En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

02.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

03.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

07.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 39 min 46 sec
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 1 heure 37 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 4 heures 34 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 8 heures 6 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 8 heures 24 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 9 heures 10 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 9 heures 44 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 1 heure 9 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 3 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 4 heures 53 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 7 heures 20 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 9 heures 21 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 9 heures 45 min
© Reuters
© Reuters
Retour

Pourquoi les exilés fiscaux font la fine bouche à l’idée de revenir en France

Publié le 28 juillet 2017
Le gouvernement mène campagne en faveur du développement de l’attractivité de la France auprès des investisseurs internationaux, en vue de relancer la croissance dans un pays trop coutumier de la stagnation depuis des années. Le Brexit constitue à cet égard une opportunité à saisir, tout comme la perspective d’avoir à préparer les futurs jeux olympiques qui s’annonce favorable.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement mène campagne en faveur du développement de l’attractivité de la France auprès des investisseurs internationaux, en vue de relancer la croissance dans un pays trop coutumier de la stagnation depuis des années. Le Brexit constitue à cet égard une opportunité à saisir, tout comme la perspective d’avoir à préparer les futurs jeux olympiques qui s’annonce favorable.

Dans ce contexte, un retour des expatriés qui par dizaines de milliers ont quitté l’hexagone sous le quinquennat de François Hollande aurait le double avantage de provoquer un  véritable entrainement positif, tout en apportant de précieux capitaux pour ranimer  l’économie.

Pourtant rien ne dit qu’une telle dynamique est en train de s’enclencher. La période des vacances peut être stimulante  pour la réflexion. Mais  les premières réactions enregistrées traduisent une certaine prudence mâtinée de méfiance . Certes, Emmanuel Macron a suscité un grand espoir sur un changement de cap dans la conduite des affaires, mais  la confiance n’est pas encore au rendez-vous. Et certains couacs enregistrés ces dernières semaines, le sentiment que la pensée présidentielle  n’était pas toujours solidement  arrimée, continuent d’entretenir le doute. Le retour de la politique du rabot avec la décision de faire des économies sans discernement et sans véritables choix dans les budgets publics, la réduction systématique de cinq euros  sur les aides au logement, dérisoire par son montant, mais aux conséquences incalculables en raison du nombre de personnes concernées , sans parler d’autres erreurs psychologiques comme le limogeage du chef d’Etat-Major des Armées, où l’annonce d’une nationalisation des chantiers navals de Saint-Nazaire créent un climat d’incertitude qui se traduit déjà dans les sondages de popularité du chef de l’Etat..

Il n’est donc pas surprenant que les expatriés considèrent qu’il  est urgent de prendre son temps avant de retrouver le chemin de l’hexagone. On note ainsi  que depuis le Brexit, certains d’entre eux domiciliés à Londres regardent davantage vers Bruxelles pour se rapprocher, quand ils ne sont pas sensibles aux sirènes de Francfort qui aspire à devenir la principale place du continent, d’autant  qu’elle est le siège de la banque centrale européenne.

Dans les milieux d’affaires, on commence à craindre que la volonté de transformer l’ISF ne soit pas immuable. Car un vent de contestation se fait jour depuis que les lobbies hostiles  sont entrés en scène, en surfant sur l’hostilité d’une majorité de l’opinion à la suppression de l’impôt. Le secteur immobilier, particulièrement  puissant, dénonce  l’opprobre dont  il est victime , en soulignant le rôle de la construction  et du secteur locatif ,  qui n’ont  rien  à voir  avec des activités de rentier  destinées à recevoir tout  le poids du futur impôt. La frontière entre ce qui relève de la finance et de l’immobilier n’est pas toujours facile à tracer et les  promoteurs réclament  déjà de bénéficier  d’un autre traitement compte tenu de la création d’emplois qu’ils  génèrent..

Autre lobby très actif, celui de tous les secteurs à vocation humanitaires, ou pour favorises la recherche qui bénéficient des avantages fiscaux pouvant atteindre jusqu’à 75% des redevables de l’ISF, qui payent une partie de leur impôt sous forme de dons. Ils  redoutent de perdre une grande  partie des fonds  qu’ils reçoivent  et leur parole est importante aux yeux de l’opinion.

Enfin, il ne faut pas négliger la concurrence exercée par d’autres pays européens qui de l’Allemagne à l’Autriche, en passant par des nations plus à l’est réduisent la taxation sur le capital de manière beaucoup moins timide  que la France pour attirer la manne financière internationale.

Tant que la France n’aura pas prouvé qu’elle n’a pas dépassé le stade des velléités susceptibles de retours en arrière, elle ne pourra dissiper le climat d’attentisme qui étreint la communauté des expatriés, qui estiment manquer encore de visibilité aujourd’hui.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 28/07/2017 - 23:14
La dconfiance ne se décrète pas...
;;; et comme le dentifrice sorti du tube a la plus grande peine à y rentrer, les "exilés" fiscaux ou autres, échaudés par les multiples revirements de l'opinion, ne sont pas prêts de retourner!
Quant au pays, il continuera doucement à sombrer et l'herbe des pays voisins n'en paraîtra que plus verte!
tananarive
- 28/07/2017 - 19:02
Parole de socialistes
Revenez en France puisque l'on vous dit que les impôts vont baisser, que l'ISF va être supprimé, les délinquant emprisonnés, et qu'après le quinquennat Hollande son fils spirituel va nous faire les mêmes comédies. Hollande avec Gayet, Macron avec Trogneux, deux théatreuses
tubixray
- 28/07/2017 - 16:25
S'il n'y avait que notre économie et nos finances ....
La France est devenu une jungle constituée par la descendance des immigrés des années 70 qui la méprise (merci VGE et le regroupement familial); par les européens d'Europe centrale qui rodent dans nos villes et nos campagnes et depuis deux ans par une vague d'immigrés clandestins dont une minorité relève du droit d'asile (les migrants ...)..Il va sans dire que les expatriés prennent aussi un compte ce critère là .... Rappelons enfin qu'il faudrait créer 30 000 places de détention d'urgence pour que les 100 000 peines de prison ferme en stock soient suivies d'effet.