En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

07.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 1 heure 15 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 2 heures 44 min
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 6 heures 18 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 7 heures 30 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 9 heures 12 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 9 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 14 heures 36 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet
il y a 14 heures 57 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 1 heure 37 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 5 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 23 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 6 heures 47 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 7 heures 55 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 9 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 10 heures 52 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 11 heures 48 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 13 heures 22 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 14 heures 48 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 15 heures 14 min
14 juillet

Trump, militaires, 14 juillet, Nice : la "grande pièce de théâtre" d'Emmanuel Macron

Publié le 15 juillet 2017
La première journée du 14 juillet d'Emmanuel Macron en tant que président de la République a été chargée. Entre le traditionnel défilé sur les Champs Elysées en présence de Donald Trump et la cérémonie commémorative de l'attentat de Nice, Emmanuel Macron a été sur tous les fronts.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La première journée du 14 juillet d'Emmanuel Macron en tant que président de la République a été chargée. Entre le traditionnel défilé sur les Champs Elysées en présence de Donald Trump et la cérémonie commémorative de l'attentat de Nice, Emmanuel Macron a été sur tous les fronts.

Atlantico : Que retenir de cette première journée du 14 juillet qu'a vécu Emmanuel Macron en tant que président de la République entre Donald Trump sur les Champs Elysées et l'hommage rendu à Nice ? 

Eric Verhaeghe : Essentiellement qu'il s'agit d'une opération de communication qui tourne à la pipolisation excessive du 14 Juillet. On a beaucoup vu les images sur le dîner à la Tour Eiffel la veille, puis une sorte de grande pièce de théâtre le 14 juillet, commencée à Paris avec un défilé, suivie d'une signature géante d'autographes, et terminée par une séquence émotion à Nice. Le 14 Juillet, qui est une fête de l'émancipation, de la Révolution, s'est muée en une séance de neutralisation de la liberté de penser par la victoire de l'émotion. 

On peut d'ailleurs s'interroger sur l'objectif politique de ce genre d'événements. Emmanuel Macron souhaite-t-il hypnotiser l'opinion par des images grandioses mais trompeuses? Cherche-t-il à mettre en place un rideau de fumée pour détourner l'attention de l'opinion? J'en suis intimement persuadé. 

 

Notre président jupitérien risque-t-il  aux feux de la mise de la mise en scène de sa puissance ?

D'abord, rien ne prouve que les Français soient dupes de cette tactique. Et c'est un premier risque pour le Président: celui d'une profonde perte de crédibilité, avec le sentiment croissant d'une vacuité des images qui sont proposées, et de leur profond décalage avec la réalité du pouvoir. Prenons l'exemple de la fiscalité. Il n'est pas sûr que la séance de twist à laquelle nous avons assisté et qui n'est probablement pas finie contribue à la confiance des Français. Disons même qu'elle peut déboucher pour le Président sur un violent retour de bâton. Macron use et abuse de la technique du grand discours pompeux qui flatte le narcissisme français. Sa rhétorique finit par tourner en rond et la ficelle est plus en plus agaçante. Il s'expose en ayant trop fréquemment recours. 
 
Ensuite, le Président se déconnecte peu à peu de sa propre réalité. Il se mure dans un monde d'images et d'illusions où il est tout puissant. C'est le syndrome Jospin. Macron, comme Jospin, cède à la tentation de s'entourer de gens qui lui disent ce qu'il a envie d'entendre. Peu à peu, il organise le divorce entre la Président et l'opinion, et ce ne sont pas les quelques selfies ou les quelques autographes qu'il signe après ses discours qui y remédieront. La folie du pouvoir vient vite et c'est une bombe à retardement. Le coup de menton donné devant l'armée en est un symptôme. Macron n'admet pas la critique, il la déteste, la pourchasse. Et cette volonté de ne plus entendre que des paroles complaisantes est probablement aujourd'hui son premier point de risque. 

Est-ce que finalement il n'y a pas beaucoup d'images fortes mais peu de résultat ? N'est-ce pas de toute façon le but de cet exercice présidentiel ? 

L'objectif est bien de meubler le vide et de redonner un faste aristocratique au pouvoir en dissimulant l'essentiel: l'absence de stratégie durable. Il est d'ailleurs très probable que cette politique de communication soit menée sans malice. Emmanuel Macron ne pratique pas la communication faute de résultats. Il pense que l'essence même de la politique, c'est la communication fastueuse. Il me semble que le projet macronien se définit par un substrat qui est la mise en scène. En toute bonne foi, je crois que le Président considère qu'il n'est de pouvoir sans mise en scène et, qu'en France, il n'est de pouvoir efficace sans mise en scène aristocratique. Macron mesure son efficacité, sa réussite à cette aulne. De ce point de vue, ce que vous appelez les résultats lui paraissent secondaires, ou en tout cas pas plus importants que l'effet de communication. 
Non, la question me paraît de savoir s'il reste vraiment beaucoup d'images fortes. Certes, on a vu Trump sur les Champs-Élysées. Certes, on a vu des gens pleurer à Nice. Cela suffit-il à constituer "beaucoup d'images fortes"? Le grand risque pour le Président est de lasser, de banaliser le faste, et d'y rendre les Français indifférents, à force de vouloir gouverner par l'image. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

07.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hermine_20
- 16/07/2017 - 12:17
@ jmet
Si certains articles d'Éric vous deconviennent, n'hésitez pas à visiter d'autres médias qui louent macron. On a quand même le droit de critiquer ce personnage narcissique et pourtant, tout comme vous, j'ai voté FF. Sommes nous en démocratie?
cloette
- 16/07/2017 - 11:57
Melania
Elle crève l'écran !
vangog
- 16/07/2017 - 10:11
@mymi ses talons-aiguille du 14 juillet...
étaient franchement ridicules...ils déplacent son centre de gravité vers les jambes qu'elle a faibles, ce qui l'oblige à les écarter dès qu'elle est à l'arrêt, et à se pencher en avant pour voir où elle marche, et pour ne pas tomber sur le dos...tout ceci fait de sa démarche un exercice de mauvais équilibriste, qui tombera, un jour ou l'autre, si elle persiste à ne pas assumer son âge et ses faiblesses...