En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Côte d'Ivoire : les scénarios de l'après Gbagbo

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 6 heures 30 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 8 heures 2 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 9 heures 55 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 11 heures 38 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 15 heures 13 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 8 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 7 heures 32 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 9 heures 30 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 10 heures 20 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 12 heures 14 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 14 heures 28 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 15 heures 8 sec
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 15 heures 26 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 8 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 9 heures
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Ville lumière

Comment Paris est redevenue un aimant à touristes

Publié le 23 août 2017
D'après le Comité régional du tourisme (CRT) Paris Île-de-France, la région a connu une fréquentation touristique record au premier semestre.
Pascal Perri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perri est économiste. Il dirige le cabinet PNC Economic, cabinet européen spécialisé dans les politiques de prix et les stratégies low cost. Il est l’auteur de  l’ouvrage "Les impôts pour les nuls" chez First Editions et de "Google, un ami qui ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après le Comité régional du tourisme (CRT) Paris Île-de-France, la région a connu une fréquentation touristique record au premier semestre.

Atlantico : Les hôtels d'Île-de-France ont accueilli 16,4 millions de visiteurs au premier semestre 2017. Un record depuis 10 ans. Alors que la capitale a été violemment touchée par des attaques terroristes au cours des années passées, entraînant une chute du nombre de visiteurs, quels ont été les moteurs de ce retour en grâce du côté des touristes ? 

Pascal Perri : Vous évoquez la vague terroriste mais il faut aussi y ajouter l’image désastreuse des violences de rue au moment des mouvements sociaux contre la loi El Khomry au printemps 2016. Paris est parvenu à retrouver un niveau de fréquentation remarquable en profitant du calme des derniers mois. La destination fait toujours rêver.  C’est une ville unique, peut être même une marque ombrelle sous laquelle on trouve de la culture, de la gastronomie, du patrimoine, de la mode et un certain art de vivre. Paris restera toujours Paris, c’est inscrit dans l’imaginaire collectif des touristes et pas seulement des plus de 40 ans. Le flux des visiteurs supplémentaires est très significatif. Il ne s’agit pas d’une petite embellie mais bel et bien d’un mouvement quantitatif significatif. La région Ile-de-France qui est associée au succès de Paris a accueilli 1,5 millions de touristes additionnels par rapport au premier semestre de l’année dernière. Les européens sont de retour grâce aux Allemands et aux Espagnols, les Américains reviennent aussi tout comme les Chinois. Ces touristes dépensent plus, c’est aussi le signe que l’offre parisienne est attractive. Il ne faut pas non plus oublier les Français qui font du tourisme dans leur propre pays. Le séjour parisien « pour profiter de Paris comme les parisiens ne savent pas toujours le faire » rencontre un vrai succès.  

Quelles ont été les actions mises en place par les professionnels du secteur ? Dans quelle mesure l'apparition d'acteurs de type Airbnb a--elle pu participer à un élargissement de l'offre, ou même à une baisse des prix ? 

Les professionnels du tourisme, les collectivités, les organisations professionnelles sont passées à une vraie politique de l’offre. Ils ont compris que le tourisme naturel ne marchait plus. Pendant longtemps, on a pensé en France que nos atouts naturels suffisaient pour attirer les touristes. Or, ce marché est devenu très concurrentiel. La concurrence s’exerce en terme de prix mais aussi de contenus. Le tourisme est une industrie. Il faut proposer des produits, des assemblages, des formules, la demande n’est pas uniforme, il en faut pour tous les prix et pour tous les goûts. Ce n’est pas un marché naturel. La politique des professionnels a été proactive. Ils ont innové, ils sont allés chercher de nouveaux clients, ils ont rassuré, le ministre des affaires étrangères a fait du tourisme une cause politique majeure. Tous ces éléments ajoutés les uns aux autres ont eu un effet. Mais on sait dans ce domaine que rien n’est jamais acquis. Il faut sans cesse séduire et convaincre. Le tourisme est un secteur expérientiel. La demande est dynamique. Il faut se battre pour que l’expérience vécue soit supérieure à l’expérience espérée. La communication digitale, les liens avec les visiteurs participent à l’attractivité de Paris. Nous avons retourné la situation, il faut encore faire mieux.  

Quels sont encore les efforts à fournir pour toujours améliorer l'attractivité de la Ville de Paris ? Quelles sont les principales critiques formulées par les touristes ? 

Les efforts à fournir portent sur la qualité du service et sur la cohérence d’ensemble. Les touristes sont des collectionneurs de souvenirs. Ils viennent pour consommer des produits et des services. Si le niveau de qualité est hétérogène, les mauvaises impressions gommeront les bonnes. Je vais citer quelques exemples : l’anglais n’est pas parfaitement parlé partout, or c’est un pré requis quand on s’adresse à une population internationale ; le niveau de service dans la restauration est aléatoire, la qualité des produits servis n’est pas garantie alors que Paris devrait être un territoire sans mauvaise surprise dans ce domaine, les transports sont sales tout comme une partie de la ville, certains quartiers sont insécures. Le projet Paris 2014 va libérer des moyens qui seront investis pour réaménager et rénover une partie de la région, pour  ajouter des capacités de transport supplémentaires. C’est l’occasion de mettre le turbo pour confirmer les bonnes tendances et enchanter ou ré-enchanter ce qui ne l’était plus à Paris. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires