En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Laïcité : le débat maudit ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 15 heures 26 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 16 heures 28 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 22 heures 4 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 22 heures 35 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 23 heures 10 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 23 heures 26 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 15 heures 46 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 16 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 19 heures 29 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 22 heures 30 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 23 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 23 heures 40 min
© Flickr/Natalia Sheppard
© Flickr/Natalia Sheppard
Bonnes feuilles

Chantage, insultes, sexe et trahisons : les ténébreux coups bas échangés entre JFK et J. Edgar Hoover

Publié le 30 avril 2017
22 novembre 1963. La vie du jeune et séduisant John F. Kennedy, 35e président des États-Unis, s'interrompt brutalement à Dallas. Derrière la légende que célèbrent les magazines se cache cependant une réalité moins glamour : celle d'un don Juan prisonnier d'une véritable addiction sexuelle, qui collectionne de façon obsessionnelle les conquêtes. Extrait de "JFK, une histoire sexuelle" de Georges Ayache, aux Editions du Rocher (1/2).
Ancien diplomate, aujourd'hui écrivain et avocat, Georges Ayache est docteur en science politique et ancien élève de l'ENA.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Georges Ayache
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien diplomate, aujourd'hui écrivain et avocat, Georges Ayache est docteur en science politique et ancien élève de l'ENA.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
22 novembre 1963. La vie du jeune et séduisant John F. Kennedy, 35e président des États-Unis, s'interrompt brutalement à Dallas. Derrière la légende que célèbrent les magazines se cache cependant une réalité moins glamour : celle d'un don Juan prisonnier d'une véritable addiction sexuelle, qui collectionne de façon obsessionnelle les conquêtes. Extrait de "JFK, une histoire sexuelle" de Georges Ayache, aux Editions du Rocher (1/2).

Des risques avec les femmes, Jack Kennedy en aura tellement pris dans son existence! Ils lui sont devenus presque habituels, au point sans doute de ne même plus y songer. Les risques pour sa propre santé, il les multiplie au fil de ses relations sexuelles plus que douteuses, non sans avoir contracté au passage une maladie vénérienne qu’il doit traiter pour éviter le pire. Il a si souvent côtoyé la mort qu’il a fini par ne plus s’en soucier, persuadé au fond de lui-même d’être insubmersible. Il est vrai qu’il ne se soucie pas non plus de prendre la moindre précaution pour la protection de ses partenaires. Les risques de scandale sont également légion, la moindre vétille sexuelle pouvant lui revenir en boomerang et ruiner ainsi ses hautes ambitions politiques.

Cela fait à présent des années que Jack joue avec le feu. En est-il à faire des paris avec lui-même sur son invulnérabilité? Pendant longtemps, il a laissé bien en vue dans son bureau au Sénat une photo le représentant sur un yacht en compagnie de jeunes femmes complètement nues. Ce n’est qu’en avril 1960, alors que les «primaires» démocrates commencent à tourner clairement en sa faveur, qu’il se décide à faire décrocher la photo. Il était temps! Celle-ci était devenue un objet de plaisanterie tant pour les gardes de sécurité que pour le personnel chargé du nettoyage.

En tout cas, les liaisons à répétition de Jack font le miel de J. Edgar Hoover qui accumule consciencieusement sur lui photos, enregistrements, révélations et témoignages. Particulièrement abondant, ce matériel compromettant lui est parfois offert sur un plateau. Le dossier JFK s’est considérablement épaissi depuis l’épisode Arvad, en 1941-1942… étant entendu qu’un dossier bien fourni sur un présidentiable ne représente rien moins qu’une assurance tous risques.

Avec Jack Kennedy, du reste, une information chasse l’autre. Un jour de 1960, il revient aux oreilles du patron du FBI une rumeur sensationnelle: JFK aurait déjà été marié une première fois, avant Jackie donc, dans l’immédiat après-guerre. On recherche activement le nom de l’«heureuse élue» de l’époque. Elle s’appelle Durie Malcolm et appartient à la bonne société de Chicago. Blonde, fraîche, ravissante, elle adore le basket et le hockey sur glace… ainsi que les hommes dont, en séductrice née, elle fait une consommation plutôt immodérée. Au moment où elle croise les pas de Jack, à Palm Beach en Floride, cette beauté diaphane n’est-elle pas en train de se séparer de son second mari?

Par la suite, les enquêteurs de Hoover découvrent à la New York Public Library une histoire de la famille Malcolm, en édition privée, où l’on peut lire, dans la liste des époux déjà à l’actif de la belle Durie: «John F. Kennedy, fils de Joseph P. Kennedy, un temps ambassadeur en Grande-Bretagne.»

L’information, bien sûr, est de la pure dynamite. Car de deux choses l’une: soit Jack Kennedy est bigame; soit il aurait divorcé et enfreint les règles de la religion catholique mais, plus grave encore, dissimulé une telle situation à la nation alors qu’il brigue la présidence des États-Unis. Dans les deux cas, il y a matière à scandale et à discréditer irrévocablement le suspect.

En pleine campagne électorale, Hoover évoque le sujet auprès de Richard Nixon qui n’est pas très chaud pour y donner suite. Pas aussi «tricky » qu’on le dit, dans le fond, le candidat républicain! En novembre 1961, JFK est installé à la Maison Blanche. Hoover, lui, reçoit d’autres notes en provenance de ses bureaux régionaux du New Jersey et du Massachusetts, corroborant les premières allégations. À cette époque, ses relations personnelles se sont sensiblement dégradées avec les Kennedy. Au fond, il les a toujours détestés – à l’exception, peut-être, du vieux Joe dont il se méfie – et ceux-ci le lui rendent bien, à commencer par le ministre de la Justice, Bobby Kennedy, qui a l’autorité hiérarchique sur le FBI. Républicain de cœur, Hoover aurait préféré Nixon. Tant qu’à choisir un démocrate, il aurait opté pour Lyndon B. Johnson à qui il avait d'ailleurs refilé en douce quelques tuyaux sur ses adversaires politiques. Mais lui avait-on rapporté que LBJ le traitait en privé de «saloperie de pédale»?

En mars 1962, Hoover est convié à déjeuner en tête-à-tête avec le Président, à la Maison Blanche. C’est la première fois que cela arrive. Le déjeuner se passe mal. Pour bien faire comprendre à JFK qu’il sait décidément beaucoup de choses sur son compte, preuves à l’appui, Hoover déballe les dossiers de Judy Campbell et de Frankie Sinatra. Il lui parle aussi de la Mafia. Il entretient accessoirement JFK de la baie des Cochons et des coups fourrés de la CIA qui ont été couverts par la Maison Blanche, jusqu’aux tentatives d’assassinat de Fidel Castro. Au moment du café, cependant, Hoover n’est pas certain que le Président ait vraiment reçu le message cinq sur cinq. JFK se rend-il compte que celui qu’il appelle chaleureusement Edgar, mais qu’il traite derrière son dos de «fieffé salopard», est inamovible? Ce dernier n’a peut-être pas été élu mais sa nomination remonte tout de même… à 1924, au temps du président Coolidge, quand Jack usait encore ses fonds de culotte sur les bancs de l’école primaire!

Extrait de JFK, une histoire sexuelle de Georges Ayache, aux Editions du Rocher

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Laïcité : le débat maudit ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 30/04/2017 - 18:20
Tout le monde savait...
Cet article ne révèle rien. Il ne fait que rappeler que JKF était un Don Juan. Et alors? AUCUNE présidence américaine n'a généré une croissance aussi importante que celle de sa présidence. S'il était tellement adulé, c'était ça, la première raison!