En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 19 min 29 sec
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 1 heure 1 sec
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 1 heure 23 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 1 heure 39 min
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 12 heures 53 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 15 heures 55 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 16 heures 46 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 18 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 20 heures 3 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 22 min 40 sec
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 1 heure 33 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 2 heures 5 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 13 heures 18 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 16 heures 20 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 18 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 19 heures 48 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 20 heures 21 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 21 heures 47 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

La mafia calabraise, ce si discret "cancer" qui ronge la France

Publié le 25 juin 2017
Toute la région PACA est aujourd’hui infiltrée par la mafia italienne. À Toulon, Nice, Cannes, Marseille, le Midi n’est plus seulement une terre de blanchiment, mais un territoire où les clans développent leurs activités traditionnelles en « joint-venture » avec les truands français, tout en restant eux-mêmes dans l’ombre. Extrait de "Riviera Nostra : L'emprise des mafias italiennes sur la Côte d'Azur" de Jean-Michel Verne, aux Editions Nouveau Monde (2/2)
Jean-Michel Verne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Michel Verne collabore à Paris-Match, La Tribune de Genève et a récemment publié Main basse sur Marseille… et la Corse (Nouveau Monde éditions).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toute la région PACA est aujourd’hui infiltrée par la mafia italienne. À Toulon, Nice, Cannes, Marseille, le Midi n’est plus seulement une terre de blanchiment, mais un territoire où les clans développent leurs activités traditionnelles en « joint-venture » avec les truands français, tout en restant eux-mêmes dans l’ombre. Extrait de "Riviera Nostra : L'emprise des mafias italiennes sur la Côte d'Azur" de Jean-Michel Verne, aux Editions Nouveau Monde (2/2)

Pour Chiara Carenini, les mafieux calabrais sont une véritable plaie pour la France, une menace qui ne doit pas être sous-estimée par les autorités. C’est un peu le sens du message qu’elle adresse à « ce grand pays de liberté ». Un pays à la liberté menacée par la mafia, particulièrement la ’Ndrangheta. Son discours est offensif. Il résume bien les enjeux de la lutte contre l’infiltration mafieuse sur notre territoire. Chiara Carenini a des mots qui claquent, des phrases qui font mouche, car elle considère que son rôle de journaliste est celui d’une lanceuse d’alerte sur les dangers d’une croissance exponentielle de la mafia. Dans ses entretiens avec la correspondante du Nouvel Observateur, Marcelle Padovani, Giovanni Falcone avait lui-même bien avant son assassinat alerté l’opinion européenne sur les dangers que représentait pour l’Italie et pour l’Europe l’expansion mafieuse, sa volonté de s’insérer dans l’économie saine.

Le magistrat parlait alors du « troisième niveau de la mafia », une notion toute théorique pour les autorités françaises. Chiara Carenini ne dit pas autre chose: « La ’Ndrangheta est un cancer dont on doit se libérer, c’est un réel problème. Sous-évaluer le phénomène mafieux est une erreur que l’Italie a faite par le passé. Pour la France ce serait une erreur gravissime, car l’économie souterraine qu’est capable de gérer la ’Ndrangheta est susceptible de pervertir le marché. Elle peut provoquer de graves dommages à la société civile. La France est un grand pays, elle a une grande histoire de liberté. Mais si elle ne se libère pas rapidement de ce cancer elle peut avoir de gros problèmes comme nous en avons rencontré nous-mêmes.»

Mobilisez-vous contre la mafia, tel est le message de cette journaliste courageuse. En France, ce type de mise en garde semble se heurter au mur de l’indifférence.

Schengen oblige, il n’existe plus de frontière véritablement contrôlée entre la France et l’Italie. Les organisations criminelles ont compris le profit qu’elles pouvaient tirer de cette zone de libre-échange. La France toute proche est plus perméable à ces influences malsaines. De Vintimille à Menton, il n’y a que quelques mètres de bitume. Aujourd’hui ils ne sont surveillés que pour bloquer le flux des migrants qui se massent aux portes du pays. Les mafieux, eux, passent allègrement de l’autre côté pour régler leurs affaires. Le secteur de Menton-Vintimille est le point de passage obligé, largement investi par les Calabrais de part et d’autre de la frontière.

Le seul obstacle physique est le CCPD (centre de coopération policière) géographiquement situé à cheval entre les deux États. Ce bâtiment planté en bord de mer avec une vue imprenable abrite dans un même local carabinieri, membres de la Guardia Di Finanzia, gendarmes, douaniers ou policiers français qui s’échangent en temps réel un certain nombre d’informations. Le soir, c’est l’heure de l’apéritif, de la convivialité. On parle beaucoup, des dossiers, des contenus de fichiers, des suspects en cavale des deux côtés de la frontière.

Le discours de Chiara Carenini est sans équivoque sur l’expansion de la ’Ndrangheta. Il recoupe dans les grandes lignes les explications de l’informateur rapportées au chapitre 1.

Il existe des locale qui sont des émanations des ’ndrine calabraises formées dans ces zones. Mais aussi à Gênes, dans le bas-Piémont, dans le Levante, à Marseille, à Nice, à Cannes. Des contacts permanents existent entre les locale qui se trouvent à Vintimille et celles de Côte d’Azur. Surtout celle de Cannes. Une chambre de compensation est installée entre Vintimille et la Côte d’Azur qui règle les affaires. La chambre de compensation est l’équivalent de la Coupole pour Cosa Nostra. C’est un lieu où l’on peut organiser les activités criminelles. On y décide des priorités: si les fugitifs [latitanti] doivent être aidés dans leur cavale, s’ils doivent être déplacés dans tel ou tel lieu, des trafics d’argent, de drogue, d’êtres humains.

Pour Chiara Carenini, des familles très puissantes ont en main sur le sol français la gestion d’activités criminelles diverses. Elle évoque le trafic de drogue, le racket, le contrôle de marchés publics et, le fait est peu médiatisé, le trafic de migrants. La journaliste évoque ainsi des réseaux de passeurs qui se chargent moyennant finances de faire transiter des colonnes de réfugiés par les sentiers alpins pour contourner les contrôles de la zone de Menton.

Notre spécialiste opère une distinction entre ces réseaux et l’organisation de la ’Ndrangheta en Calabre. Qu’il s’agisse de la Ligurie, de la Côte d’Azur ou de Marseille, il n’est pas question de se livrer ouvertement à des règlements de comptes contre les clans rivaux: «En France et en Ligurie les locale s’occupent exclusivement des affaires. Et pour y parvenir les ’ndranghetistes ont établi une sorte d’équilibre. Pas une paix mafieuse au sens strict, mais un équilibre.» Les comptes, s’ils doivent se régler, se régleront en Calabre. Tout ce qui touche aux opérations extérieures fait en quelque sorte l’objet d’une paix négociée pour le plus grand bien des affaires. 

Extrait de "Riviera Nostra : L'emprise des mafias italiennes sur la Côte d'Azur" de Jean-Michel Verne, aux Editions Nouveau Monde

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
C3H5.NO3.3
- 26/06/2017 - 23:23
Lol
La Mafia, ça fait toujours vendre !
Aucune chance pour la 'Ndrangheta en France, on a déjà les nôtres. Ils ont mis la France en coupe réglée bien plus surement que n'importe qu'elle autre mafia au Monde.
Michèle Plahiers
- 26/06/2017 - 13:14
Porte blindée.
J'ai une porte blindée et tout le monde connaît mon nom....Proche de ceux qui ont fondé Charlie,....
Michèle Plahiers
- 26/06/2017 - 13:10
Belgique
Forchies La Marche,....