En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 3 min 12 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 57 min 36 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 1 heure 22 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 2 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 4 heures 31 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 6 heures 22 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 21 heures 14 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 29 min 26 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 1 heure 12 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 1 heure 35 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 6 heures 9 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 6 heures 38 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 21 heures 44 min
Mépris démocratique

Comptes publics : les recommandations de la Cour des comptes superbement ignorées par le Parlement

Publié le 08 février 2017
La Cour des comptes vient de sortir son nouveau rapport annuel et nous allons avoir encore une avalanche de commentaires dans la presse. Il faut dire qu’avec 27 chapitres, 1300 pages et une centaine de recommandations, il y a de quoi faire.
Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).Son dernier ouvrage est "Ce que doit faire le (prochain) président", paru aux éditions Albin Michel en janvier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agnès Verdier-Molinié
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).Son dernier ouvrage est "Ce que doit faire le (prochain) président", paru aux éditions Albin Michel en janvier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Cour des comptes vient de sortir son nouveau rapport annuel et nous allons avoir encore une avalanche de commentaires dans la presse. Il faut dire qu’avec 27 chapitres, 1300 pages et une centaine de recommandations, il y a de quoi faire.

Au menu cette année ? La formation professionnelle, la gestion de la ville de Levallois-Perret… le coût prohibitif (1 milliard) de la défunte écotaxe poids-lourds. Un très bon travail, très argumenté, très fouillé mais il est à craindre que notre séquence annuelle d’énervement collectif devant la gabegie publique durera 48 heures, 3 jours au mieux… Et puis après ? Et bien plus rien !

Alors une question Monsieur le Premier président, à quoi ce rapport va-t-il servir ? On pourrait dire qu’il va servir à éclairer le débat public sur la mauvaise gestion publique et les améliorations à apporter à cette gestion publique mais quelle sanction ensuite ?

En 2016 par exemple, l’excellent rapport annuel de la Cour des comptes a proposé la suppression du Fonds de solidarité, un opérateur de l’Etat qui collecte la (très) modeste cotisation des agents publics au chômage (1%). Que s’est-il passé depuis ? Ce fonds a-t-il été supprimé ? Non, il est toujours bien en place. Dans le même rapport, la Cour des comptes proposait de supprimer l’institut français du cheval et de l'équitation (IFCE), jugé trop coûteux au regard de la faiblesse des missions de service public qu'il assure. Est-il supprimé aujourd’hui ? Point non plus.

Toujours dans le rapport 2016, la Cour des comptes pointait le manque d’ambition du gouvernement pour réduire le déficit structurel de la France…de ce côté-là non plus, pas grand-chose n’a bougé. Le déficit français frôle toujours les 70 milliards d’euros par an alors même que l’argent est plus que bon marché pour l’Etat actuellement. Dans ses vœux de début d’année, Didier Migaud, le Premier président de la Cour a rappelé qu’il fallait être particulièrement vigilant car 40% de la réduction du déficit public depuis 2011 est due uniquement à la baisse des taux d’intérêts de la dette et non à des économies liées à la rationalisation des dépenses.

Ce manque d’action est aussi le fait du manque de pouvoirs du Parlement ? C’est le seul organe de nos institutions qui ait le pouvoir de sanction sur les dépenses publiques et les recettes. Référons-nous à l’article 24 de la Constitution : « Le Parlement vote la loi. Il contrôle l'action du Gouvernement. Il évalue les politiques publiques. »

Le prochain quinquennat doit être le quinquennat d’un Parlement regonflé dans ses fonctions d’évaluateur. Il est, par exemple, étonnant que la reddition du rapport annuel de la Cour des comptes ne donne pas lieu systématiquement à un travail en commissions à l’Assemblée et au Sénat puis à une discussion spécifique en séance publique devant les deux chambres.

Car aujourd’hui, étrangement, notre Parlement ne contrôle pas spécifiquement les politiques publiques alors que c’est son rôle le plus important. Toutes les réformes qui ont été menées (LOLF, réforme constitutionnelle de 2008) l’ont été sans du tout pousser le Parlement à évaluer mieux les dépenses. Pourquoi l’Assemblée nationale n’a-t-elle pas, comme le Parlement britannique, une commission permanente en charge de l’évaluation ? 

Le petit (et un peu ridicule) Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques qui n’a aujourd’hui aucun pouvoir contrairement aux commissions permanentes comme le reconnaissent la plupart des députés (et même ses propres membres) produit seulement entre 4 et 6 rapports par an.

Il devra être promu au rang de commission permanente à part entière consacrée à l'examen des dépenses passées tandis que la commission des finances ne traitera plus que des dépenses à venir. Pour cela, il faut une modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale et une modification constitutionnelle (de l’article 47-2 ?) pour que cette nouvelle commission de l’évaluation des politiques publiques puisse émettre des propositions concrètes et que le gouvernement soit obligé d'y répondre sous 3 mois.

En parallèle, la Cour des comptes devrait être placée au service unique du Parlement quant à l’évaluation des politiques publiques. Cela demande de réformer l’article 47-2 de la Constitution qui place actuellement la Cour à équidistance du Gouvernement et du Parlement ce qui n’existe dans aucun autre pays.

Dans la plupart des grandes démocraties, le Parlement bénéficie de son propre organe d’audit des politiques publiques. Cela permet aux parlementaires d’avoir leurs propres chiffrages, de ne plus dépendre du ministère des Finances et de jouer un vrai rôle de contre-pouvoir vis-à-vis du gouvernement. Cela suppose la mise en place au sein de la Cour des comptes d’une muraille de Chine entre la fonction d’audit des politiques publiques pour le Parlement, la fonction de prospective macro-économique relative à l’évolution des finances publiques (Haut Conseil des finances publiques) et la fonction juridictionnelle et de contrôle qui lui sont propres.

Grâce à la suppression du Conseil économique, social et environnemental, les crédits nécessaires à la Cour pour devenir l’organe d’audit du Parlement pourront être dégagés avec 40 millions d’euros supplémentaires pour financer les fonctions d’audit du Parlement.

Bien entendu, pour que le Parlement se saisisse vraiment de son devoir de contrôle des dépenses publiques, il faudra qu’il soit avec ses propres dépenses, irréprochable, ce qui est loin d’être le cas aussi bien à l’Assemblée qu’au Sénat. Cela passe dans par une grande opération de transparence sur l’utilisation des frais de mandats, des frais de collaborateurs, la suppression de la réserve parlementaire car il est difficile de contrôler 1280 milliards de dépenses publiques quand on n’arrive pas à contrôler le budget de l’Assemblée nationale qui pèse… un demi-milliard d’euros.

Agnès Verdier-Molinié vient de publier "Ce que doit faire le (prochain) Président" chez Albin-Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 09/02/2017 - 07:29
Merci!
Super article.
Liberte5
- 08/02/2017 - 23:19
Toujours un plaisir que de lire A Verdier-Molinié
dont les analyses sérieuses et rigoureuses permettent de comprendre la situation de la France. A cela elle ajoute des propositions qui permettraient de redresser la France. Elle pourrait être ministre des réformes de l'Etat.
vangog
- 08/02/2017 - 23:12
J'ai toujours écrit qu'elle était ministrable, Agnès...
mais il faudra lui fournir une armure anti mafias syndicales et lobbies de tous ordres...beaucoup moins seyant!