En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Macron skie français

03.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

04.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

05.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

06.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 57 min 10 sec
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 1 heure 24 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 2 heures 9 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 2 heures 28 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 3 heures 19 sec
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 3 heures 41 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 14 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 15 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 16 heures 29 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 1 heure 4 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 1 heure 32 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 2 heures 16 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 3 heures 58 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 14 heures 42 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 15 heures 37 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 17 heures 45 min
© Reuters
© Reuters
Privés de jouets

Plaidoyer pour une éducation à l’ancienne : l’Allemagne teste les crèches zéro jouet pour prévenir les comportements addictifs

Publié le 31 mars 2017
Des garderies allemandes ont participé à une expérimentation de trois mois pendant lesquels tous les jouets ont été retirés. L'objectif était d'améliorer les compétences sociales des enfants pour les renforcer contre comportements addictifs de leur jeunesse future. Des liens sociaux solides seraient un rempart contre les conduites addictives.
Muriel Grégoire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Muriel Grégoire est addictologue et psychiatre. Elle est responsable du CSAPA la ville Floreal à Aix-En-Provence. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des garderies allemandes ont participé à une expérimentation de trois mois pendant lesquels tous les jouets ont été retirés. L'objectif était d'améliorer les compétences sociales des enfants pour les renforcer contre comportements addictifs de leur jeunesse future. Des liens sociaux solides seraient un rempart contre les conduites addictives.

Atlantico : Un article de The Atlantic relate une expérimentation menée dans des crèches en Allemagne. Tous les jouets ont été retirés pendant trois mois dans le but d'essayer d'améliorer les compétences sociales des enfants et de les renforcer contre les comportements addictifs du futur. En quoi le projet de retirer les jouets des enfants dans une garderie sur une période déterminée peut être efficace pour lutter contre les comportements addictifs ?

Muriel Grégoire : L'idée est de permettre aux enfants de ne pas toujours être en interaction avec des objets mais de créer plus d'interactions entre eux. Quand ils n'ont pas en permanence des jouets entre les mains ils peuvent plus développer leur imagination et leur créativité, ils peuvent fabriquer eux-mêmes leurs jouets et se confrontent à un peu plus de frustration et d'ennui qu'ils apprennent à gérer, ils améliorent aussi les interactions entre eux pour un peu plus de plaisir le plus souvent. Cela vaut aussi pour les adultes. On observe souvent dans une même pièce lorsque chacun son téléphone, de même avec une télévision allumée des interactions rares. Si la télévision est éteinte ou que l'on range les téléphones,  très rapidement de nouveaux échanges se créent. Les objets et jouets devraient ne rester que des outils. Ils ne sont pas délétères en tant que tel c'est l'usage que l'on en fait. Ils prennent une place très importante dans notre société. L'objet devient un Autre. On n'a pas la même interaction avec des objets qu'avec d'autres humains. L'objet peut rassurer dans le sens qu'on pense le maîtriser vu qu'il ne change pas d'attitude à l'inverse de l'humain.  L'objet peut rassurer et  annuler en quelque sorte les émotions.  Si les enfants n'ont qu'une interaction avec des objets, il sera plus difficile de pouvoir s'adapter aux différentes situations émotionnelles de la vie. Dès qu'il y a une émotion négative, un enfant peut sucer sa tétine ou son pouce, prendre un doudou c'est normal mais à un moment, il doit pouvoir s'en sevrer et parfois faire sans cet objet, le risque étant que plus grand il lui soit indispensable de faire appel à un objet pour se rassurer. Et à l'age adulte tous les objets possibles d'addiction pourront avoir cette fonction: écrans, produits...  

En quoi est-ce que cette technique est plus efficace pour prévenir l'apparition de comportement addictifs plutôt que des cours et des messages de sensibilisation dans les écoles ? Ce même article explique ces sensibilisations, aux dangers de la drogue notamment, ne sont pas suffisamment efficaces.

