En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 11 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 9 heures 24 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 14 heures 35 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 15 heures 18 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 15 heures 52 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 20 heures 18 sec
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 6 heures 29 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 10 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 14 heures 11 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 14 heures 55 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 15 heures 32 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 16 heures 36 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 18 heures 41 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 19 heures 39 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 13 heures
© Odd ANDERSEN / AFP
© Odd ANDERSEN / AFP
De flou en gaffes

Sécurité et défense : pourquoi les succès d'Emmanuel Macron sur la scène internationale masquent un départ compliqué sur le régalien en interne

Publié le 26 mai 2017
Placer des néophites aux ministères régaliens, le choix d'Emmanuel Macron paraît très osé. Entre un Gérard Collomb qui laisse sceptique les forces de police et Sylvie Goulard qui laisse les militaire dubitatifs, rien n'est gagné pour le gouvernement Macron.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Placer des néophites aux ministères régaliens, le choix d'Emmanuel Macron paraît très osé. Entre un Gérard Collomb qui laisse sceptique les forces de police et Sylvie Goulard qui laisse les militaire dubitatifs, rien n'est gagné pour le gouvernement Macron.

Atlantico :  Contrairement aux domaines économiques et financiers où Emmanuel Macron a su s'entourer de professionnels ayant l'expérience du terrain, il a placé aux ministères régaliens des personnes sans expérience de la fonction comme Gérard Collomb à l'Intérieur ou Goulard à la Défense (qui remplace Le Drian, qui lui, avait de l'expérience). Comment expliquer ces choix en la matière ? L'Elysée peut-il vraiment avoir la main sur tous ces postes clés ? 

Xavier Raufer : Stratégie, sécurité et défense : il est clair désormais que le "rebelle" M. Macron n'a en tête, là-dessus, que les banalités médiatiques d'usage. Ce qu'en philosophie (matière méprisée à l'ENA et dans les cénacles financiers chers au président et à son entourage) on appelle "sphère des évidences courantes". Dans lesdits cénacles, la souveraineté est secondaire, limite futile. Au gouvernement, on y affecte qui bon semble au chef, selon des considérations médiatico-administratives. Or là - ça passe mal. Je puis vous révéler que l'armée est vent-debout contre l'arrivée de Mme Goulart - qui semble ne pas même savoir par quel bout tire un fusil. Au point que le président a dû, à la dernière minute, emmener M. le Drian au Mali, la révolte des militaires locaux n'étant pas moindre.

Et cette task-force, qui sent l'improvisation métiatique ! Le 21 avril sur les Champs-Elysées, on a vu le pathétique éparpillement de notre antiterrorisme. Karim Cheurfi est aisément passé à travers TOUTES les mailles du filet : renseignement, police, gendarmerie, justice. Alors, 22 services contribuaient à l'UCLAT, plus un échafaudage de structures de tête dont l'EMOPT, lubie de M. Cazeneuve. Désormais, la task-force encore au dessus. Avec une DGSI qui n'a pas encore saisi ce qu'est un hybride terreur-crime. A quoi bon "réagir dans la demi-heure" si le diagnostic est nul ? On ajoute la précipitation à la confusion - dans un domaine où la sûreté de vue et la rapidité des échanges sont tout.

Même s'il se défend d'avoir été trop bavard, Gérard Collomb a divulgué des informations sur la tuerie de Manchester que les autorités britanniques souhaitaient garder sous silence. Un faux pas qui n'a rien d'anodin donc. Est-ce que Gérard Collomb ne perd pas là  toute crédibilité pour exercer sa fonction ? Faut-il compter sur le fait qu'il doive encore se former au poste ou son siège doit-il être remis en question par l'Elysée ? 

Le ministère de l'Intérieur est séculairement le plus dur de la République. Il faut pour le conduire une santé de fer et des nerfs d'acier. Bon maire de Lyon, M. Collomb ne semble vraiment doté ni de l'un, ni de l'autre. Au premier contact avec lui, ses grands barons police-renseignement, un peu inquiets, l'ont trouvé fatigué et ne débordant pas de projets ni d'idées, hormis sa marotte de la police de proximité - typique idée de maire. Or la police de proximité, certes, mais face à des fanatiques harnachés d'explosifs truffés de boulons type Manchester ; ou aux Kouachi-Abdeslam et leurs kalachnikov, c'est franchement léger.

Concernant les renseignements, hasard du calendrier, tous les directeurs des services (DGSE DGSI, DRM) s'en vont (départ à la retraite, passage dans le privé...) et nous sommes dans une période de flottement quant à la succession. Quels sont les risques de cette période qui conjugue amateurs et absents ? 

Imaginez le DRH d'une société importante laissant partir en même temps tous les directeurs les plus sensibles de sa boîte : il serait viré sur le champ. Cette histoire est incroyable - et encore, vous oubliez le crucial directeur du renseignement de la préfecture de police de Paris - la sécurité de la capitale face au terrorisme et au crime organisé, rien que ça - qui est lui aussi parti. Nous payons là l'attitude "après moi le déluge" de M. Hollande. Il a prolongé ses favoris du renseignement jusqu'à son propre départ, car ça le gênait de changer de tête. Vient un âge où l'on  tient à ses habitudes. Dans ces favoris, ceux qui n'avaient rien prévu de la vague terrible de terreur de 2015 (239 morts...) ; mais comme M. Hollande s'était fait à eux - qu'importe. Nul n'a été viré ou remplacé. Sous Hollande-Cazeneuve, depuis Charlie-Hebdo et l'Hyper-Cacher, rien n'a été changé des structures de l'antiterrorisme.

Voici la situation dont hérite le président Macron. Or ce qui se profile derrière le morbide et sanguinaire Etat islamique - les marionnettistes, si l'on veut - est des plus inquiétant. Nous sommes face à un ennemi redoutable qui nous perçoit, nous, bien mieux que nous le comprenons, lui. Cet ennemi commence à voir que désormais, sur l'échiquier français, on lui oppose des amateurs ou des politiciens aimables, mais fatigués. Ce, en plein tourniquet des chefs du renseignement. Gare à sa réaction. 

 
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 27/05/2017 - 22:56
Restons calme.
Restons calme. Des succès sur la scène internationale, mais lesquels? Une simple prise de contact dans lequel notre petit prodige européen plus que français n'a brillé que par la nouveauté de sa présence. Chine, Russie, USA, et une Europe qui bégaye, là est la compétition. Il ne sera pas question de figuration, mais de sujets hautement critiques dans lesquels l'audace juvénile n'est pas une vertu recommandable.
vangog
- 27/05/2017 - 21:41
Fatigué et sans idées, Gérard Colomb...
comme le socialisme!...Il veut envoyer la police de proximité dans les zones de non-droit? Les racailles vont rigoler un bon coup...mais pas les souchiens Français, lorsque les policières se retrouveront piégées au milieu de hordes de barbares...ou dans quelque sympathique tournante...
gerint
- 27/05/2017 - 09:19
Rien qu'à regarder Collomb
On voit qu'il s'agit d'un personnage usé d'allure cacochyme. Propulser cet homme à l'intérieur est une insulte au peuple Français, une de plus, et pourtant Macron aura La majorité absolue aux Législatives. Ce qui me semble prouver que les Français méritent le mépris que Macron leur adresse sans gêne. D'un autre côté avec cette majorité écrasante Macron sera seul responsable du désastre à venir s'il continue ainsi.