En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 9 min 23 sec
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 15 heures 57 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 17 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 19 heures 40 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 20 heures 2 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 22 heures 41 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 23 heures 26 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 15 heures 37 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 16 heures 39 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 17 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 37 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 22 heures 15 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 22 heures 46 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 23 heures 21 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 23 heures 37 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Minorité parlementaire

Sondage exclusif : et les deux formations politiques considérées comme les plus capables de soutenir leur candidat s’il était élu Président sont… En Marche! et le FN

Publié le 17 février 2017
Un rapport IFOP pour Atlantico concernant la capacité perçue des grandes formations politiques à constituer une majorité parlementaire livre un constat clair : aujourd'hui, aux yeux des Français, pas un seul parti politique n'est en mesure de rafler la majorité aux législatives.
Directeur des études à l'IFOP
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble depuis 1999. Il est spécialiste à la fois de la vie politique italienne, et de la vie politique européenne, en particulier sous l’angle des partis.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Krauss
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur des études à l'IFOP
Voir la bio
Christophe Bouillaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble depuis 1999. Il est spécialiste à la fois de la vie politique italienne, et de la vie politique européenne, en particulier sous l’angle des partis.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport IFOP pour Atlantico concernant la capacité perçue des grandes formations politiques à constituer une majorité parlementaire livre un constat clair : aujourd'hui, aux yeux des Français, pas un seul parti politique n'est en mesure de rafler la majorité aux législatives.

Quels enseignements généraux peut-on tirer de cette étude ?

François Kraus : Ce sondage confirme la défiance qu'ont les Français vis-à-vis des partis politique. Y compris dans leurs fonctions strictement partisanes à savoir la conquête de l'électorat et le soutien gouvernemental. Il n'y a pas une seule force politique qui apparaît aux yeux des Français en mesure de soutenir efficacement son candidat et d'assurer une majorité. Dans cette enquête on mesure la capacité à soutenir fidèlement un Président qui serait élu et de l'autre on mesure sa capacité à avoir une majorité. On voit qu'il n'y a aucune force politique actuelle qui est perçue par une majorité de Français comme capable de constituer une majorité parlementaire. C'est une constante qu'on observe depuis plusieurs décennies à l'égard des partis politique. Aujourd'hui, et contrairement aux partis des années 60/70 l'apparition des frondeurs et de lignes différentes au sein d'un même parti font qu'il n'y a plus forcément aujourd'hui une solidarité de parti infaillible. L'autre enseignement de l'enquête c'est que le parti qui convainc le moins les électeurs tant dans le soutien qu'il peut apporter au candidat qu'en sa capacité à obtenir la majorité parlementaire, c'est le Parti socialiste.

Christophe Bouillaud : On voit que les gens sont très partisans. Lorsque vous soutenez un parti vous pensez de facto que vous allez gagner et arriver à avoir la majorité parlementaire. Chaque fois que vous êtes proche d’un parti, si ce dernier gagne la présidentielle, vous pensez qu’il va gagner les législatives. L’électorat a une lecture présidentialiste du régime. Si vous avez une proximité ou êtes adhérents au Front de Gauche, il y a 87% de chance que vous croyez qu’un Président FDG puisse avoir la majorité parlementaire. Pareil du côté du FN, 91% des gens pensent que si le candidat FN est élu, il y aura majorité à l’Assemblée. Les seuls que l’on voit dubitatif par rapport à cela c’est les proches du MODEM. Là effectivement les gens qui en sont proches ont eux même ont un doute sur la possibilité d’une majorité.

N'est pas étonnant qu'un candidat sans parti politique, arrive en tête d'un sondage sur la capacité à réunir une majorité parlementaire ? Est-ce qu'il n'y a pas une confusion entre le candidat et le parti pour les électeurs?

François Kraus : C'est possible. Mais vu que c'est un parti dans lequel aucune tête ne dépasse, on peut penser que les partisans de "En Marche !" seront à la botte d'Emmanuel Macron. Un parti dans lequel les divisions apparaîtront moins clairement et qui pour l'instant ne s'exprime que par une seule voix. Pour l'instant est-il en mesure de soutenir efficacement le candidat Macron? On voit mal qui ils pourraient soutenir d'autre. En Marche apparaît comme un parti neuf, unifié capable de bénéficier de l'effet d'entrainement d'un leader présenté aujourd'hui comme le favori pour l'Elysée.

