En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 5 heures 57 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 7 heures 6 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 10 heures 40 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 11 heures 36 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 12 heures 59 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 17 heures 44 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 17 heures 2 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 6 heures 27 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 7 heures 35 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 10 heures 46 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 12 heures 21 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 14 heures 4 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 17 heures 52 sec
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 17 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Retour

Pourquoi les exilés fiscaux font la fine bouche à l’idée de revenir en France

Publié le 28 juillet 2017
Le gouvernement mène campagne en faveur du développement de l’attractivité de la France auprès des investisseurs internationaux, en vue de relancer la croissance dans un pays trop coutumier de la stagnation depuis des années. Le Brexit constitue à cet égard une opportunité à saisir, tout comme la perspective d’avoir à préparer les futurs jeux olympiques qui s’annonce favorable.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement mène campagne en faveur du développement de l’attractivité de la France auprès des investisseurs internationaux, en vue de relancer la croissance dans un pays trop coutumier de la stagnation depuis des années. Le Brexit constitue à cet égard une opportunité à saisir, tout comme la perspective d’avoir à préparer les futurs jeux olympiques qui s’annonce favorable.

Dans ce contexte, un retour des expatriés qui par dizaines de milliers ont quitté l’hexagone sous le quinquennat de François Hollande aurait le double avantage de provoquer un  véritable entrainement positif, tout en apportant de précieux capitaux pour ranimer  l’économie.

Pourtant rien ne dit qu’une telle dynamique est en train de s’enclencher. La période des vacances peut être stimulante  pour la réflexion. Mais  les premières réactions enregistrées traduisent une certaine prudence mâtinée de méfiance . Certes, Emmanuel Macron a suscité un grand espoir sur un changement de cap dans la conduite des affaires, mais  la confiance n’est pas encore au rendez-vous. Et certains couacs enregistrés ces dernières semaines, le sentiment que la pensée présidentielle  n’était pas toujours solidement  arrimée, continuent d’entretenir le doute. Le retour de la politique du rabot avec la décision de faire des économies sans discernement et sans véritables choix dans les budgets publics, la réduction systématique de cinq euros  sur les aides au logement, dérisoire par son montant, mais aux conséquences incalculables en raison du nombre de personnes concernées , sans parler d’autres erreurs psychologiques comme le limogeage du chef d’Etat-Major des Armées, où l’annonce d’une nationalisation des chantiers navals de Saint-Nazaire créent un climat d’incertitude qui se traduit déjà dans les sondages de popularité du chef de l’Etat..

Il n’est donc pas surprenant que les expatriés considèrent qu’il  est urgent de prendre son temps avant de retrouver le chemin de l’hexagone. On note ainsi  que depuis le Brexit, certains d’entre eux domiciliés à Londres regardent davantage vers Bruxelles pour se rapprocher, quand ils ne sont pas sensibles aux sirènes de Francfort qui aspire à devenir la principale place du continent, d’autant  qu’elle est le siège de la banque centrale européenne.

Dans les milieux d’affaires, on commence à craindre que la volonté de transformer l’ISF ne soit pas immuable. Car un vent de contestation se fait jour depuis que les lobbies hostiles  sont entrés en scène, en surfant sur l’hostilité d’une majorité de l’opinion à la suppression de l’impôt. Le secteur immobilier, particulièrement  puissant, dénonce  l’opprobre dont  il est victime , en soulignant le rôle de la construction  et du secteur locatif ,  qui n’ont  rien  à voir  avec des activités de rentier  destinées à recevoir tout  le poids du futur impôt. La frontière entre ce qui relève de la finance et de l’immobilier n’est pas toujours facile à tracer et les  promoteurs réclament  déjà de bénéficier  d’un autre traitement compte tenu de la création d’emplois qu’ils  génèrent..

Autre lobby très actif, celui de tous les secteurs à vocation humanitaires, ou pour favorises la recherche qui bénéficient des avantages fiscaux pouvant atteindre jusqu’à 75% des redevables de l’ISF, qui payent une partie de leur impôt sous forme de dons. Ils  redoutent de perdre une grande  partie des fonds  qu’ils reçoivent  et leur parole est importante aux yeux de l’opinion.

Enfin, il ne faut pas négliger la concurrence exercée par d’autres pays européens qui de l’Allemagne à l’Autriche, en passant par des nations plus à l’est réduisent la taxation sur le capital de manière beaucoup moins timide  que la France pour attirer la manne financière internationale.

Tant que la France n’aura pas prouvé qu’elle n’a pas dépassé le stade des velléités susceptibles de retours en arrière, elle ne pourra dissiper le climat d’attentisme qui étreint la communauté des expatriés, qui estiment manquer encore de visibilité aujourd’hui.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 28/07/2017 - 23:14
La dconfiance ne se décrète pas...
;;; et comme le dentifrice sorti du tube a la plus grande peine à y rentrer, les "exilés" fiscaux ou autres, échaudés par les multiples revirements de l'opinion, ne sont pas prêts de retourner!
Quant au pays, il continuera doucement à sombrer et l'herbe des pays voisins n'en paraîtra que plus verte!
tananarive
- 28/07/2017 - 19:02
Parole de socialistes
Revenez en France puisque l'on vous dit que les impôts vont baisser, que l'ISF va être supprimé, les délinquant emprisonnés, et qu'après le quinquennat Hollande son fils spirituel va nous faire les mêmes comédies. Hollande avec Gayet, Macron avec Trogneux, deux théatreuses
tubixray
- 28/07/2017 - 16:25
S'il n'y avait que notre économie et nos finances ....
La France est devenu une jungle constituée par la descendance des immigrés des années 70 qui la méprise (merci VGE et le regroupement familial); par les européens d'Europe centrale qui rodent dans nos villes et nos campagnes et depuis deux ans par une vague d'immigrés clandestins dont une minorité relève du droit d'asile (les migrants ...)..Il va sans dire que les expatriés prennent aussi un compte ce critère là .... Rappelons enfin qu'il faudrait créer 30 000 places de détention d'urgence pour que les 100 000 peines de prison ferme en stock soient suivies d'effet.