En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Je m'en lave les mains
C'est officiel : se laver les mains à l'eau chaude n'est pas toujours plus efficace qu'à l'eau froide
Publié le 08 juin 2017
Se laver les mains n'est pas un acte neutre. Entre saleté ou désinfection, les effets souhaités ne nécessite pas nécessairement le même lavage.
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Se laver les mains n'est pas un acte neutre. Entre saleté ou désinfection, les effets souhaités ne nécessite pas nécessairement le même lavage.

Atlantico : Pourquoi se laver les mains à l’eau chaude n’est-il pas plus efficace que se laver les mains à l’eau froide ?

Stéphane Gayet : On ne peut pas faire l’économie de quelques précisions sémantiques.

L’action de nettoyage consiste à enlever les salissures, non adhérentes pour les unes (poussières, substances non poisseuses et liquides non visqueux), adhérentes pour les autres (crasse, substances poisseuses et liquides visqueux). Quand on parle de mains sales, on fait allusion à ces salissures dont on apprécie la présence à l’aide de nos seuls sens : vue, toucher et odorat. Des mains dites propres sont des mains sans salissures, ce qui correspond à une notion macroscopique et donc perceptible : elles ont un aspect net, leur couleur est naturelle et elles n’ont aucune tache de saleté ; elles ne sont pas collantes au contact ; elles n’ont pas d’odeur particulière à la perception olfactive.

Le nettoyage des mains est principalement réalisé à l’eau et au savon et prend alors le nom de lavage des mains ; mais il a parfois recours à des agents nettoyants plus puissants : c’est le nettoyage chimique des mains, utilisé quand il s’agit d’enlever des salissures très adhérentes et tenaces (graisse, peinture, colle).À la différence de bien des enfants, les adultes éprouvent le besoin de se nettoyer les mains avant de toucher un interrupteur, une poignée de porte ou de fenêtre, une télécommande et surtout avant d’ouvrir un livre ou un magazine, ou encore de serrer la main à une autre personne. Mais ce besoin ressenti varie beaucoup d’un sujet à l’autre. Le nettoyage à visée macroscopique est d’autant plus efficace que l’eau est chaude : de l’eau chaude à 40 °C nettoie mieux que de l’eau froide à 15 °C ; l’eau tiède et l’eau à peine chaude sont également plus confortables que l’eau froide qui de plus resserre les pores.

La décontamination ou plus exactement la biodécontamination des mains consiste à enlever les microorganismes —« microbes » ou biocontaminants— indésirables et supposés présents sur les mains. On précise bio-décontamination par opposition à la radio-décontamination —décontamination vis-à-vis de substances radioactives —et à la chimiodécontamination—décontamination vis-à-vis de substances chimiques. La biodécontamination des mains, que nous appellerons décontamination tout court, a un objectif, non pas macroscopique comme le nettoyage, mais microscopique, c’est-à-dire invisible. Les biocontaminants visés par la décontamination sont avant tout les bactéries et les virus. La décontamination des mains n’est cependant efficace que sur des mains propres. La décontamination des mains est recommandée après avoir touché d’autres mains ou des objets probablement contaminés, en rentrant à son domicile et avant de toucher de la nourriture.

Le résultat de cette décontamination dépend du produit employé et de la technique utilisée. Ce n’est que dans le cas de la décontamination que la température de l’eau n’a pas une influence déterminante.

Comment faut-il procéder pour bien se laver les mains ?

Se nettoyer efficacement les mains est un acte assez difficile. Cette difficulté est due à leur forme complexe avec des zones peu accessibles— sous les ongles, entre les doigts —, à l’adhérence particulière des salissures au tissu épidermique et à la vulnérabilité de celui-ci qui peut facilement être altéré par un nettoyage un peu agressif des mains.

Quand le nettoyage des mains a pour objectif de les décontaminer, c’est-à-dire de les débarrasser des microorganismes indésirables qui sont invisibles, on ne peut pas en évaluer visuellement le résultat.C’est pourquoi le Comité européen de normalisation a mis au point une technique de nettoyage des mains en six étapes, auxquelles une septième a été ajoutée ultérieurement. Cette séquence consiste à enchaîner les étapes d’un à sept en les exécutant chacune de trois à cinq fois. Les étapes asymétriques doivent être répétées en inversant les mains. L’ensemble demande une vingtaine de secondes.

