En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 10 heures 32 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 13 heures 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 14 heures 41 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 15 heures 42 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 16 heures 29 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 19 heures 22 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 19 heures 24 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 19 heures 26 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 12 heures 17 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 13 heures 37 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 15 heures 12 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 16 heures 6 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 17 heures 54 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 19 heures 23 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 19 heures 26 min
© AFP
© AFP
Fillon, le balafré

Blues à droite : peut-on voter pour quelqu'un qu'on n’admire ou ne respecte plus ?

Publié le 24 mars 2017
Selon la dernière enquête du Cevipof parue ce samedi, la cote d'amour de François Fillon n'est que de 16%, tandis que celle de Marine Le Pen est de 25% et celle d'Emmanuel Macron de 26%.
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon la dernière enquête du Cevipof parue ce samedi, la cote d'amour de François Fillon n'est que de 16%, tandis que celle de Marine Le Pen est de 25% et celle d'Emmanuel Macron de 26%.

Atlantico : En considérant les précédentes élections présidentielles et les données qualitatives correspondantes, peut-on noter des exemples de candidats pour lesquels les Français ont voté en dépit du fait qu'ils ne les admiraient ou ne les respectaient plus ?

Bruno Cautrès : Le seul exemple récent est celui de Jacques Chirac réélu en 2002 alors même que son image n’était pas bonne sur plusieurs dimensions. Dans l’enquête que nous avions réalisée en 2002 au Cevipof, on demandait aux personnes interrogées de comparer Lionel Jospin, Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen sur trois critères : l’honnêteté, la tenue des promesses et la stature de président de la République. On constatait que si Jacques Chirac n’était pas perçu positivement sur les deux premiers critères, notamment l’honnêteté, il avait un score très élevé de stature présidentielle.  De même, François Mitterrand avait-il pu être réélu en 1988 alors que son image avait souffert de son premier mandat. Mais en 1988, il était en situation de cohabitation et avait pu capitaliser sur sa stature de président sortant et de rassembleur face à un Jacques Chirac Premier ministre de cette cohabitation et payant le prix de son action gouvernementale. Dernier exemple : en 2012, Nicolas Sarkozy s’il ne parvient pas à être réélu, fait tout de même un score très honorable au second tour alors même que son image s’est beaucoup dégradée, y compris dans l’électorat de la droite. 

Comment pourrait-on expliquer ce phénomène ? 

L’orientation du vote renvoie à une pluralité de facteurs et de logiques. Trois types de facteurs peuvent venir contrebalancer l’influence d’une mauvaise image ou d’un désamour des électeurs pour un candidat : les "variables lourdes" de la sociologie électorale, par exemple la catégorie sociale ou la religion, ou encore l’idéologie, peuvent s’exprimer dans la loyauté à un candidat qui est celui de son camp même si l’on n’a pas une bonne image de lui ; les attitudes politiques générales peuvent aussi l’expliquer : par exemple, on va voter pour un candidat car il représente ou porte des valeurs auxquelles on est attaché (l’égalité et la justice sociale, l’ordre et la tradition, le sentiment national) ; enfin, les enjeux du moment de la campagne électorale : on peut voter pour un candidat dont on n’a pas une bonne image mais parce qu’il défend un thème ou une question politique auquel on est sensible (le droit de vote des étrangers, le temps de travail, la réduction des impôts par exemple). Néanmoins, nous constatons que l’image du candidat compte de plus en plus et prend même souvent le pas sur ces autres facteurs explicatifs du vote. 

Dans quelle mesure cela peut-il laisser augurer à François Fillon une chance de remporter la présidentielle (ou à défaut d'être qualifié pour le second tour) ? 

La situation de François Fillon en termes d’image et de cote d’amour avec les électeurs est critique. Dans l’une des vagues récentes du grand panel électoral réalisé par le Cevipof, sur près de 20 000 électeurs, on voit que si 28% indiquent que François Fillon a l’étoffe du président de la République, 41% le trouvent inquiétant, 13% le trouvent sympathique et 8% le trouvent honnête. Si 22% trouvent qu’il veut vraiment changer les choses en France, 24% le disent de Benoit Hamon, 25% à propos d’Emmanuel Macron et 38% à propos  de Marine Le Pen. Dans la vague la plus récente de notre enquête, publiée ce jour dans Le Monde daté de ce samedi, sa cote d’amour est de 16%, comparée à 25% pour Marine Le Pen et 26% pour Emmanuel Macron. La seule note optimiste pour François Fillon est que, parmi les électeurs de la droite et du centre, sa cote d’amour remonte à 49%. A titre de comparaison, Emmanuel Macron ne remonte qu’à 28% parmi les électeurs de gauche (en termes de cote d’amour) et recule à 23% parmi les électeurs de droite et du centre-droit. Par contre, sa cote d’amour est à 43% parmi les électeurs du Modem et 88% parmi ceux qui s’identifient à En Marche ! De même, la cote d’amour de Marine Le Pen est à près de 90% parmi les sympathisants du FN.

On voit donc que pour François Fillon, la mission de se qualifier pour le second tour, sans être totalement impossible (car l’électorat de droite continue en partie de le soutenir), n’est pas simple. Son image a été percutée à un niveau assez grave par les affaires qui l’ont touché ; si le cœur de son électorat de droite passe outre en raison des autres logiques du vote dont nous avons parlé ci-dessus, il n’en va pas de même d’autres composantes de la famille politique qu’il doit attirer vers lui pour parvenir au second tour. S’il parvenait à y accéder, il n’est pas évident d’anticiper ce qui se passerait : les électeurs de gauche et du centre iraient-ils voter en masse pour un candidat leur présentant un programme économique très à droite et un bilan d’image aussi négatif ? 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 19/03/2017 - 08:13
Un homme d'argent sans morale serait-il un bon choix pour ...
Un homme d'argent sans morale serait-il un bon choix pour la France ???
====================================================================>
Apparemment, les aficionados fillonistes d'Atlantico y croient encore !... Si l'argent n'a pas d'odeur, dit-on !... l'odeur de la pourriture chez les "nos" politiques qui se prétendent encore hommes de pouvoir, demeure à jamais bien plus qu'insupportable pour un grand nombre d'électeurs français, quel que soit leur penchant politique !... On peut se foutre de la gueule des "amerloques" avec leur charlot de Donald Trump, le choix qui s'offre aujourd'hui à la France sera probablement du même niveau !... de médiocrité s'entend bien évidemment !... Pauvre France !...
zen-gzr-28
- 19/03/2017 - 01:46
FILLON PRESIDENT
Macron est une bulle christique qui est soutenu par des illuminés.
MLP : je lui souhaite le même résultat que pour JUPPE à la primaire.
Finalement, le locataire de l'Elysée a bien magouillé pour que la gauche remporte cette élection. PAS DE HOLLANDE BIS pour 5 ans de plus !
clint
- 18/03/2017 - 21:07
Macron terminé pour moi ! Il me reste Fillon : allez Fillon !
Mais on peut voter pour le "moins pire" en mettant de côté ses affects ! Au début Macron c'est marrant, et puis il y a les "conneries", les ralliements et la prise de grosse tête. Sa connerie concernant le service national d'un moi ne passe pas : proposition absolument pas documentée en tous points.