En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 42 min 10 sec
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 3 heures 5 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 19 heures 22 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 21 heures 24 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 23 heures 12 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 1 jour 32 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 2 heures 16 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 38 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 20 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 21 heures 28 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 23 heures 44 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 1 jour 46 min
© JEFF PACHOUD / AFP
© JEFF PACHOUD / AFP
La France muette

Comment la victoire d'En Marche s'est construite sur l'aggravation de la fracture sociologique entre ceux qui votent encore et les autres

Publié le 19 juin 2017
La victoire des LREM est peut-être moins importante que prévue, mais elle ne peut occulter un phénomène important dans notre société : la perte d'intérêt ou de foi pour l'action politique.
Bruno Jeanbart est le Directeur Général adjoint de l'institut de sondage Opinionway. Il est l'auteur de "La Présidence anormale – Aux racines de l’élection d’Emmanuel Macron", mars 2018, éditions Cent Mille Milliards / Descartes & Cie.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeanbart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeanbart est le Directeur Général adjoint de l'institut de sondage Opinionway. Il est l'auteur de "La Présidence anormale – Aux racines de l’élection d’Emmanuel Macron", mars 2018, éditions Cent Mille Milliards / Descartes & Cie.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La victoire des LREM est peut-être moins importante que prévue, mais elle ne peut occulter un phénomène important dans notre société : la perte d'intérêt ou de foi pour l'action politique.

Atlantico : Quels sont les enseignements généraux que l'on peut tirer de ce scrutin ? 

Bruno Jeanbart : Le premier enseignement c'est la victoire nette est sans bavure du parti d'Emmanuel Macron, qui, avec 350 députés a une majorité qui est assez large et qui correspond, en comparaison, à celle de Nicolas Sarkozy après sa victoire en 2007. Ce qui, pour un nouveau parti est une performance, même si on a senti clairement une inflexion entre les deux tours. Parce que les résultats du premier tour laissaient normalement la place à une majorité encore beaucoup plus large pour le parti d'Emmanuel Macron. On voit cette inflexion à travers des renversements de tendances au sein de circonscriptions ou les adversaires d'En Marche ! semblaient en grande difficulté ; à Paris dans la 4e circonscription qui est celle de Brigitte Kuster, à Neuilly dans la 6e des Hauts-de-Seine mais aussi avec la gauche dans la 1 ère de la Loire avec Régis Juanico. On a pu assisté à des renversements assez inespérés pour un certain nombre de candidats qui ont limité la casse pour les opposants au Président. Mais cela ne remet pas en cause la netteté de la victoire et encore une fois, au regard de la jeunesse du mouvement et de la difficulté à bouleverser le jeu traditionnel des partis, notamment dans une élection qui, en général, requiert un ancrage local fort. De plus, les oppositions sont très éclatées entre d'une part une opposition de droite qui pourrait se diviser entre ceux qui souhaitent soutenir la majorité en place et ceux qui veulent s'y opposer frontalement, et à gauche, une opposition éclatée entre un petit bloc de socialistes survivants et un bloc de gauche radicale dont on a vu pendant le quinquennat précédent qu'il avait beaucoup de difficultés à s'entendre.

Qui est la France qui a voté ? Quelles leçons de cette sociologie du vote ? 

Dans un premier temps, ce qui est surprenant pour le score de l'abstention, ce n'est pas en soi la progression entre les deux tours, qui est un phénomène classique depuis 2002 ou un certain nombre d'électeurs n'ont plus de candidats et choisissent de ne pas voter, c'est l'importance de la progression qui est frappante. On a voté hier quasiment aussi peu que dans une élection européenne, alors que traditionnellement, même si on votait moins aux législatives qu'à la présidentielle on était sur des niveaux de participation beaucoup plus élevés. Ce qui est surprenant, c'est ce niveau très élevé de l'abstention dans une élection qui semble désormais désintéresser une majorité de français.

Quand on regarde dans le détail, et comme toujours dans les cas de forte abstention, on a un agrandissement des fractures entre les populations qui participent au scrutin et celles qui n'y participent pas. Globalement, dans une élection présidentielle, les écarts entre catégories ne sont pas énormes, même s'ils existent, parce que la plupart des catégories vote assez massivement. Là, par contre, on constate un éclatement extrêmement fort ; moins d'un jeune de moins de 25 ans sur trois a participé au scrutin contre plus de 60% parmi les 65 ans et plus. On a de la même manière, on observe que plus de 60% des cadres et professions intellectuelles supérieures ont voté, contre 40% des catégories populaires. 

Ces écarts sont extrêmement importants, et on retrouve un phénomène classique de ce point de vue-là, qui est que plus on est âgé, plus on vote, que les hommes votent un peu plus que les femmes et que plus on est haut dans l'échelle sociale, plus on vote. C'est un phénomène social de fait très discriminant.

Que dire des catégories socio-professionnelles ? Qui a voté pour quoi ?

Évidemment, l'exercice est plus compliqué dans un second tour parce que de nombreuses catégories n'ont plus leurs candidats. Mais si on regarde la sociologie du vote hier, on voit que la force et le succès d'En Marche ! est d'être présent dans l'ensemble des catégories d'âge. Ils font un score à peu près équivalent partout. Ce qui n'est pas le cas de leurs adversaires. A droite, on est d'autant plus fort qu'on arrive chez les personnes âgées. A l'inverse, au FN, le vote continue à recueillir de bons scores jusqu'à 50 ans, et qui à partir de 50 ans et surtout après 65% commence à avoir des scores plus faibles (6%). On a un peu le même phénomène pour la France insoumise. Seulement 4% des électeurs de plus 65% ont voté pour la FI, contre 7% en moyenne pour elle. Ce qu'on observe, c'est la domination très forte d'En Marche ! dans les populations qui ont le plus voté. En Marche ! recueille 57% des artisans-chefs d'entreprise et 57% des cadres et professions intellectuelle supérieures contre seulement 38% chez les ouvriers. 

On observe une mobilisation forte dans les populations qui ont voté pour LREM. Et à l'inverse la sous-mobilisation des classes populaires a handicapé la France Insoumise et le Front National puisqu'hier on a 23% des ouvriers qui ont voté FN qui se sont beaucoup moins déplacés pour voter. 

On retrouve une sociologie qui ressemble à celle de la présidentielle avec un phénomène plus marqué qui fait que la participation à suravantagé les candidats En Marche ! par rapport à leurs adversaires.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Leucate
- 20/06/2017 - 17:45
3,5 sieverts
Sachant qu'un sievert "sv" veut 100 REM, le Corps national français va donc recevoir, dans son organe qu'est l'AN, l'équivalent de 350 Rem (encienne mesure) soit 3,5 sievert.
Si on considère qu'un français reçoit une dose de 2,4 msv/an/personne (msv = millisievert), en combien de temps l'irradiation subie de 3,5 sievert commencera-t'elle a avoir des effets perceptibles ?