotidienne, dans la conception même de l'existence, alors la pensée unique domine. La langue anglaise domine le monde et sert aujourd'hui de support à cette pensée unique. Mais le français est bien vivant. Extraits du plaidoyer de Claude Hagège "Contre la pensée unique" (2/2).

La pression exercée par la pensée unique sur la vie et les états d’esprit dans la France d’aujourd’hui présente de nombreux aspects qui ne sont pas difficiles à apercevoir. La mention même de ces aspects contient les indices sur l’action nécessaire pour circonvenir la pensée unique : médiocrité des idéaux, uniformisation des comportements comme des interprétations du réel, penchant pour la désaffection, sinon l’hostilité déclarée et suivie d’actes destructeurs, à l’égard des entreprises qui remettent en cause les habitudes et les ordres établis, ou qui inspirent le combat pour de nouvelles valeurs.

Au sommet de cette pyramide d’effets délétères figure l’abrasion de distinctions capitales, comme celles qu’il faut faire entre l’essentiel et l’accessoire, entre le meilleur et le moins bon, entre la vulgarité et l’élégance. Y figure également la frénésie mimétique, dont l’exemple puissamment efficace et savamment orchestré est donné par les médias, comme le souligne, par exemple, le récent livre d’H. Brusini (2011), au titre éloquent, "Copie conforme. Pourquoi les médias disent tous la même chose ?"

La prise de conscience de cette conjugaison de facteurs nullogènes est à elle seule le fondement même d’une pensée diversifiée et d’un ressaisissement énergique des Français redevenus lucides sur leur place dans le concert des nations et dans la construction d’une destinée humaine. L’un des moyens les plus sûrs pour favoriser cette prise de conscience et les comportements qu’elle suscitera est la place croissante qui doit être donnée dans les familles, comme à l’école, comme dans les recommandations officielles de l’État, à une activité de base sur laquelle s’articule toute construction d’un esprit libre et capable d’opposer une résistance victorieuse aux assauts répétés de la pensée unique. Cette activité a un nom simple : la lecture (cf. ci-dessous).

C’est parce que la dévalorisation de sa propre culture est, dans chaque pays, la conséquence, en même temps que le critère, du succès d’une guerre destinée à asseoir une hégémonie par abrasion des spécificités culturelles, qu’un chemin d’action essentiel consiste à revaloriser chaque culture face à la culture américaine.

L’inconscience, sinon la désarmante sottise, de beaucoup de Français se déchiffrent aisément à travers l’épithète de « ringard » qu’ils appliquent à ce qui est français et traditionnel dans beaucoup de domaines, sans comprendre que cette dévalorisation de leur culture au bénéfice de l’illusion d’être « modernes », c’est-à-dire américanisés, se paie au prix fort de l’inhumation de leur personnalité culturelle. Heureux qu’il se trouve encore, en France, notamment, des immigrés pour qui la citoyenneté française est définitoire, et qui, loin de la dévaluer, la surévaluent, au contraire, car sa valeur se mesure au prix qu’ils payent pour elle : pour la conquérir, ils se battent, notamment contre certaines formes de rejet raciste, et cela dans le même temps où beaucoup de ceux qui possèdent cette citoyenneté par naissance ne songent qu’à la dénigrer comme désuète et comme trop éloignée de ce qui est flatteur parce que estampillé d’outre-Atlantique.

_______________________________

Extrait de Contre la pensée unique, Odile Jacob (12 janvier 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
François 38
- 09/04/2012 - 13:29
@ Nyor
Que voulez-vous qu'on saisisse de la culture arabe? Citez-moi un grand musicien, un grand peintre ,un grand écrivain, un grand ingénieur , un grand sculpteur , un grand scientifique arabe? Personnellement je n'en connais pas , et pourtant j'ai vécu et suis allé très souvent dans les pays arabes,où j'ai eu de bons amis notamment un merveilleux Kabyle) donc en effet il n'y aura pas d'arabisation de la culture française, dans le sens américanisation du terme, et pour cause , mais il peut y avoir, et c'est ce à quoi je faisais allusion, une mise à mal de notre propre culture par l'impossibilité de cohabiter pacifiquement pour des raisons qui demanderaient un développement que je ne veux aborder ici!
NYOR
- 09/04/2012 - 01:05
Pour info comme il ne le dira pas :
Il est diplômé de russe, arabe, hébreu et chinois, il maîtrise couramment une dizaine de langues : l’italien, l’espagnol, l’allemand, l’arabe classique et l'arabe dialectal de Tunisie, l’hébreu, le chinois, le japonais et le russe1. Il connaît en outre les structures et les propriétés linguistiques d'une centaine d'autres langues.
NYOR
- 09/04/2012 - 01:02
Idbambou
Ce n'est pas le propos d'Hagège. Il a toujours été partisan de l'évolution de la langue. Et comme il parle plusieurs dialectes en plus de quelques langues, j'imagine qu'il les chérit tout autant. Ce qu'il craint, et c'est l'objet de l'article, c'est que l'appauvrissement de la diversité linguistique créé un appauvrissement de la pensée tout court. En conclusion, il est le premier défenseur des dialectes qui vous sont chers. Simplement comme ce propos se situait sur le terrain de l'international, il prenait en référence le français.