En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 43 min 28 sec
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 16 heures 31 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 17 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 20 heures 14 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 20 heures 36 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 23 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 1 jour 56 sec
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 16 heures 12 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 17 heures 13 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 18 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 11 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 22 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 23 heures 20 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 23 heures 55 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 1 jour 11 min
© Reuters
© Reuters
Sécurité avant tout

Intégration de l'état d'urgence dans le droit commun : y a-t-il des dispositifs pour nous protéger du détournement de mesures "d'exception" dans d'autres objectifs que la lutte antiterroriste ?

Publié le 20 juillet 2017
L'Etat d'urgence est prolongé jusqu'au premier novembre. Le gouvernement fait le choix de lois toujours plus dures pour faire face à la menace terroriste. Au risque de perdre une partie de nos libertés individuelles.
Gérald Arboit est directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement  et chargé de cours dans plusieurs universités français (Colmar, Strasbourg, Metz).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Arboit
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Arboit est directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement  et chargé de cours dans plusieurs universités français (Colmar, Strasbourg, Metz).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Etat d'urgence est prolongé jusqu'au premier novembre. Le gouvernement fait le choix de lois toujours plus dures pour faire face à la menace terroriste. Au risque de perdre une partie de nos libertés individuelles.

Atlantico : Quelles sont les dispositifs de contrôle prévus pour que les mesures exceptionnelles, liées à la lutte antiterroriste (et qui serait intégrées dans le droit commun),  ne soient pas appliqué dans d'autres cas que le terrorisme sans contrôle ni limitation ?

Gérald Arboit : Nous n'avons pas vraiment de dispositifs juridiques qui garantissent de rester dans un Etat de droit démocratique. Les politiques de gauche comme de droite ont d'ailleurs dit qu'il fallait abandonner une part de nos libertés individuelles pour gagner en sécurité. Personnellement, je ne suis pas certain qu'ouvrir son sac à l'entrée d'un magasin permette de lutter contre le terrorisme… 

 

La régulation et le contrôle passe par le juge judiciaire. Il doit être capable d'intervenir et de réguler ce système. Le problème c'est que pour l'heure nous sommes sur un contrôle à posteriori du juge. C'est à dire qu'il n'intervient plus pour autoriser une opération de privation de liberté, il n'intervient qu'après que l'atteinte ait eu lieu afin de la constater ou décréter qu'elle n'a pas eu lieu. Ce n'est d'ailleurs plus le juge judiciaire qui a ce rôle mais le juge administratif. 

 

Ce sont des choses qui sont inscrites dans l'Etat d'urgence, des mesures transposées dans le droit commun à partir de que contient l'Etat d'urgence.

On sait qu'aux États-Unis beaucoup de mesures antiterroristes finissent par être utilisé dans la lutte antidrogue (quasiment 80 % des cas). Qu'en est-il de la France ?  Comment éviter cela ? 

C'est exact mais aux Etats-Unis la guerre contre la drogue est une guerre lancée depuis 1980 et qui est égale voire supérieure aux questions terroristes. Donc que cette lutte se nourrisse des mesures offertes par le Patriot Act est assez logique. 

 

Cela dit nous avons quelques exemples de ce type. Je pense à la fermeture administrative des lieux de cultes : on élargit les champs de possibles avec l'Etat d'urgence et ce sera utilisé dans d'autres champs que le terrorisme comme celui de l'intégrisme religieux. 

 

L'assignation à résidence : là on est dans quelque chose de plus scabreux  car on avait assigné à résidence des écologistes au moment de la Cop 21 en utilisant la capacité offerte par l'Etat d'urgence. Nous risquons bien de voir cette procédure réutilisée de la même façon envers les personnes qui présentent un problème quelconque. 

 

Il y a aussi les perquisitions administratives : là on est dans une totale atteinte à la liberté individuelle. N'importe qui pourra être sujet à une perquisition  sous prétexte qu'on aura suspecté une atteinte ou une fréquentation de terroriste. Et vu nos capacités à détecter les terroristes en ce moment, n'importe qui peut être soumis à ce genre de perquise.

L'état d'urgence se fait-il au détriment de la liberté selon vous ? Quel pourrait être le juste milieu entre sécurité et liberté ? Les Israéliens par exemple semblent pouvoir distinguer ce qui leur permet de lutter contre le terrorisme et la garantie de rester un état de droit démocratique… 

Les israéliens sont en situation de guerre vis-à-vis des palestiniens. On peut faire accepter à une nation en guerre une mesure qu'on ne peut pas faire accepter à un pays qui est en paix comme la France. Ils ont défini la menace terroriste et d’où elle pouvait provenir.

Ce n'est pas le cas chez nous. En France, on nous a dit que l'ennemi c'est Daesh. Mais quel est l'état de Daesh en France ? Tant que l'on raisonnera sur cette menace particulière qui nous viendrait de l'étranger, tant que nous aurons peur, nous prendrons des mesures pour nous protéger. De quoi ? Je ne sais pas, mais le but premier est d'avoir moins peur. 

Un exemple frappant : le fait de faire patrouiller des militaires dans les rues. Ça n'est d'aucune utilité pour lutter contre le terrorisme, mais ça rassure. On sait très bien que l'Etat d'urgence n'apporte rien. De toute manière, les principales arrestations qui devaient être faites ont eu lieu dans les trois mois qui ont suivi le 13 novembre 2015. Après ça nous avons eu des astreintes administratives, des procédures, mais cela n'a pas empêché les tentatives d'attentats.  

Il serait peut-être temps d'arrêter de jouer avec le terrorisme et de s'interroger sur les véritables raisons du terrorisme. Et surtout, il faut arrêter de grignoter nos libertés individuelles. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 21/07/2017 - 19:58
Pour en revenir au sujet même
Pour en revenir au sujet même de l'article, la préoccupation première des Français est bien la sécurité.................. Mais la leur, pas celle de la racaille subventionnée par le ministère de la culture !!!!!!
Paulquiroulenamassepasmousse
- 21/07/2017 - 16:09
C'est sur, ils étaient bien trois...?
En passant par la Lorraine,
Avec mes gros sabots,
En passant par la Lorraine,
Avec mes gros sabots,
Rencontrai trois capitaines,
Avec mes gros sabots,
Dondaine, oh ! Oh ! Oh !
Avec mes gros sabots.


Rencontrai trois capitaines,
Avec mes gros sabots,
Rencontrai trois capitaines,
Avec mes gros sabots,
Ils m'ont appelée : Vilaine !
Avec mes gros sabots,
Dondaine, oh ! Oh ! Oh !
Avec mes gros sabots.

Ils m'ont appelée : Vilaine !
Avec mes gros sabots…

Je ne suis pas si vilaine,
Avec mes gros sabots…

Puisque Ganeshânebâté m'aime,
Avec mes gros sabots…

Il m'a donné pour étrenne,
Avec mes gros sabots…

Un bouquet de baliverne,
Avec mes gros sabots…

Je l'ai planté sur la plaine,
Avec mes gros sabots…

S'il fleurit, je ferai peine,
Avec mes gros sabots…

S'il y meurt, je perds ma veine,
Avec mes gros sabots,
Dondaine, oh ! Oh ! Oh !
Avec mes gros sabots.
Michèle Plahiers
- 20/07/2017 - 22:06
Selon
Ganesha, le pire est de laisser indifférents. Au moins moi j'ai mes trois trolleurs: Ken, Popol et un troisième....