Voici cette séquence : étape un : paume contre paume ; étapedeux : mains l’une sur l’autre et en inversant les mains ; étape trois : doigts entrelacés ; étape quatre : doigts en crochet ; étape cinq : pouces enserrés et en inversant les mains ; étape six : pulpes contre paumes et en inversant les mains ; étape sept : poignets et bords cubitaux – le bord cubital de la main est le bord du karateka - et en inversant les mains. Cette technique peut se pratiquer soit avec de l’eau et du savon, soit avec un produit hydroalcoolique ou en abrégé PHA. Cette technique est un peu différente de celle promue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mais elle en est très proche.

Quand on procède avec de l’eau et du savon, il faut d’abord se mouiller les mains, puis prendre une ou deux doses de savon liquide. Il faut soigner le rinçage à l’eau tiède pour éviter les irritations liées au savon résiduel. Le séchage des mains doit s’effectuer avec une serviette propre ou à usage unique. Le sèche-mains électrique est encore un meilleur moyen de se sécher les mains, car il évite de les contaminer lors du séchage. Le soi-disant inconvénient du sèche-mains électrique qui disperserait des biocontaminants dans l’environnement est purement théorique et ne résiste pas à l’analyse scientifique.

Les substituts de type « solutions alcooliques » sont-ils à conseiller ?

Quand on procède avec un PHA, le résultat est meilleur sur le plan de la décontamination. Qui plus est, la mise en œuvre de cette technique est plus rapide — ni mouillage ni séchage — et ne nécessite pas de point d’eau. De surcroit, elle est mieux tolérée que le savonnage. C’est pourquoi la décontamination des mains avec un PHA a pris le dessus sur le lavage à l’eau et au savon dans le domaine des soins de santé. Sur le plan sémantique, il ne s’agit pas d’un lavage des mains, mais d’une décontamination par friction sans point d’eau. On préfère en outre parler de désinfection que de décontamination, car ce terme correspond à un niveau d’efficacité supérieur et donc à une plus grande sécurité. De fait, une friction des mains correctement effectuée avec un PHA permet de les désinfecterréellement.

Pour résumer l’utilisation des techniques de nettoyage des mains, on peut retenir les éléments suivants :

Quand l’objectif est macroscopique ou sensoriel, il faut privilégier l’eau et le savon ou encore un produit nettoyant plus puissant, mais conçu pour les mains, afin d’obtenir des mains véritablement propres. Il faut avoir à l’esprit que les PHA ne nettoient pas réellement les mains : il n’y a ni rinçage ni essuyage, donc les salissures restent sur les mains. L’eau tiède ou à peine chaude est plus efficace que l’eau froide qui est de plus peu agréable. L’évaluation du résultat est sensorielle, comme l’objectif de la technique.

Quand l’objectif est microscopique ou microbien, il faut privilégier la décontamination ou encore mieux la désinfection des mains à l’aide d’un PHA qui nécessite cependant que les mains soient propres pour avoir sa pleine efficacité. En l’absence de possibilité d’évaluer le résultat, il est capital de suivre les sept étapes pour augmenter ses chances d’obtenir une décontamination de toutes les zones des mains. Les ongles dans ce cas doivent être coupés à raz et les manches doivent être courtes. Les poignets doivent être si possible nus et il faut savoir que les bijoux des doigts constituent une entrave à la décontamination des mains. Mais il faut se garder de tomber dans l’obsession microbienne : elle est en général surtout néfaste.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
04.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
05.
"Vous pesez autant qu'un épagneul breton" : la charge d'un élu RN contre Ian Brossat
06.
La métropole du Grand Paris prépare la transhumance des urbains vers les campagnes
07.
Madonna, 60 ans et toutes ses dents : pionnière du combat contre les normes de comportements imposées aux femmes mûres ou victime de la maladie contemporaine du refus du vieillissement
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 08/06/2017 - 13:37
Valable pour le personnel hospitalier.
Autrement, toute l'Afrique non urbaine serait déjà décimée. Certaines bactéries ont pour effet de tuer les mauvaises.
nemeton
- 08/06/2017 - 13:15
Oui mais
une douche chaude est toujours préférable à une douche froide surtout en politique
Septentrionale
- 08/06/2017 - 13:14
Important apprendre le plaisir à selaver les mains dès l'enfance
Et après, trouver son confort en se lavant les mains; selon le moment je peux trouver du bien-être en me lavant les mains à l'eau chaude, à l'eau froide ou à l'eau tiède. Quand il y a le choix.