En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 6 heures 26 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 8 heures 38 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 9 heures 51 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 10 heures 19 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 12 heures 18 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 15 heures 17 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 15 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 6 heures 13 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 6 heures 52 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 9 heures 26 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 10 heures 8 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 10 heures 38 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 13 heures 26 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 14 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 15 heures 43 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 15 heures 57 min
© REUTERS/Stefan Wermuth
© REUTERS/Stefan Wermuth
"C'est la lutte finale...'

Le manifeste de la discorde : Jeremy Corbyn et le parti travailliste britannique pris dans les remous de leur programme législatif ultra à gauche

Publié le 15 mai 2017
Alors que sur le papier, le programme du Labour pour les législatives anticipées britanniques est potentiellement le plus populaire, son leader, Jeremy Corbyn, peine à susciter l'adhésion au sein de la population, y compris chez les électeurs travaillistes.
Bruno Bernard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anciennement Arthur Young.Ancien conseiller politique à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, Bruno Bernard est aujourd'hui directeur-adjoint de cabinet à la mairie du IXème arrondissement de Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que sur le papier, le programme du Labour pour les législatives anticipées britanniques est potentiellement le plus populaire, son leader, Jeremy Corbyn, peine à susciter l'adhésion au sein de la population, y compris chez les électeurs travaillistes.

Atlantico : Renationalisation des chemins de fer, des services postaux et d'une partie du secteur de l'énergie, encadrement des salaires de dirigeants d'entreprises, etc. : le projet de programme des travaillistes britanniques pour les législatives anticipées du 08 juin est très marqué à gauche. Comment expliquer ce positionnement ? 

Bruno Bernard : Je ne pense pas qu’il faille parler de positionnement mais plutôt du reflet des convictions politiques du leader actuel du Parti travailliste, Jeremy Corbyn.

Corbyn n’est pas un tacticien comme Blair mais plutôt un idéologue, resté fidèle aux idées qu’il défend depuis sa première élection au Parlement en 1983 : fin de l’austérité, renationalisation de nombreux services publics, non intervention et désarmement nucléaire etc.

Jeremy Corbyn a commencé sa carrière professionnelle dans le syndicat des industries du textile dans les années 1970.  Il est le produit d’une époque où la "lutte des classes" n’était pas devenue un slogan de publicitaire. Il faut reconnaître à Corbyn ce mérite, il ne cherche pas à s’adapter à son époque mais défend des convictions qu’il porte depuis toujours. Il est l’inverse d’une girouette politique.

A noter enfin que la renationalisation des trains est une idée populaire en Grande-Bretagne avec 52%  de personnes qui y sont favorables et que le Parti conservateur porte aussi dans son projet l’idée de plafonner les factures énergétiques. Le Parti travailliste n’est donc pas complètement à côté de son sujet. 

Un tel projet de programme ne risque-t-il pas de renforcer les conservateurs menés par Theresa May lors de ce scrutin, ceux-ci étant déjà donnés favoris dans les sondages ? 

Sur le papier, le programme du Labour est potentiellement le plus populaire.

Qui dirait non à la suppression des droits d’entrée à l’université, la construction de 100 000 logements sociaux par an, la gratuité dans les cantines scolaires et du wifi dans les trains ? Qui dirait non à l’augmentation du budget de la santé de 6 milliards de livres ou le plafonnement des factures énergétiques ?

Comme souvent avec les programmes de gauche remplis d’espoir et de générosité publique, celui-ci est très attractif. Malheureusement c’est le leadership, la qualité de mener le pays, de celui qui le porte qui fait défaut. Dans toutes les élections à travers le monde, ce n’est pas la qualité du programme qui influencera le vote des électeurs. Celui-ci sera une réponse aux questions suivantes : qui pour mener le pays ? Qui pour prendre les décisions difficiles ? Le souci de Corbyn est qu’il est beaucoup moins populaire que ses propositions : seuls 14% des  Britanniques l’imaginent devenir Premier ministre, dont moins de 50% d’électeurs travaillistes. En conclusion, ce sont moins les idées présentées dans le programme des travaillistes qui renforcent le camp conservateur mais plutôt la personnalité de celui qui les porte. 

Comment un tel projet de programme pourrait-il s'insérer dans les négociations menées avec Bruxelles au sujet du Brexit ? 

Le Parti travailliste de Jeremy Corbyn a eu le mérite de reconnaître qu’il ne reviendrait pas sur le résultat du référendum du Brexit. Entre lui et Theresa May, l’enjeu des élections du 8 juin est désormais qui mènera le Brexit jusqu’au bout et sous quelle forme ?              

D’un côté, May sera la "bloody difficult woman" et fière de l’être face à Bruxelles, et de l’autre Corbyn tente d’évacuer le Brexit en tant que tel et veut faire de la sortie de l’Union européenne le moyen de garantir une société plus juste. On devine que les conservateurs sont plus à l’aise dans cette configuration que les travaillistes dont une partie ne semble pas avoir fait le deuil de l’appartenance à l’UE.

Toutefois, si par miracle les travaillistes l’emportaient le 8 juin, Bruxelles, tout à sa joie de s’être débarrassé de sa nouvelle bête noire, permettrait peut-être à Corbyn de commencer les négociations avec un a priori favorable. A priori qui devrait rapidement fondre au soleil des réalités européennes au fur et à mesure que les institutions prennent la mesure du caractère dépensier du programme corbynien. Il ne manquerait plus que l’Union européenne soutienne un programme socialiste ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires