En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 43 min 59 sec
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 1 heure 25 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 3 heures 10 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 4 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 9 heures 47 sec
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 59 min 9 sec
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 2 heures 44 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 4 heures 14 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 6 heures 53 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 8 heures 42 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 9 heures 55 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Le multiculturalisme, cheval de Troie de l’islamisme ?

Publié le 18 mars 2017
Tout doit être fait pour éviter, en France, la guerre civile que l’islam radical aimerait semer pour imposer le califat, ce nouveau communisme. L’erreur serait néanmoins de se soustraire à l’épreuve en s’accommodant de ce nouveau totalitarisme et de ses collaborateurs. Le danger n’est pas le FN, qui n’est que l’expression de la colère d’un peuple abandonné. C’est le déchaînement d’une idéologie apocalyptique qu’il s’agit de stopper pendant qu’il est encore temps. Extrait de "La guerre civile qui vient" d'Ivan Rioufol, aux Editions Pierre-Guillaume de Roux.
Ivan Rioufol est essayiste et éditorialiste au Figaro. Il tient quotidiennement le blog Liberté d'expression. Il vient de publier un nouvel ouvrage, La guerre civile qui vient (Editions Pierre-Guillaume De Roux).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ivan Rioufol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ivan Rioufol est essayiste et éditorialiste au Figaro. Il tient quotidiennement le blog Liberté d'expression. Il vient de publier un nouvel ouvrage, La guerre civile qui vient (Editions Pierre-Guillaume De Roux).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout doit être fait pour éviter, en France, la guerre civile que l’islam radical aimerait semer pour imposer le califat, ce nouveau communisme. L’erreur serait néanmoins de se soustraire à l’épreuve en s’accommodant de ce nouveau totalitarisme et de ses collaborateurs. Le danger n’est pas le FN, qui n’est que l’expression de la colère d’un peuple abandonné. C’est le déchaînement d’une idéologie apocalyptique qu’il s’agit de stopper pendant qu’il est encore temps. Extrait de "La guerre civile qui vient" d'Ivan Rioufol, aux Editions Pierre-Guillaume de Roux.

Cette France officielle, convertie à l’humanitarisme et à ses épanchements, est mentalement disposée à pactiser, plutôt que d’engager l’épreuve de force sur son propre territoire. Que Pierre Manent, disciple de l’infatigable dénonciateur des totalitarismes que fut Raymond Aron, en vienne à soutenir, dans Situation de la France, la nécessité pour la nation de « céder » face à l’islam devenu trop présent et de se rendre à des « concessions » avec une idéologie totalisante dans son essence, fait toucher du doigt le défaitisme et les compromissions rendues possibles par des décennies de bourrage de crâne sur le respect de l’Autre. L’hommage rendu le 20 novembre 2015 par l’État islamique à Michel Onfray, qui rejette sur George Bush et les Etats-Unis la responsabilité d’une politique internationale « islamophobe », est une autre manière de souligner l’erreur de jugement du philosophe, qui oublie au minimum l’agression du 11 septembre 2001 et la nécessité dans laquelle étaient les Américains de répondre à une guerre sans précédent. Certes, la France des Lumières se veut intransigeante face à l’idéologie totalitaire, contre qui elle envoie ses avions en Syrie, croyant faire oublier la Seine-Saint-Denis. C’était aussi le sens du message de Hollande du 8 mai 2015, qui, devant le Panthéon, célébrait en grande pompe le soixante-dixième anniversaire de la victoire des démocraties contre le nazisme. Mais cette posture est un leurre. Elle dissimule mal la lâcheté qui se cache dans les lieux de pouvoir, derrière les promesses d’« intransigeance ». Cette peur est un mal plus redoutable que le djihadisme superstitieux et bas du front, qui jouit de son impunité, faute de rappel à l’ordre.

Les signes d’endormissement du pouvoir sont visibles quand Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, assure que l’État islamique, qu’il préfère nommer Daech comme François Hollande, « n’a rien à voir avec la religion musulmane qui est une religion de paix ». La même reculade s’observe, à droite, chez Nathalie Kosciusko-Morizet quand elle se réjouit 1 d’avoir convaincu Nicolas Sarkozy d’enterrer la convention sur l’islam qui devait ouvrir le cycle des réflexions de l’opposition, alors même qu’il structure la vie politique et tous les grands débats sous divers euphémismes. La décision d’Alain Juppé de faire de a lutte contre l’islamophobie « un point de clivage » pour son camp confirme les nouvelles oppositions, qui dépassent la gauche et la droite. Ce clivage est une caution apportée par un candidat à la présidence de la République à la stratégie islamiste qui entend pénaliser, par cette phobie interdite, la critique de l’islam politique. Le choix de l’ancien Premier ministre de rejeter « l’assimilation qui veut nous rendre tous semblables » est une autre manière d’accepter le multiculturalisme, cheval de Troie de l’islamisme.

Prête à se rendre avant d’avoir combattu, cette République a déjà ses candidats à la collaboration. Ils plaident la cause des « accommodements », cette autre manière de reculer devant plus armés et plus déterminés que soi. À l’image d’Edwy Plenel et d’autres militants de la gauche internationaliste fascinés par l’islam révolutionnaire, ils ne veulent rien voir des démocraties menacées. Emplis de moraline qu’ils distribuent comme des chewing-gums, ils s’aveuglent sur leurs nouveaux alliés qui prêchent la supériorité du mâle musulman. L’excuse sociale est leur mantra pour exonérer les « mal-aimés » (Claude Askolovitch) de toute responsabilité. Pourtant, en Grande-Bretagne, le tiers des terroristes a fait des études supérieures.

Ces sermonnaires, habitués des plateaux de télévision, croient reconnaître dans le musulman le nouveau damné de la terre, sans se soucier de faire une différence entre celui qui adhère à la nation laïque et celui qui lui préfère l’incompatible charia (loi islamique). Ils ne sont pas loin de considérer l’islam, en tant que doctrine globale et universelle, comme un nouveau communisme, Dieu antisioniste en plus. Ils parlent comme la gauche pacifiste des années  1930, quand elle recommandait l’« apaisement » avec le régime hitlérien. Il y a beaucoup de Doriot, de Déat et autres munichois en puissance dans leurs rangs. Ils alertent sur un « retour aux années 1930 » (Renaud Dély), en désignant le « populisme » représenté par ceux qui veulent reprendre leur destin en main. Mais ils sont les « collabos » qu’ils dénoncent.

Extrait de "La guerre civile qui vient" d'Ivan Rioufol, aux Editions Pierre-Guillaume de Roux

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 18/03/2017 - 18:35
oui !
oui !
cloette
- 18/03/2017 - 17:32
On a les blogs de Y Rioufol
Tres facilement sans passer par Le Figaro @l de Pivert .
langue de pivert
- 18/03/2017 - 17:21
Quel plaisir de vous relire !
Quel bonheur de relire M. Rioufol ! Mon seul regret d'avoir résilié mon abonnement au figaro (ainsi qu'une présentation soignée et irréprochable de développeurs professionnels dont devrait s'inspirer Atlantico : pas de fautes d’orthographe, classement par thèmes etc) Bon il reste son blog ! Il fut un temps où on voyait des gens de qualité comme MM. Rioufol et le regretté Jacques Marseille à "C dans l'air" ! Une autre époque, "C dans l'air et ça pue" est devenu un égout à l'odeur...de rose ! A gerber !