En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Dis-moi combien tu consommes et je te dirai qui tu es

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 9 heures 29 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 10 heures 31 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 12 heures 13 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 13 heures 57 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 15 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 16 heures 23 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 18 heures 59 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 9 heures 53 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 10 heures 58 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 11 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 12 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 14 heures 33 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 18 heures 36 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
© Reuters
L'espoir fait vivre

La vraie raison pour laquelle les Iraniens prennent la peine de voter dans un système politique pourtant totalement bloqué

Publié le 20 mai 2017
Réfléchissant en termes de gains et de pertes sur le plan électoral, les Iraniens préfèrent le maintien de leur système politique tel qu'il est actuellement, plutôt que de le faire voler en éclats, au profit d'une instabilité particulièrement dangereuse dans un Moyen-Orient hostile à l'Iran chiite.
Milad Jokar, chercheur associé à l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe), enseigne la géopolitique moyen-orientale à l'EM Normandie. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Milad Jokar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Milad Jokar, chercheur associé à l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe), enseigne la géopolitique moyen-orientale à l'EM Normandie. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Réfléchissant en termes de gains et de pertes sur le plan électoral, les Iraniens préfèrent le maintien de leur système politique tel qu'il est actuellement, plutôt que de le faire voler en éclats, au profit d'une instabilité particulièrement dangereuse dans un Moyen-Orient hostile à l'Iran chiite.

Atlantico : En dépit d'une offre politique limitée et d'un système politique en apparence bloqué, les Iraniens continuent d'aller voter, et ce de plus en plus massivement depuis 2005. Pour quelles raisons ? 

Milad Jokar : L'échiquier politique iranien est effectivement plus réduit que celui de la France, par exemple. Néanmoins, les Iraniens ressentent les différences qu'il peut y avoir entre un candidat modéré et un candidat conservateur. Ce qui ressort beaucoup en Iran, c'est que le changement se fera par l'évolution et non pas par la révolution. Les Iraniens réfléchissent beaucoup en termes de gains et de pertes. À ce titre, ils préfèrent la République islamique telle qu'elle est aujourd'hui plutôt qu'un système fragile, surtout dans un Moyen-Orient hostile à l'Iran chiite. 

Au regard donc des motivations électorales des Iraniens, pourrait-on qualifier leur vote de "préventif", réalisé sans grande conviction vis-à-vis des candidats ? 

Cela peut être très varié à vrai dire. Les sensibilités sont nombreuses. Certains vont voter pour un candidat auquel ils croient vraiment ; d'autres vont déposer leur bulletin de vote pour éviter le pire comme on a pu le voir en France notamment, il y a quelques semaines à peine ; d'autres vont s'abstenir, etc. Ce que les Iraniens choisissent à vrai dire, c'est davantage une orientation pour leur pays : dans quelle direction va-t-il aller ? Vers la continuité, c'est-à-dire la diplomatie, l'ouverture, l'engagement ? Ou bien va-t-il retourner vers un semblant de politique économique populiste comme celle d'Ahmadinejad, qui risque de renfermer le pays sur lui-même et de mettre un terme aux avancées économiques, sociales et diplomatiques de Rouhani ? 

En termes de comportement électoral, quelles évolutions peut-on constater au sein de la population iranienne depuis la première élection d'Ahmadinejad en 2005 ? 

La conscience politique est très éveillée en Iran, et notamment au niveau de la démographie. Voilà maintenant douze années que l'ancien président iranien a été élu, au cours desquelles la jeunesse s'est développée ; ainsi, celle qui peut aller voter est de plus en plus importante numériquement parlant. Par ailleurs, cette jeunesse est de plus en plus éduquée, et se dirige sensiblement vers la modération, le côté réformateur. Ceci a pu être constaté lors des élections législatives de février 2016, qui ont vu la large victoire des modérés. Plus généralement, le dynamisme de la société iranienne a tendance à aller dans ce sens-là. Les conservateurs font donc tout pour éviter le retour des modérés, mais cette année, par rapport à l'élection de 2013, ils ont évité de faire l'erreur de diviser leur nombre de voix : en effet, ils avaient six candidats conservateurs en 2013 ; or cette fois, ils ont décidé de se réunir derrière un seul candidat afin de faire contre-poids aux réformateurs et aux modérés représentés par Rouani. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

04.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

05.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Dis-moi combien tu consommes et je te dirai qui tu es

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires