En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 6 min 3 sec
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 56 min 42 sec
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 3 heures 34 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 5 heures 41 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 7 heures 31 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 11 heures 49 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 12 heures 14 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 26 min 27 sec
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 3 heures 9 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 3 heures 58 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 6 heures 37 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 8 heures 5 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 12 heures 8 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 12 heures 36 min
© JIM WATSON / AFP
© JIM WATSON / AFP
Gaffera, gaffera pas ?

Trump attendu aux quatre tournants du G7

Publié le 26 mai 2017
A Taormina les 26 et 27 mai en Sicile, avec la rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement, se clôture la série des dix réunions du G7 sous Présidence italienne.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A Taormina les 26 et 27 mai en Sicile, avec la rencontre des chefs d’Etat et de gouvernement, se clôture la série des dix réunions du G7 sous Présidence italienne.

On connaît les trois chiffres du G7 : 7 pays, 10% de la population mondiale et le tiers de son PIB. On connaît aussi son cérémonial et ses codes, avec cette fois son lot de nouveautés (4 bizuths, dont Donald Trump !), donc d’interrogations. Si tout a été fait pour arrondir les angles lors des réunions antérieures des ministres (finances, affaires étrangères, santé, travail…), les sujets les plus ardus, notamment ceux des échanges internationaux et du climat ont été gardés. Ils seront soumis à l’arbitrage des « grands chefs ». On  verra donc.

Donald Trump sera la grande vedette de la réunion, non seulement par le PIB de son pays, mais pour voir comment il « accommode » aux plus grandes démocraties (Allemagne avec Angela Merkel, Canada avec Justin Trudeau, France avec Emmanuel Macron, Italie avec Paolo Gentiloni, Japon avec Shinzo Abe, Royaume-Uni avec Theresa May, Union Européenne avec Jean-Claude Juncker et Donald-Tusk) ses projets de campagne et ses idées actuelles.

En six sessions, tout devrait être abordé : international et sécurité (2 sessions), croissance, échanges et climat (1 session), l’Afrique (avec ses invités, pour une session), problèmes généraux (migrations, sécurité alimentaire et inégalité hommes/femmes en une session), plus une session sur le fonctionnement même du G7. Quelle efficacité !

En fait, ce G7 sera attendu à quatre tournants, avec Donald Trump.

Tournant 1 : la sécurité. Ce même mot cache une quadruple montée des périls. D’abord, tous les membres du G7 (et pas eux seulement bien sûr) ont subi des attaques terroristes, en liaison avec le « terrorisme islamique ». Les sources de ces attaques sont directes et multiples, mais au-delà des origines géographiques directes (Lybie, Irak, Tunisie, Maroc et Algérie pour la plupart des attaques), la question se pose aussi des bases arrière : le salafisme vient d’Arabie saoudite (point récemment oublié par Donald Trump) et d’Iran (point récemment souligné par Donald Trump). C’est ensuite la montée des tensions en Asie, avec la Corée du Nord, mais aussi en mer de Chine, avec la politique plus assurée de la Chine, d’autant qu’il semble que les Etats-Unis se retirent, au moins un peu, du théâtre de ces opérations. Puis vient la montée des tensions en Europe, avec une Russie plus agressive et plus liée à la Turquie, au moment où il semble que les Etats-Unis se retirent, au moins un peu, de l’Otan. Ceci sans oublier les cyberattaques ! De plus en plus de tensions diverses, violentes et efficaces nous entourent. Comment réagir si l’on veut défendre la croissance, par quelles structures, quels équipements, quels échanges et quels moyens ? Et avec quels moyens et messages supplémentaires « si » l’on veut soutenir, aussi, les droits de l’homme ? Peut-on faire l’un sans l’autre ? La realpolitik sera au menu, et Donald Trump devra préciser ses positions.

Tournant 2 : croissance et échanges. L’économie mondiale va mieux, les Etats-Unis poursuivant leur reprise, la zone euro sort du marasme, tandis que la croissance chinoise financée à crédits (souvent douteux) inquiète. Ceci sans oublier le Brexit et le Royaume-Uni et la lente progression du Japon, vieux et endetté. Les échanges internationaux sont le moyen de soutenir la croissance de tous, en liant les pays industrialisés aux pays émergents, même si les traités sont complexes à monter. Mais, là encore, Donald Trump tranche. Il a arrêté la participation des USA au Traité Transpacifique (qui voulait endiguer la Chine) et veut renégocier (au moins) avec le Mexique et la Canada. Allons-nous soutenir une politique d’accords internationaux à partir du G7 ou revenir à des fractionnements – au bénéfice de la Chine ? L’économie politique sera au menu, et Donald Trump devra préciser ses positions.

Tournant 3 : le réchauffement climatique. Encore une fois, Donald Trump devra préciser ses positions. Il semble souhaiter une renégociation de l’accord signé à Paris, quitte à le mettre en danger. Le 24 mai, il lance l’oléoduc Keystone XL qui traverse les Etats-Unis et soutient aussi les explorations et exportations de pétrole de schiste, ce qui pèse sur le prix du pétrole, alors même que l’OPEP réduit sa propre production, fragilisant sa situation financière. Les politiques énergétiques sont l’illustration la plus éclatante de la nécessité de coopérations mondiales, face à l’America first. L’économie de l’environnement sera au menu, et Donald Trump aura des difficultés à préciser ses positions.

Tournant 4 : l’évolution des démocraties. Le sujet n’est pas écrit ainsi, bien sûr, mais il faudra bien se demander où va ce monde. D’un côté, les démocraties patinent à sortir de crise et à embrasser la révolution technologique en cours, avec plus d’inégalités et de désirs différents, sinon opposés, à trancher par des votes contestés. D’un autre côté, les régimes autoritaires avancent, Chine en tête, avec une croissance forte et surtout régulière.

A priori, et souhaitons-le, il n’y aura pas de drame. La photo devrait être « de famille ». Mais les problèmes sont de plus en plus sérieux, la famille moins unie, à partir de son chef, et il est de moins en moins certain qu’elle accepte de discuter vraiment. Bientôt, à côté du G7, on verra les réunions des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) et plus encore, autour de la Chine, les partenaires d’OBOR (One Belt One Road, 64 pays se sont réunis à Pékin le 15 mai pour unir l’Asie à l’Europe). OBOR, c’est le tiers du PIB mondial, comme le G7, mais 60% de la population mondiale, 6 fois plus. Moralité : à Taormina, il faut que le G7 négocie bien, et ensemble, ces 4 tournants – et qu’il soit conscient du changement de monde que nous vivons. La croissance est en question, la démocratie aussi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires