En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Au centre toute !
D. Paillé : "Si Nicolas Sarkozy ne tend pas la main aux centristes, il ne sera jamais réélu"
Publié le 10 mars 2012
Le conseiller politique du parti radical considère que le positionnement à droite du candidat UMP s'écarte du centre de gravité de la majorité présidentielle. Jean-Louis Borloo a pour sa part annoncé ce samedi qu'il ne se rendrait pas au meeting de Nicolas Sarkozy, dimanche, à Villepinte.
Dominique Paillé est avocat au Barreau de Paris. Député Honoraire.   Né le 28 mai 1956 à les Aubiers (79) France, il débute sa carrière professionnelle comme haut fonctionnaire hospitalier. Diplômé de sciences politiques (Paris) et titulaire d’un...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Paillé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Paillé est avocat au Barreau de Paris. Député Honoraire.   Né le 28 mai 1956 à les Aubiers (79) France, il débute sa carrière professionnelle comme haut fonctionnaire hospitalier. Diplômé de sciences politiques (Paris) et titulaire d’un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le conseiller politique du parti radical considère que le positionnement à droite du candidat UMP s'écarte du centre de gravité de la majorité présidentielle. Jean-Louis Borloo a pour sa part annoncé ce samedi qu'il ne se rendrait pas au meeting de Nicolas Sarkozy, dimanche, à Villepinte.

Atlantico : Jean-Louis Borloo vient d’annoncer qu’il ne viendrait pas au meeting du candidat Nicolas Sarkozy à Villepinte dimanche. Comment expliquer l’éloignement entre le Parti radical et l’UMP ? Nicolas Sarkozy néglige-t-il son électorat centriste ?

Dominique Paillé : Nous faisons partie de la majorité présidentielle. Nous ne souhaitons pas remettre en cause nos alliances. Cela n’aurait pas de sens à la veille d’un combat. Mais nous sommes extrêmement déçus et inquiets de la droitisation du discours et du comportement de Nicolas Sarkozy et de certains de ses ministres.

Nous voulons être des partenaires à part entière, pas des supplétifs. Nous voulons orienter la prochaine politique de la majorité si elle est reconduite d’une manière claire dans un temps social et de progrès sociétal. Dans un sens où il y ait plus de justice sociale. Nous sommes disposés à discuter de ces conditions essentielles avec nos partenaires et avec le président de la République.

Aujourd’hui, sans remettre en question ces alliances, les discussions sur le fond n’ont pas débuté et encore moins abouti. Le comportement de Nicolas Sarkozy le prouve. Tant que cela n’aura pas été mis en œuvre, il nous sera difficile d’aller nous afficher sur les estrades comme étant partie intégrante et totalement satisfaite du projet présidentiel.

Quelles sont les problématiques sur lesquelles vous attendez de Nicolas Sarkozy qu’il fasse un pas en direction du centre ?

Nous souhaiterions d’abord qu’il arrête de stigmatiser un certain nombre de nos concitoyens. La stigmatisation entraîne la division. Elle est antinomique avec le rassemblement sans lequel il ne peut pas y avoir de succès à l’élection présidentielle.

Nous souhaiterions que Nicolas Sarkozy se concentre sur des questions de justice sociale et de justice fiscale. Nous attendons une reconsidération la politique d’amélioration des quartiers en difficulté, des propositions plus détaillées en matière d’éducation, centrée sur les territoires qui en ont besoin, une remise en question des réformes qui ont déjà été annoncées.

Dans le texte, Nicolas Sarkozy nous fait du réactionnaire. Il dit non à tout. Non à l’égalité des droits pour ce qui est des droits et pratiques sexuelles, non au vote des étrangers en situation régulière … et sur bien d’autres propositions que nous avons pu faire.

Nous n’attendons pas de Nicolas Sarkozy qu’il ne se renie en prenant en considération la totalité de ce que nous souhaitons mettre sur la table. Mais il doit au moins y avoir un dialogue grâce auquel nous puissions présenter un grand nombre d’idées pour participer au projet du candidat de la majorité à ceux qui nous font confiance sur le terrain, non seulement nos militants mais aussi un grand nombre de nos amis modérés du centre.

Nous devons pouvoir discuter. En matière de justice fiscale par exemple, il est positif qu’il propose de taxer les grosses sociétés du CAC40. Il aurait été bien aussi de proposer la suppression de la niche Copé qui n’a plus aucune raison d’être.

Imaginons le pire des scénarios : Nicolas Sarkozy n’entend pas votre appel au dialogue. Que deviennent le Parti radical et ses électeurs ?

Il y a quelques efforts à faire. Je suis sûr que Nicolas Sarkozy saura nous écouter car s’il veut les voix du centre, il y donnera écho. Sans cela, il ne sera pas réélu. Pour l’instant, ce n’est pas le cas et il est évident qu’il est impossible pour nous d’aller sereinement à Villepinte dans les conditions actuelles.

Chacun des militants et des sympathisants du Parti radical, de ceux, aussi, qui aiment nos positions, fera son choix le 22 avril, face aux urnes.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
05.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
06.
Derrière la réforme de l’assurance chômage, une révolution dont le gouvernement ne veut pas assumer le nom ?
07.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
le Gône
- 12/03/2012 - 06:46
Admettons...
Mais avec me PS qu'ont ils a attendre ces pauvre petit centristes ???...rien...alors...bêêêêêêêê...
DEL
- 11/03/2012 - 23:41
Quelle belle langue!
La plus belle langue de bois de l'UMP a des états d'âme?
Les radicaux seront les éternels cocus de la politique...
Diego
- 11/03/2012 - 19:56
Borloo
Borloo est devenu radical, comme Paillet... Je ne sais plus qui a dit:" le parti radical c'est comme les radis, rouge dehors, blanc dedans , mais toujours dans l'assiette au beurre". Je crois que c'est E. Herriot .
C'est une définition en ce qui concerne l'assiette au beurre qui pourrait s'appliquer aux mous du genoux du centre.