En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

05.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

06.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

07.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Vélib': une marque est née

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Haute fonction publique

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

il y a 7 min 5 sec
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 13 heures 46 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 14 heures 54 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 15 heures 32 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 19 heures 7 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 19 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 19 heures 42 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 19 heures 59 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 20 heures 37 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 21 heures 11 min
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 13 heures 14 min
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 14 heures 35 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 15 heures 14 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 16 heures 15 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 19 heures 37 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 20 heures 54 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 21 heures 34 min
© Reuters
© Reuters
Horreur

20 millions de personnes en train de mourir de faim : la pire famine depuis 1945 est en cours

Publié le 04 juin 2017
La famine qu'on décrit au Sud-Soudan n'est que la résultante d'une situation politique abominable. Et sert très bien le business de certaines ONG peu scrupuleuses...
Marc Lavergne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Spécialiste de l'Afrique et de l'action humanitaire, membre du GREMMO, groupe de recherche sur la Méditerranée et le Moyen-Orient.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La famine qu'on décrit au Sud-Soudan n'est que la résultante d'une situation politique abominable. Et sert très bien le business de certaines ONG peu scrupuleuses...

1/ La situation au Soudan préoccupe de nombreux observateurs internationaux : quelle est l'ampleur de la famine en cours ? On parle de 20 millions de personnes menacées...

Il faut bien voir que ces 20 millions vont du Nigeria jusqu'au Yémen. La population totale du Sud Soudan est de 12 millions d'habitants ! On parlerait donc d'un ou deux millions de personnes en danger. Mais il faut bien voir quand la matière, tous les observateurs ONU compris mélangent les carottes et les navets. On met dans le même sac Boko Haram, la guerre au Yémen. On mélange des causes climatiques et des causes militaires. Au Sud-Soudan, c'est majoritairement des questions d'insécurité, de massacres et de déplacements de population. Ces déplacements résultant des massacres ont fait déplacer 2 à 3 millions de personnes sur les 12 que comptent le pays et qui aurait entraîné une dizaine de milliers de victimes bien que l'on ne sache pas vraiment. Il s 'agit de combat entre deux groupes de personnes qui s'affrontent pour le pouvoir. Il n'y a pas de sécheresse comme on peut l'entendre parfois. Il s'agit d'une région d'éleveurs, et non de cultivateurs, qui peuvent donc se déplacer. Il y a évidemment parfois des massacres de troupeaux. Cette société ne repose pas sur l'agriculture. L'autre question est celle des transports de vivres interrompus par les attaques.

La sécheresse existe en Somalie, mais pas au Sud-Soudan qui est une région subtropicale et humide, couverte de marécages et dans laquelle la pluviométrie provoque des problèmes inverse, avec par exemple des routes impraticables car trop boueuses. On est obligé de faire appel à des avions et cela coûte 10 fois plus cher. 

Le Somaliland a perdu 90% de son bétail du fait de la sécheresse. Les bêtes sont mortes de faim plus que de soif, car en réaction à la sécheresse, on concentre les bêtes autour des puis et ont épuise les pâturages alentours. Le problème est au final toujours un problème d'approvisionnement. On peut planifier une perte de bétail si l'on peut apporter de la nourriture. Si les dispositifs ne peuvent être mis en place, c'est parce que personne n'y pense tout d'abord, que l'ONU se réveille au dernier moment et appelle au secours pour des raisons qui me laissent sceptiques, parce qu'il s'agit surtout de ramasser de l'argent et de relancer le jackpot pour les organisations humanitaires. Et les routes peuvent être coupées par des bandes ou des rebelles.

Tout cela est au fond est une question plus logistique et politique que financière.

Quelle est l'explication politique des problèmes actuelles au Sud-Soudan ?

La tournure ethnique et même raciste des événements est incontestable. Un groupe veut dominer tous les autres et défend son monopole sur le pouvoir. Au Sud-soudan il y a ce problème des pillages, des viols qui n'ont rien à voir avec la famine. La famine est une conséquence de cette guerre civile parmi d'autres maux, mais ce n'est pas le cœur du problème. On parle de l'éradication actuelle de peuples entiers. 

Quels moyens mettent la communauté internationales ? Le Président du Sud-Gabon, le Président a demandé aux ONG de venir : y a-t-il urgence ?

Du point de vue du gouvernement, c'est un petit peu ironique et paradoxal, parce qu'ils sont les premiers criminels. Il n'a que faire du sort de sa population et est juste soumis à certaines pressions légères de l'ONU. L'aide humanitaire est un butin de guerre : en faisant venir de l'aide, le gouvernement compte en récupérer une partie et taxer les ONG qui viendront. Celles-ci sont obligées d'avoir une zone d'intervention pour toucher de l'argent public ou privé... ou des fonds internationaux. Pour cela, les ONG sont prêtes à accepter les conditions du gouvernement, à commencer par le fait de leur céder une partie de leurs aides. 
On peut affamer une population dans ce but aujourd'hui. C'est un peu comme cela que les choses se passent. On a affaire à des agences qui ne sont pas humanitaires mais bien politiques, décidées par tel ou tel communautés et état qui gère leurs intérêts. 
On demande donc généralement aux pays occidentaux de payer des sommes faramineuses qui ne seront de toute façon pas réunies. Et les engagements ne seront de toute façon pas remplis. C'est de l'argent sorti de la poche des citoyens (qui est défiscalisé pour les impôts) qui ne porte que de très rares fruits.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 04/06/2017 - 19:37
Surtout ça arrange les bidons
Surtout ça arrange les bidons de tous nos khmers verts qui se servent de ces famines pour nous bassiner avec leurs certitudes sur le réchauffement climatique et l'activité humaine considèrée comme responsable...
Enfin, la majorité des écolos étant des fonctionnaires, il est certain que c'est pas leur activité qui risque de mettre la planète en péril..
Marie Esther
- 04/06/2017 - 19:30
moi j'ai toujours
fait attention à ce qui se passait au Soudan. Pourquoi ? parce qu'au Nord, il y a un président qui s'appelle Omar el-Béchir, qui est poursuivi pour crimes de guerres et crimes contre l'humanité et génocide au Darfour mais qui est protégé par les pays africains dont l'Afrique du Sud. Par contre le Sud Soudan s'est émancipé, je rappelle que contrairement au Nord plutôt musulman, le Sud Soudan est principalement chrétien et animiste. Le Nord et le Sud ont trouvé un compromis sur le pétrole mais la famine aujourd'hui vient des guerres de pouvoir qui opposent à Juba, capitale du Sud Soudan les soldats du président Salva Kiir (chrétien de l'ethnie Dinga) et les miliciens du vice-président Riek Machar (de l'ethnie Nuer). Le Soudan n'est pas sorti de l'auberge surtout si les soi disant organisations humanitaires s'en mêlent
langue de pivert
- 04/06/2017 - 17:53
20 000 000 de Soudanais ♫ ♪
...et moi et moi et moi et moi et moi et moi et moi et moi et moi ? J'en ai rien à foutre ! Jeûner ça leur fera baisser la libido ! ☺