En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

03.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

04.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

07.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 3 min 17 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 4 heures 36 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 20 heures 55 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 22 heures 53 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 23 heures 42 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 33 min 29 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 3 heures 40 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 4 heures 22 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 19 heures 53 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 21 heures 24 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 23 heures 18 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 3 heures
© MOHAMED EL-SHAHED / AFP
© MOHAMED EL-SHAHED / AFP
Etat islamique

Mossoul est libérée... et de nouveaux ennuis apparaissent pour l'Irak

Publié le 11 juillet 2017
Le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul. Pour autant, la lutte contre l'Etat islamique est loin d'être finit en Irak et le pays est loin d'être stabilisé.
Frédéric Encel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Encel Docteur HDR en géopolitique de l'Université Paris 8, maître de conférences à Sciences-Po Paris et à la Paris School of Business, fondateur et animateur des Rencontres internationales géopolitiques de Trouville. A paraître à la rentrée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul. Pour autant, la lutte contre l'Etat islamique est loin d'être finit en Irak et le pays est loin d'être stabilisé.

Atlantico : Le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul du joug de l'Etat islamique qui l'occupait depuis 2014, marquant ainsi la fin de plus de 9 mois de combats. Pour autant, cette déclaration n'est-elle pas un peu prématurée considérant que 700 combattants de l'EI sont toujours en train de combattre sur place  et que d'autres se font passer pour des civils ? Si cette déclaration est effectivement prématurée, comment l'expliquer ?

Frédéric Encel : Si, c'est prématuré. Mais en même temps, que faire lorsqu'on dirige l'Etat dont l'armée s'acharne depuis des mois à tenter de déloger quelques milliers de fanatiques de la deuxième ville du pays ?... Le premier ministre irakien était pressé d'annoncer une victoire militaire, politiquement fondamentale pour lui. Or en effet, non seulement l'on risque d'assister au déclenchement d'une guérilla urbaine à base de "kamikazes", mais encore la question de l'islamisme radical - sur le territoire irakien comme ailleurs - n'est absolument pas réglée ; et pourtant c'est bien là que réside le problème. Daesh peut bien perdre militairement, l'essentiel est ailleurs, dans la capacité des djihadistes et de leurs alliés à démontrer qu'ils peuvent frapper où, quand et qui bon leur semble à travers le monde.

Même si la ville est libérée est-ce pour autant définitif ? Une stabilisation de la région est-elle envisageable considérant d'une part les revendications kurdes  et de l'autre le problème entre les sunnites du nord et Bagdad Chiite?

Rien n'est jamais définitif. Cela dit, on peut penser que techniquement et militairement, c'en sera bientôt fini du Califat djihadiste dans la région. Restera peut-être le plus compliqué : bâtir un Irak stable et pacifié. Les Kurdes, dont les combattants ont grandement contribué à libérer Mossoul et bien d'autres zones, voteront bientôt une fois de plus en faveur de leur indépendance - qu'ils possèdent déjà de facto - et refuseront de retourner à une soumission à un pouvoir arabe ; le souvenir des gazages, massacres et spoliations du despote arabe Saddam Hussein les hantent encore... Quant aux arabes sunnites, minoritaires, ils rejettent un pouvoir aux mains des chiites, d'où sans doute la complaisance d'une partie des habitants de Mossoul (tous sunnites) avec Daesh lors de sa prise de contrôle en 2014. 

Que risque-t-il de se passer à court ou moyen terme pour l'Irak et le Moyen-Orient ?

Je ne crois pas à un retour au statu quo ante. L'Irak forgé artificiellement par les Britanniques en 1931 est mort. Une partition aura lieu, soit sous la forme d'un fédéralisme très poussé, soit carrément via une partition ethno-confessionnelle du pays. Seulement voyez-vous, on retrouve ce morcellement, ce que j'ai appelé une "balkanisation", un peu partout dans le monde arabe, de la Syrie à la Somalie et du Yémen au Sinaï égyptien en passant par le Soudan et la Libye. A chaque fois, la situation est bien entendu différente des autres, mais un point commun prévaut : la montée en puissance du clanisme, du tribalisme et de la haine confessionnelle, au détriment de la notion de watan, la nation. Résultat : jamais les Arabes n'ont connu depuis les indépendances un tel état de désunis, d'affaiblissement, de guerre civile et sans doute de corruption. Prenez les pourparlers ouverts cet hiver entre parrains sur l'après guerre en Syrie, un Etat arabe ; il y avait la Russie, la Turquie et l'Iran, c'est à dire... aucun Etat arabe !  Eh bien cette balkanisation, elle frappe aussi de plein fouet l'Irak, et la chute des barbares djihadistes de Mossoul n'y changera hélas pas grand chose...  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 12/07/2017 - 08:32
Enjeux réels
Je constate simplement un ''déficit démocratique'' ! S'il y a bien eu une différence entre une position française, en faveur du découpage de l'Irak et de la Syrie en entités ethnico-religieuses indépendantes, et une volonté des russes et des américains de conserver des pays unifiés, sous direction chiite-alaouite, aucune télé ou magazine n'en a jamais parlé aux français. On nous dit ''il y a une réunion à Genève, ou ailleurs''. Mais jamais un mot sur les enjeux réels !
Marie Esther
- 11/07/2017 - 17:21
Suite
Il faut dire que le Quai d'Orsay et notre représentant de commerce Le Drian ne comprennent pas grand chose au Proche-Orient. Si on donne leur indépendance ou même leur autonomie aux Kurdes irakiens, il faudra faire de même pour les Kurdes turcs, syriens et iraniens...un Kurdistan comme promis a la fin de la 1ere guerre mondiale ne fera pas plaisir à tout le monde. Après s'il faut s' occuper de tous les pays découpés artificiellement par les accords Sykes Pivot n'oubliez pas l'ensemble des possessions de l' Empire ottoman et en particulier la Jordanie créée pour les Hachemites venant d'Arabie sur les 2/3 de la Palestine et peuplée par plus de 75% de Palestiniens. C'est le bazar partout au Proche-Orient à cause des colonisateurs Grande Bretagne et France qui ont etabli les frontières en fonction de leurs intérêts et non pas en fonction des populations qui s' y étaient établies
Marie Esther
- 11/07/2017 - 17:04
En Irak
La haine existe toujours et ancienne. Mossoul au nord est kurde et les Kurdes partagent avec les Chiites de Bassorah et du Sud leur haine de Saddam Hussein, des baassistes et des sunnites religieux ou pas suote au gazages des populations. ..et oui on oublie que le salopard de Saddam Hussein n'était pas gentil et avait gazé des villages entiers...sans compter les Scuds qu' il balançait. Les Iraniens ne sont pas aimés en raison du conflit très dur entre Irak et Iran qui a causé 1 Ml de morts dont des enfants envoyés en première ligne qui sautaient sur les mines ( Irak soutenu à l'époque entre autre par la France et l'Iran recevant de l'armement ...d'Israël). Aujourd'hui les sunnites paumés ont été en partie récupérés par Daech en raison de la bêtise de Buch qui a isolé les baassistes au profit des Chiites soutenus par l'Iran qui avec la Syrie d'Assad et le Hezbollah au Liban a un boulevard qui lui ouvre la voie vers la Méditerranée ( surtout avec des alliances plus ou moins avec l' Algérie et la Turquie): cela va devenir dangereux pour l'Europe du sud (dont la France n'est pas loin). L'orient va devenir de plus en plus compliqué. ..