Les résultats par rapport aux campagnes de préventions ne sont pas très fiables, ni toujours très clairs, que ce soit aux Etats-Unis, en France ou ailleurs. On peut avoir des résultats très variables. Il y a les gens plus craintifs, qui n'auront pas envie d'essayer. Ils seront plus réceptifs aux message de prévention. Mais il a aussi ceux qui ont un tempérament à chercher plus la nouveauté, à être attiré par l'interdit, ceux là auront plus envie d'essayer. L'adolescence est une période où les jeunes s'autonomisent, ils vont être tentés par l'interdit et franchir les limites. C'est normal. Si on parle de produits interdits, il n'est pas surprenant qu'un certain nombre seront plus tentés par l'expérience que de les repousser.

Les enfants qui dès le plus jeune âge ont pu vivre leurs émotions, négatives et positives, en interaction notamment avec d'autres vont savoir plus facilement le faire à l'âge adulte. S'ils sont confrontés à une frustration, qu'on leur enlève leur tétine ou leur jouet, ils vont savoir faire avec, gérer cette frustration et ils n'auront pas autant de problèmes à gérer quand ces situations vont se reproduire. Ils seront préparés.

L'ennui, la frustration peuvent être des facteurs de comportements addictifs. Avoir appris au cours de sa jeunesse à gérer ces moments-là sera une aide pour ne pas tomber dans ces comportements ou des produits addictifs.

Il faut favoriser le lien social et les moments frustration et d'ennui, pour savoir les gérer, les dépasser pour faire face plus tard dans la vie quand ils surviennent. Quand un enfant pleure on lui donne sa tétine ou un dessin animé s'il s'ennuie, c'est le plus facile mais pas le plus efficace.  L'objet de cette expérimentation révèle que les objets ne sont pas une mauvaise chose, mais il faut simplement confronter les enfants à des situations nouvelles qu'ils ne connaissent pas, les laisser faire face.

 

 

Comment expliquer que les enfants qui n'ont pas appris à nouer des relations sociales soient plus exposés à des risques de tomber dans des comportements addictifs ?  

Les facteurs qui peuvent amener à des comportements addictifs peuvent être personnels ou contextuels. On peut prendre exemple avec les addictions à l'alcool. Dans une situation difficile, en période de deuil par exemple certains ne vont pas supporter la souffrance ou la solitude. Ils peuvent se tourner vers un produit licite ou non ou bien vers des comportements addictifs. Si dans leur enfance ou dans leur adolescence, ils ont pu se tourner vers quelqu'un d'autre dans un moment difficile, cela leur donnera d'autres outils que la solution de l'objet miracle et  simplifiera la gestion de cette émotion. Quand on se rend compte dès l'enfance que l'on peut se confier à quelqu'un, lui faire confiance, se faire confiance cela peut protéger des comportements addictifs.

Si dans son enfance, un individu a toujours eu recours à un" objet" et bien à 25 ans, pourquoi changer d'attitude, faire autrement. . Prendre un verre par exemple doit rester un moment de plaisir plus qu'un moyen de réconfort dans une période difficile.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 30/03/2017 - 21:44
Tétine et addiction
Qu'est ce qu'on peut lire comme conneries dans la presse. Plus les crèches et les maternelles se développent et plus les enfants sont ignorants. On devrait essayer de les supprimer. De plus la collectivité ferait des économies. Il vaut mieux un alcoolique qui sait faire quelque chose qu'un super sobre qui ne sait rien faire.
Anguerrand
- 30/03/2017 - 15:32
Bravo pour cette initiative
Les enseignants des maternelles préfèrent avoir la paix en laissant les enfants s'occuper seuls avec leurs jouets, c'est moins fatiguant que de les occuper. Il en est de même pour les parents qui se débarrassent de leurs momes devant la TV ou des jeux. Qu'elle génération préparent nous ?