En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg

07.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 9 heures 51 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 12 heures 7 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 13 heures 40 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 15 heures 22 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 17 heures 44 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 18 heures 5 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 18 heures 29 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 18 heures 52 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 19 heures 9 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 19 heures 30 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 10 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 13 heures 6 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 14 heures 52 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 17 heures 55 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 18 heures 10 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 18 heures 33 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 18 heures 54 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 19 heures 27 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 19 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
La guerre de Troie n'aura pas lieu

Hauts-fonctionnaires contre Marine Le Pen : une drôle de guerre qui reste peu probable

Publié le 14 mars 2017
Les invectives et menaces entre hauts-fonctionnaires hostiles au Front National et Marine Le Pen, candidate de ce parti, n'ont cessé de pleuvoir ces derniers temps. Cependant, si le ton est belliqueux, le champ de bataille semble bien mince, voire inexistant.
Hyppolite Lachaize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hyppolite Lachaize est haut-fonctionnaire.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les invectives et menaces entre hauts-fonctionnaires hostiles au Front National et Marine Le Pen, candidate de ce parti, n'ont cessé de pleuvoir ces derniers temps. Cependant, si le ton est belliqueux, le champ de bataille semble bien mince, voire inexistant.

Atlantico : L'administration peut-elle réellement s'opposer au projet d'un président élu par les Français ? Si cette question ne se pose pas en cas d'instauration d'un régime antidémocratique, ou antirépublicain, comment juger le devoir de réserve dans le cas d'une opposition politique, aussi marquée soit elle ?

Hyppolite Lachaize : En principe non, elle ne peut pas s’y opposer sauf dans un cas : si les ordres reçus sont "manifestement illégaux", c’est-à-dire de toute évidence contraire à la Constitution, aux engagements internationaux de la France ou aux lois. Dans une telle hypothèse, les fonctionnaires n’ont pas seulement le pouvoir, mais le devoir de refuser de les appliquer. Dans tout autre cas de figure, si les ordres ne sont pas manifestement illégaux, les fonctionnaires ont un devoir d’obéissance. Il faut noter que selon la Constitution, article 20 et 21, leur supérieur hiérarchique n’est pas le Président de la République, mais le Premier ministre et les membres du gouvernement.  

Dans cette polémique opposant le Front national et l'administration, cette dernière ne prend elle pas le risque de tendre "le bâton pour se faire battre" ?

Non. Les chances de l’arrivée au pouvoir d’un candidat lepéniste et d’une majorité de la même couleur à l’Assemblée qui disposerait d’un Premier ministre et d’un gouvernement du même bord sont infimes. Si une telle hypothèse venait à se présenter, les fonctionnaires sont protégés par un statut de la fonction publique qui empêche de les sanctionner pour des raisons politiques ou idéologiques. Ils peuvent être sanctionnés pour insuffisance professionnelle ou pour une faute, mais alors, sous réserve de la preuve de ces manquements. Une exception toutefois, les hauts fonctionnaires, préfets, ambassadeurs, directeurs d’administration centrale qui dirigent l’appareil d’Etat au quotidien pourraient être écartés de leur poste. Mais l’immense majorité d’entre eux, dans cette hypothèse, demanderaient spontanément à être relevés de leurs fonctions. Sans entrer dans la politique fiction, on peut alors prévoir un certain chaos dans l’appareil d’Etat. 

Au regard des candidats actuels, existe-t-il des projets susceptibles de véritablement "justifier" une volonté de rupture de l'Administration ?

Au regard des principes constitutionnels, du droit international et européen, les projets qui rompent avec le principe d’égalité entre les nationaux et les non nationaux – étrangers en situation régulière que la France a accueillis en leur accordant le droit au séjour – face à l’école, à l’accès au travail, ou aux logements sociaux – seraient de toute évidence manifestement illégaux. Le Conseil constitutionnel et le Conseil d’Etat s’y opposeraient de toute façon avant même que l’administration n’en soit saisie pour application.  On peut aussi imaginer que des projets totalement délirants et ruineux au regard des finances publiques, par exemple un revenu universel à 400 milliards d’euros, rencontre l’opposition ferme et résolue des hauts-fonctionnaires chargés de l’équilibre des finances publiques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nargath
- 14/03/2017 - 23:40
/
Donc en gros le type nous explique qu'ils feront blocage. A partir de la, pas besoin de chercher bien loin sur le pourquoi le pays se casse la gueule et stagne dans l'immobilisme depuis 40 ans !
Introduire un spoil system à l'américaine serait peut-être la solution !
vangog
- 14/03/2017 - 16:49
@MIMINE 95 Parfaitement répondu à Deneziere!
Certains croient qu'on ne peut plus jamais revenir sur les erreurs commises, ni effacer les mauvaises lois qui plombent la France...ils ont tort, car le bon-sens triomphe toujours contre la connerie...et dans ce domaine, avec la gauche, la France a été gâtée!
MIMINE 95
- 14/03/2017 - 15:49
A DENEZIERE
La préférence nationale s'applique à chaque personne ayant la nationalité française, et ce qu'elle soit ou non "d'origine" étrangère non, comme on aimerait nous le faire croire, réservée aux seuls français de "souche". Je ne vois donc pas ce qui pourrait empêcher sa mise en oeuvre. Un certain nombre de pays l'applique depuis déjà pas mal de temps. challenges.fr 05 03 2014 quand-la-preference-nationale-atteint-l-union-europeenne"Royaume-Uni, Allemagne et Belgique limitent l'accès aux prestations sociales voire expulsent des ressortissants de l'UE. La Cour de justice européenne a donné raison à ces pays qui luttent contre le tourisme social" -- En Angleterre, cette préférence s'applique en terme d'emploi aux états Unis également et pas seulement depuis Trump, et l'Autriche qui n'a que 6% de chômage met actuellement en place un système similaire, il faut savoir qu'en Autriche 70% des émigrés viennent de l'union européenne. Tous les inféodés de la déesse "Europe" devrait lire attentivement et jusqu'au bout le papier de Challenges nommé ci-dessus, et tenter d'ouvrir leur esprit critique en se libérant des a priori, et du prêt à penser avant qu'il ne soit trop tard pour nos enfants.