En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 7 heures 7 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 10 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 11 heures 45 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 12 heures 43 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 12 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 14 heures 35 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 49 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 9 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 10 heures 25 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 12 heures 51 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 16 heures 53 min
info atlantico
© ALTERNATIVE CROP
© ALTERNATIVE CROP
Sondage exclusif

Un débat présidentiel pour rien ? 69% des Français n'ont pas été convaincus par Marine Le Pen et 55% ne l'ont pas été non plus par Emmanuel Macron

Publié le 05 mai 2017
Concernant les souhaits de victoire, le candidat d'En Marche ! atteint 45% d'adhésion, tandis que Marine Le Pen totalise 28% des suffrages. Par ailleurs, 27% des Français ne souhaitent la victoire d'aucun d'entre eux.
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Concernant les souhaits de victoire, le candidat d'En Marche ! atteint 45% d'adhésion, tandis que Marine Le Pen totalise 28% des suffrages. Par ailleurs, 27% des Français ne souhaitent la victoire d'aucun d'entre eux.

Quels sont les principaux enseignements de ce sondage ?

Jean-Daniel Lévy : Les enseignements sont doubles. D'un côté, il y a indéniablement un candidat qui a plus convaincu que l'autre les téléspectateurs et pour les personnes qui ont entendu parler du débat d'hier, c'est Emmanuel Macron qui l'emporte, avec 42% de Français convaincus. Et ce, de manière nette par rapport à Marine Le Pen qui ne convainc que 28% de ceux qui ont entendu parler du débat. 

Le deuxième enseignement est que même si Emmanuel Macron a plus convaincu que Marine Le Pen, il ne parvient pas à convaincre une majorité de Français qui ont été soumis à la communication et aux échanges d'hier. 31% d'entre eux n'ont pas été convaincu par l'un ou l'autre des candidats. 55% des Français ne sont pas convaincus par Emmanuel Macron et 69% des Français ne sont pas convaincus par Marine Le Pen.

 

 

On voit que le score de "conviction" de Marine Le Pen ne change pas véritablement par rapport à son score du premier tour, alors que celui d'Emmanuel Macron progresse assez largement. Faut-il y voir plutôt une contre-performance de Marine Le Pen qui provoquerait une adhésion à Emmanuel Macron par défaut ou faut-il y avoir véritablement une capacité de conviction d'Emmanuel Macron dans le débat ?

Probablement les deux. Il y a une dimension "de regard" à l'égard de Marine Le Pen qui n'est pas extrêmement positive, ou les téléspectateurs considèrent que son agressivité, ses attaques, son attitude, ne constituent pas une attitude politique. En parallèle Emmanuel Macron apparaît assez calme et posé, tout comme sa manière de parler qui a été perçue positivement.
 

Le troisième aspect qui est frappant est que lorsqu'on regarde par type d'électorat, on peut voir qu Emmanuel Macron parvient à élargir l'électorat socialiste d'un côté (57% d'entre eux sont convaincus par Emmanuel Macron ) mais sans arriver à élargir du côté de l'électorat de François Fillon (seuls 33% d'entre eux sont convaincus par le candidat En Marche) ou de Jean Luc Mélenchon de l'autre côté (34% de convaincus) . Ces deux électorats qui n'étaient pas certains de voter pour Emmanuel Macron au deuxième tour, n'ont pas été en capacité de trancher entre les deux candidats suite au débat.

Peut-on considérer que ce sondage confirme la géographie du vote du premier tour, indiquant qu'Emmanuel Macron profite essentiellement de l'électorat socialiste ?

Absolument. C'est ce que l'on peut voir de manière extrêmement claire. On peut voir que du côté des électeurs de François Fillon ou de Jean Luc Mélenchon, il y a une difficulté à se prononcer nettement pour le deuxième tour, alors que du côté de Benoît Hamon, il y a véritablement un souhait de voir Emmanuel Macron remporter la prochaine présidentielle.

Peut-on considérer que le score de "conviction" d'Emmanuel Macron, probable futur Président, est faible au regard de l'exercice ?

C'est un score relativement faible. Nous sommes à peu près au même niveau que les scores de François Fillon ou Alain Juppé au moment des débats des primaires, mais également au niveau de Benoît Hamon ou de Manuel Valls. Mais ce débat concerne la Présidentielle, et non une primaire, il s'agit de voter pour le prochain Président de la République. Cela montre bien qu'il y a une complète absence d'engouement à l'égard de celui qui sera probablement le prochain locataire de l'Élysée. Ce qui renvoie à notre sondage effectué pour Atlantico en début de semaine indiquant que le niveau de confiance à l'égard des réformes d'Emmanuel Macron n'était pas manifeste.

Concernant les souhaits de victoire, Emmanuel Macron atteint 45% alors qu'il était à 22% avant le 1er tour, alors que Marine Le Pen atteint 28% contre 19% avant le 1er tour, mais il faut prendre en compte le fait que les derniers chiffres de souhaits de victoire, avant le premier tour, intégraient les 11 candidats.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 05/05/2017 - 11:38
C'est pourtant simple à comprendre...
La seule, SEULE, manière de résorber les déficits et remettre la France sur les rails de la croissance et de l'emploi est qu'elle retrouve sa compétitivité perdue. pour cela, il n'y a pas trente six solutions, il faut se remettre au travail, créer, inventer, imaginer!...et arrêter les khommeries! A ceux qui disent que Marine Le Pen n'a pas de programme: 600000 travailleurs détachés rendus à leurs pays, du jour au lendemain, c'est déjà bien! Ah? Les Français ne sauraient pas les remplacer, dites-vous? Faux! Car le travail manuel existait bien avant le socialisme, bien avant que Jack Lang ne décide de forcer toute une classe d'âge au chômage...il suffit de rétablir ce qui fonctionnait: l'apprentissage, l'adéquation de l'éducation aux besoins de l'économie, l'autorité des maîtres, seule manière universelle de transmettre les savoirs...tout est dans le programme de MLP! A ceux qui disent que l'UE ne l'acceptera pas, et qu'elle fera payer la France...non, la France ne paiera pas pour les dégâts commis par l'UE! Elle interdira les travailleurs détachés unilatéralement, demandera à l'UE de payer pour le préjudice, car jamais le peuple de France n'a accepté ces traités: insoumission!
cloette
- 04/05/2017 - 23:45
Eh oui programmes économiques !
Celui de Macron c'est l'Europe qui ne marche pas ( créatrice de chômage ) donc pensent ils il faut plus d'Europe , avec entrée de la Turquie, ultra libéralisme, dérégulation, immigration de masse , mafias et trafics en tout genre , C'est NON Celui de Marine Le Pen est l'Etat stratège , la protection , mais il faut aussi tenir compte de la dette ...et en payer les nterets . Malgré tout j'irai voter , et voter Marine Le Pen .
Paulquiroulenamassepasmousse
- 04/05/2017 - 23:26
@mingus
Il y a quand même 40% des Français qui ont voté pour MLP et JLM... C'est dire le niveau d'inculture économique en France....40% des Français sont prêts à gober n'importe quoi et croient encore que pour résoudre leur problème il suffit de prendre aux riches pour donner aux pauvres..... Ça donne une idée de l'indigence du débat.... Autant croire au père Noël !!!