En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

04.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

05.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 4 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 5 heures 41 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 7 heures 2 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 10 heures 9 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 11 heures 32 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 13 heures 21 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 13 heures 58 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 5 heures 17 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 6 heures 44 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 7 heures 35 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 10 heures 1 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 11 heures 6 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 12 heures 46 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 13 heures 45 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 14 heures 4 min
© Pixabay
© Pixabay
Encore un effort

Pourquoi perdre du poids ne rend pas heureux mais peut éviter les dépressions

Publié le 23 mars 2017
Selon plusieurs études australiennes, perdre du poids n'est pas le facteur de bonne santé psychologique le plus important. La qualité du régime est essentielle pour endiguer les symptômes de dépression.
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon plusieurs études australiennes, perdre du poids n'est pas le facteur de bonne santé psychologique le plus important. La qualité du régime est essentielle pour endiguer les symptômes de dépression.

Atlantico : Une nouvelle étude de l'Université Deakin en Australie montre que le fait d'améliorer la qualité de son régime est la clé pour protéger et préserver sa santé mentale, au détriment de la perte de poids en elle-même. Qu'est-ce qui explique que faire attention à la qualité de son régime est plus importante pour être bien dans son corps ?

Catherine Grangeard : Le poids ne fait pas le bonheur ! Prendre soin de soi y participe. La santé mentale réside aussi dans son estime de soi…Voici un rapide rappel de quelques grands principes.

Il y a une confusion sémantique entre le régime alimentaire de tout un chacun et se mettre au « régime » ce qui signifie moins manger que d’habitude dans le but de perdre du poids. Vous imaginez être guidé par une obsession de régimes pour perdre du poids ? La simple idée de privation met le moral à zéro !

A l’inverse, être content de soi, penser que l’on se donne le meilleur, que l’on donne le meilleur à sa famille avec la nourriture, c’est fort pour aller bien. Pourquoi donc une perte de poids serait un objectif ? Cette étude semble implicitement le prétendre. C’est tout de même curieux de penser le surpoids de la sorte. Généraliser cette obsession de la perte de poids, c’est créer des problèmes d’excès de poids ! A force de restrictions, les gens en arrivent à avoir peur de se nourrir.

De bons aliments pour la santé permettant d’être bien dans sa peau, dans tous les sens de cette expression, sont d’ailleurs réclamés par la majeure partie de la population. Beaucoup de gens se soucient de la qualité de la nourriture. A juste titre semble-t-il… La qualité de ce qui est produit, vendu, confectionné est une sécurité élémentaire que réclament les consommateurs. Cela ne dépend pas d’eux mais de contrôles qu’ils sont en droit d’attendre. Les produits doivent être fiables et donc de qualité.

Ensuite, ce qui dépend de chacun, ce qui relève d’un choix individuel, c’est comment remplir son caddie, ses placards, son frigo puis son assiette. On voit donc qu’un régime de qualité est une conséquence, avant d’être une cause.

C’est curieux comme on oublie l’aspect collectif, social et que l’on pense presqu’uniquement en termes individuels toute cette question.

La publicité, je le rappelle encore, façonne les goûts et les choix que l’on estime, à tort, personnels…

Quand on parle de régime de qualité, faut-il privilégier les produits considérés comme sains ou n'est-il pas malgré tout important de "se faire plaisir" ? 

Si « se faire plaisir » c’est, au quotidien, boire des sodas et se nourrir de « mal bouffe », il ne faut pas en plus espérer être en forme ! Soyons sérieux… On a bien le droit de succomber mais on aura la santé qui va avec. Si quelqu’un a envie de faire comme l’oiseau et veut tenter de voler du 15 ème étage sans parachute, vous le laisserez « se faire plaisir » ? Un régime de qualité est celui qui va satisfaire une personne à différents niveaux. Sinon, ce n’est pas un régime de qualité.

L’idéal absolu : se faire plaisir avec des produits sains ! On doit donc interroger cette notion de ce qui fait plaisir, comment se construit une association mentale entre l’aliment et le plaisir. Le goût bien sûr, mais le goût ça s’apprend. On sait que selon les contrées, on aime ce qui est pimenté ou pas. Cet exemple montre que l’éducation est fondamentale, elle entraîne des habitudes. Donc… récompenser avec un fruit ou un gâteau, ça induit des associations d’idées très différentes.

Déguster un produit naturel, en en faisant tout un plat, si j’ose dire, c’est montrer la valeur que le produit, en lui-même, possède. Prenons les fruits… Une bonne fraise a-t-elle besoin de sucre ?

Ce qui est considéré comme « régime de qualité » est donc à définir sous ces angles.

Lorsque seules les calories comptent, on ne peut pas parler de qualité, ni gustative ni nutritionnelle.

Le régime de qualité va apporter ce qu’il faut au corps pour fonctionner de manière optimale, à la fois en termes d’énergie et de plaisir… et au Sujet, à l’être humain, quelque chose qui lui donne confiance dans sa capacité à s’occuper correctement de lui-même et des autres !

L’un des innombrables problèmes que soulèvent tous les sites de coaching-minceur, les applis, et autres, c’est que la personne perd le peu de confiance qui lui restait sur ses compétences à être en capacité de savoir ce qui est bon pour elle. Perdre foi en soi, dans sa capacité de jugement, c’est grave. Aucun régime de qualité n’a droit à ce qualificatif si le prix à payer est de renoncer à s’octroyer la capacité de conduire (to coach) par soi-même son propre régime alimentaire…

Etre capable de se nourrir, d’assurer sa subsistance, n’est - ce pas un signe d’autonomie ?

La clé d'un bon régime n'est-elle pas d'oublier que l'on fait un régime ?

Cette idée de régime est équivalente à des frustrations. Faire un régime, c’est être dans un choix qui restreint, interdit, etc… Cela ne peut donc être quelque chose qui soit associé à du durable.

Or, on va se nourrir jusqu’à la fin de la vie.

Donc, logiquement, il nous faut penser alimentation uniquement sur du long terme. La clé, pour reprendre votre expression, qui ouvre des issues, ce ne peut être que dans cette direction. L’alimentation qui convient à chacun est quelque chose qui s’adapte à son mode de vie. Et non l’inverse ! Je ne vais pas passer ma vie à compter des calories, des points ou que sais-je encore…

Tout le monde a besoin de variété, d’équilibre alimentaire en fait et de produits de qualité… ni trop, ni trop peu… Et tout le monde n’a pas une formation en diététique !

En revanche, en adoptant un mode alimentaire qui va bien avec mon mode de vie, mes besoins et mes goûts, il se peut bien que j’arrive à adopter une alimentation qui me convienne sur tous les plans. La rigidité des conseils diététiques est vouée à l’échec. C’est grave que sous des prétextes d’équilibre parfait, le résultat soit pire que le mal…Les « yoyos » résultent de périodes successives de régimes. La prise de poids est toujours supérieures d’épisodes en épisodes. Le découragement aussi.

L’idée de régime en est responsable. Bien se nourrir est l’unique objectif. Pour être en forme, pour prendre plaisir à manger, pas pour viser un poids défini par des normes absurdes. Quelques kilos en trop ne sont pas un problème, ni de santé, ni esthétique.

Quand je parle de régime, il s’agit bien de toutes les formules, méthodes et autres expressions qui signifient au fond exactement la même chose… ça fait juste plus neuf, plus moderne. Je reprendrai volontiers votre question pour conclure en disant que la clé, c’est d’oublier de faire un régime !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

04.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

05.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires