En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

07.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 19 min 46 sec
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 56 min 35 sec
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 2 heures 8 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 2 heures 26 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 3 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 4 heures 2 min
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 4 heures 10 min
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 46 min 15 sec
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 1 heure 8 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 1 heure 24 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 1 heure 55 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 2 heures 13 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 2 heures 26 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 4 heures 9 min
pépites > Justice
Terrorisme
Conflans : sept personnes déférées en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, selon le Parquet national antiterroriste
il y a 4 heures 35 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 18 heures 36 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Tensions en perspective

Penelopegate : Fillon résiste, les sarkozystes ouvrent clairement les hostilités

Publié le 03 février 2017
Le week-end qui s’ouvre s’annonce décisif pour la candidature de François Fillon.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le week-end qui s’ouvre s’annonce décisif pour la candidature de François Fillon.

Dans les Ardennes, le candidat a clamé son intention de « tenir ferme » et il a tenté de montrer que « c’est la droite qu’on attaque à travers lui »... Les salles sont pleines mais le candidat se fait aussi insulter. Son déplacement a aussi été émaillé d’incidents. Si la majorité des élus L.R. demeure dans l’expectative, des voix s’élèvent pour réclamer la réunion des instances dirigeantes du Parti afin de décider de la suite à donner à la campagne présidentielle. Et ces voix émanent toutes du camp sarkozyste. L’expectative est générale, et pour l’heure, seuls des fidèles de l’ancien président de la République montent au front pour réclamer le retrait de l’ancien Premier Ministre de la course présidentielle. Une hypothèse que François Fillon soutenu par ses fidèles, rejette totalement. Le candidat qui a reçu le message de ceux qui lui ont « très fortement » conseillé de faire plus de terrain, d’aller davantage à la rencontre des Français, a aussi modifié son discours ,expliquant qu’il «  comprend le trouble » des électeurs, avant d’ajouter : « Ce n’est pas la justice que l’on cherche mais à me casser. Et au-delà de ma seule personne, à casser la droite, à lui voler son vote… Quitte à casser l’alternance, quitte à casser la volonté de redresser notre pays, quitte à malmener la démocratie…» Des propos qui parlent à un électorat assoiffé d’alternance politique mais qui ne font pas taire ceux qui estiment qu’il est temps de changer de braquet… et de candidat.

L’offensive était programmée depuis le  début de la semaine ; elle a démarré timidement lors de la réunion des parlementaires autour de François Fillon, mercredi matin. C’est le député du Rhône Georges Fennec qui est monté au créneau ce jour-là en répliquant à  François Fillon qui  demandait quinze jours de répit, le temps que la justice prenne une décision que « quinze jours, dans une campagne électorale, c’est une éternité ». Isolé pendant la réunion, Georges Fennec est allé plus loin en déclarant un peu plus tard que le résultat de la primaire était «caduc », au vu des évènement… et il demande la convocation en urgence d’un Conseil National de les Républicains pour désigner un autre candidat. De son côté, le député juppéiste Philippe Gosselin lui embrayait le pas à l’Assemblée en lançant, lui, un appel à Alain Juppé, lui demandant de «  réfléchir ». Son appel étant dans un premier temps resté lettre morte, (la direction du parti  l’aurait menacé de lui retirer son investiture), Georges Fenech a écrit aux parlementaires pour qu’ils signent un appel à la « convocation d’un Conseil national extraordinaire des Républicains pour que notre famille politique reprenne son destin en mains à l’approche des grandes échéances nationales ».

