En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© AFP
Calomniez, calomniez…

Vous n'avez pas voulu du "meilleur d'entre nous" (Juppé)? Vous êtes conviés à haïr le "pire d'entre eux" (Fillon) !

Publié le 10 mars 2017
La haine jouit d'une bonne santé en France. Un livre, tout nouveau, tout beau en témoigne.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La haine jouit d'une bonne santé en France. Un livre, tout nouveau, tout beau en témoigne.

Le pamphlet est un art qui a eu ses lettres de noblesse. N'ayant rien à voir avec un sage traité de philosophie ou un manuel de savoir-vivre il autorise bien des outrances. Il y a eu dans le passé de grands pamphlétaires : Léon Daudet, Maurras et, à gauche, Georges Darien. Plus près de nous on a connu Georges Suffert (Les intellectuels en chaise longue) pour la droite et Maurice Clavel (Dieu est Dieu, nom de Dieu) pour la gauche. Ce genre nécessite du talent pour se faire pardonner ses excès.

Un nouveau pamphlet vient de sortir : "Le pire d'entre eux" il est signé Bruno Roger-Petit. Dans le souci de rester mesuré on s'abstiendra d'écrire que l'auteur est dépourvu de talent. On constatera simplement que pour se hisser au niveau des pamphlétaires cités précédemment ce n'est pas un tabouret ni un escabeau qu'il lui faudrait mais la grande échelle des pompiers. Ce texte baigne dans la haine, le seul carburant qui reste à une certaine gauche confite dans l'amertume et le ressentiment. L'auteur est dans ce précieux liquide comme un poisson dans l'eau.

"Le pire d'entre eux" a l'ambition de révéler la vraie nature de François Fillon. Il s'agit de parfaire nos connaissances sur un personnage dont la laideur se dissimulerait sous l'aspect débonnaire d'un catho de province bien élevé. Fillon c'est, nous apprend-on, le pire d'entre eux. Contrairement au "meilleur d'entre nous" écarté par des électeurs saisis par la bonne mine du "nobliau" sarthois. Pourquoi "nobliau"? Parce que, tous les journaux à quelques exceptions près, écrivent : Fillon habite un manoir.

En l'occurrence il s'agit simplement d'une belle demeure comme il y en a des dizaines de milliers en France. Mais c'est tellement mieux de dire "manoir". Ça vous tue un homme. Ça ne peut que révolter les manants que nous sommes. Car, explique ou plutôt assène Bruno Roger-Petit, Fillon est l'homme des châteaux. On ne nous dit pas s'il a encore des serfs à son service. Mais s'il en avait on se doit de penser qu'il les traiterait avec mépris, arrogance et sans humanité aucune.

La vraie nature de François Fillon se dévoile dans des détails affreux. Car l'auteur de "Le pire d'entre eux" sait beaucoup de choses que nous ignorons. Le candidat de la droite à la présidence de la République représente la France qui s'est dressée contre les acquis de la révolution de 1789… La France antidreyfusarde (et donc antisémite)… La France rance et moisie du vieux catholicisme… La France qui agonisa d'injures Simone Veil quand elle fit passer la loi sur l'IVG…

Ce portrait est en apparence complet. Mais il y manque une touche essentielle. Le livre a été terminé avant que son auteur n'ai pu se rendre à la manif du Trocadéro. C'est bien dommage. Car, emporté par sa fougue, Bruno Roger-Petit y aurait certainement vu un spectacle encore plus hideux que le visage de Fillon ovationné par des dizaines de milliers de fanatiques. Des curés grimaçants avec le Sacré-Cœur de Jésus cousu sur leurs soutanes. Des dames en loden venues des beaux immeubles de Neuilly Auteuil Passy. Des jeunes filles en serre-tête et jupes plissées bleues. Et même qu'il aurait peut-être entendu certains fredonner "Maréchal nous voilà".

La France dans tout ça ? Comment va-t-elle ? Pas très bien. Mais la haine, elle, se porte à merveille.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

01.

Le nez n'est pas inné

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Rayski
- 11/03/2017 - 09:50
Lapalatine
Merci
Paulquiroulenamassepasmousse
- 11/03/2017 - 08:12
La haîne est indiscociable de
La haîne est indiscociable de l'humain....et elle est une soupape de sécurité lorsqu'elle reste verbale.....mais là où elle pose problème, c'est quand elle est exploitée par des politiques ou des journaleux qui l'orientent en l'amplifiant....Le passage à l'acte devient alors possible et on connaît tous la connerie d'une foule en délire. Alors ceux qui appellent à la haîne par leurs paroles ou leurs écrits portent une lourde responsabilité....morale seulement car ceux là se justifient en faisant appel au "droit à l'information"...
Lapalatine
- 11/03/2017 - 06:54
Inintéressant...
Pas votre article Mr Rayski mais: le personnage que vous citez. De toutes manières, cela fait des années qu'un maximum de gens à gauche ne connait que la haine. On les voit à l'œuvre, la bave aux lèvres, la haine est leur moteur. Circulons....Et continuez Mr Rayski; c'est toujours avec plaisir que je vous lis.