En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Maréchal nous voilà !
Pétain était-il un suprémaciste blanc ?
Publié le 19 août 2017
C'est fort possible. Tel est en tout cas l'avis du maire de New York.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est fort possible. Tel est en tout cas l'avis du maire de New York.

Il était malheureux, Bill de Blasio. Alors que dans toute l'Amérique on déboulonnait les statues d'héros sudistes, alors que devant les bâtiments officiels de Virginie et d'Alabama, on enlevait les drapeaux de la Confédération, lui souffrait de n'avoir rien à se mettre sous la dent. Pas de général Lee à descendre de son piédestal. Pas de photos de soldats vêtus de gris à effacer ou à brûler.

Le maire de New York se lamentait dur. Comment allait-il se joindre à la vague émotionnelle qui balayait l'Amérique, après la tragédie de Charlottesville où un manifestant de gauche avait été tué par un suprémaciste blanc ? Et soudain – eurêka !- il eut une idée de génie. Bill de Blasio s'avisa qu'en plein cœur de Broadway, dans le Canyon of Heroes, il y avait un corpus delicti. Une plaque en hommage au maréchal Pétain ! Elle avait été apposée là en 1931 lors d'une parade militaire célébrant l'entrée des troupes américaines dans la première guerre mondiale. En ce jour d'exaltation patriotique, la ville de New York avait eu une pensée pour le vainqueur de Verdun.

Depuis, la plaque dormait, tranquille et poussiéreuse, dans cette avenue. Oubliée de tous. Ne faisant de mal à personne. Et surtout à aucun des maires qui s'étaient succédé à New York depuis 86 ans. Certains d'entre eux étaient pourtant juifs. On ne pleurera pas trop sur la disparition d'une plaque qualifiée de "symbole de la haine" par le maire de New York.

Mais on en restera pas moins admiratif devant les capacités illimités de la bêtise bien-pensante. On ne sait si Bill de Blasio va, à la place de celle de Pétain, poser une plaque à la gloire des tirailleurs sénégalais morts en 14-18, puis en 39-40. Mais s'il le fait, il sera à coup sûr plébiscité par la communauté noire américaine. Par le CRAN. Par la presse française. Eh oui, c'est comme ça que chez nous on aime l'Amérique…  

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 20/08/2017 - 10:46
Robert-Dany Dufour
Lire:La situation désespérée du présent me remplit d'espoir : face à trois délires politiques mortifères, l'hypothèse convivialiste, broché,
KOUTOUBIA56
- 19/08/2017 - 23:36
les gauchos sont des cons d
les gauchos sont des cons d'ou qu'ils viennent et ou qu'ils soient
Joly Maurice
- 19/08/2017 - 21:52
Insondable connerie!
La gauche, partout se pose en orfèvre de la bêtise monobloc! C'est à sangloter de dépit!