L’information a été divulguée par «  Marianne » qui précise que dans ce courrier, Georges Fennec  écrit que « les derniers événements judiciaires remettent en cause la légitimité du candidat issu des élections primaires pour porter le projet présidentiel » et il plaide pour qu’un nouveau candidat soit désigné pour remplacer François Fillon. Hier, l’ancien porte-parole du parti, le député du Nord Sébastien Huyghe, a également donné de la voix ; il  réclame, lui aussi la convocation des instances du Parti : d’abord un Bureau politique, puis le Conseil national pour soit confirmer la candidature de François Fillon, (hypothèse peu probable si on devait en arriver à ce stade), soit désigner un nouveau candidat. C’est François Baroin qui a sa préférence. Problème : le sénateur maire de Troyes qui a la faveur des sarkozystes, notamment parce qu’il « coche la case générationnelle » face à Emmanuel Macron et Benoit Hamon, a signé, tout comme Jean-Pierre Raffarin, Gérard Larcher, Bernard Accoyer, Jean-François Copé, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet  la tribune de soutien à François Fillon, dénonçant « sa mise au pilori médiatique et politique. Pour y parvenir, tous les coups sont permis : on jette aux loups un homme, sa femme, ses enfants, ses collaborateurs, sans attendre leurs arguments ni entendre leur défense. Tous les jours sont déversées sur la place publique rumeurs, approximations, calomnies... le sort de la France nous inquiète, tant cette tentative de mise à mort vise à installer un face à face mortel: celui entre la gauche et le Front national, entre l'imposture et l'aventure, entre ceux qui ont échoué et ceux qui échoueront». Et François Fillon doit se rendre à Troyes en début de semaine …Ce qui ne décourage pas  ceux qui veulent empêcher sa candidature d’aller à son terme.

A la voix de Henri Guaino, ennemi juré de François Fillon, qui a déclaré sur BFM que « Fillon doit se retirer, sinon les L.R. n’auront pas de candidat aux présidentielles », est venue s’ajouter de Daniel Fasquelle. Le député maire du Touquet, qui occupe les fonctions de trésorier de L.R, et qui est l’homme du redressement des finances du parti , attaque François Fillon sur la question sensible des finances … de son micro parti, Force Républicaine. Il lui reprochant de continuer de récolter des fonds pour cette structure  « contrairement à ce qui avait été convenu …Cela n’a aucun sens, c’est absolument incompréhensible et cela doit cesser. Le parti est au service du candidat ». Or, Daniel Fasquelle le sait bien, les micro partis servent à récolter des financements légaux….Alors que les défections individuelles continuent, la liste des signataires  à la pétition de soutien s’allonge également .Les fillonistes espèrent que le temps joue pour eux et que le candidat pourra prouver  que l’embauche d’un membre de sa famille n’est pas illégale; s’appuyant sur les effets dévastateurs de cette affaire dans l’opinion, les sarkozystes veulent aller vite ;les prochains sondages pèseront lourd  en début de semaine  avec une interrogation sur les effets de la diffusion du reportage d’Envoyé Spécial, totalement à charge commenté avec un ton accusateur  d’un procureur…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (41)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 05/02/2017 - 09:48
Fillon (suite)
Fallait bien payer les traites du château de Beaucé et un train de vie de millionnaire à Paris pour sans doute imiter son mentor Sarkosy.
Et dire que ce ripou a encore des adeptes, même des ces colonnes !... Fillon a trompé 4 millions de personnes, soit !...
mais le compte n'y est pas pour continuer à"baiser" la France.
edac44
- 05/02/2017 - 09:47
Fillon : ce ripou peut-il diriger la France ???
Fillon avait fait de son honnêteté affichée un exemple de vertu et avait réussi à convaincre un certain nombre d'électeurs de droite,
voire même d'ailleurs. Qu'on puisse employer les siens avec de l'agent public quand on est parlementaire, soit !...
c'est même encore légal en France et les honnêtes gens se demandent toujours bien pourquoi !...
une exception bien française sans doute ???
mais découvrir que tous les emplois de la famille Fillon étaient tous fictifs et que la note finale approche le million d'euros
quand ce même candidat vous promet du "sang et des larmes" et envisage des vaches maigres pour tout le monde,
là il y a de quoi se mettre vraiment en colère et vouloir lui exploser la tronche.
Cet homme "intègre" a utilisé sa femme à son insu pour faire rentrer du fric par tous les moyens,
même ses gamins ont servi à alimenter la tire lire!...
lemillanh
- 05/02/2017 - 08:38
NON
CE SERA LA GUERRE