Christophe Bouillaud : Si on se place dans la réalité de la législative qui suis la présidentielle, de fait les forces politiques qui bénéficient d’une implantation locale à travers les sortants ou bien les structures partisanes qui existent de longue date sur le terrain ont bien sûr un énorme avantage par rapport à des structures comme En Marche !  Qui pour l’instant n’ont pas de structure locale affirmée. La législative c’est un mélange de vague d’assentiment pour qu’il y ait majorité mais aussi la résistance de toute une série de fiefs locaux qui peuvent s’opposer à cette vague majoritaire. De facto les partis « traditionnels » ont un énorme avantage sur les autres concurrents ans la mesure où ils ont un réseau de députés et d’élus sans commune mesure avec ce qu’il y a ailleurs. Le cas d’«En Marche !» est ambigu dans la mesure où on ne sait pas s’il faut le considérer comme un nouveau parti ou comme une scission de la droite du PS et appuyé par un certain nombre de personnalités du centre. Il pourrait jouer sur le ralliement de tous les centres à son panache avec effectivement des reclassements de la droite du PS de l’UDI… Le véritable obstacle pourrait être la répartition des places. Emmanuel Macron a promis qu’il réserverait la moitié de ses investitures à des nouveaux en politique Du coup il ne pourra investir que la moitié de 577 députés. Il peut y avoir un effet d’embouteillage des ambitions des uns et des autres qui peut être assez difficile à gérer pour Emmanuel Macron.

Marine Le Pen toujours selon ce sondage arriverait aussi à réunir la majorité parlementaire. N'est ce pas étonnant alors que le système tel qu'il est fait actuellement n'est pas du tout favorable au Front National ?

François Kraus : Au front National d'abord, même s'il y a plusieurs sensibilités, cela reste un parti plutôt autocratique où il n'y a pas vraiment de débats internes comme on a pu en voir lors des primaires de la gauche ou de la droite. Ce qui est intéressant après au niveau de la majorité parlementaire, c'est que les gens qui pensent dur comme fer que c'est possible d'acquérir la majorité sont surtout des gens avec un niveau de diplôme inférieur à la moyenne, d'un milieu populaire; qui sont naturellement situés à la droite de la droite. C'est un électorat de "fans" qui y croient et une partie de la population qui est la moins informée sur les particularismes du système électorat pour les élections législatives. C'est étonnant surtout au vu des exemples des régionales et cantonales par exemple, c'est difficile pour le FN de passer au-dessus de la barre des 50% ou même de gagner en triangulaire. Dans les faits, on voit mal comment le FN pourrait s'octroyer la majorité parlementaire.

Christophe Bouillaud : Le FN lui est limité par son absence d’un réseau d’élus. Il leur faudra passer de 3 élus à plusieurs centaines ce qui paraît un exploit irréalisable dans la configuration actuelle, il y a deux hypothèses : La première, la FN réussit à remporter une majorité avec des élus FN, auquel cas cela sera facile à gérer. Ou au contraire, pas de majorité et à ce moment-là on se retrouve dans une situation de cohabitation. L’isolement du FN sur la scène politique nationale

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 18/02/2017 - 13:21
@ikaris : oui les pays les plus froids sont devenus la solution
Grosse économie d'énergie car ils se donnent tous une composante très verte ! Comme quoi l'Europe a du bon pour les données !
zouk
- 17/02/2017 - 16:20
Partis et futur Parlement
Pauvre France
ikaris
- 17/02/2017 - 16:07
@clint : les pieds dans le cloud
on a déjà une obligation comme ça pour les traitements d'un certains nombres de données personnelles qui doivent être stockées et traitées en Europe ... c'est une directive UE. Les Google et autre ont des datacentres un peu partout dans le monde derrière le nom de domaine qui apparait dans le navigateur in fine on est traité par des machines physiques situées au plus près de l'utilisateur. Par exemple je me souviens d'un Datacentre situé en Scandinavie parceque là bas le refroidissement coute moins cher