En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

07.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 2 heures 46 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 4 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 7 heures 17 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 8 heures 24 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 9 heures 23 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 15 heures 34 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 16 heures 7 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 3 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 7 heures 7 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 7 heures 50 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 9 heures 6 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 9 heures 58 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 12 heures 40 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 14 heures 14 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 14 heures 47 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 15 heures 53 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 16 heures 30 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Tensions en perspective

Penelopegate : Fillon résiste, les sarkozystes ouvrent clairement les hostilités

Publié le 03 février 2017
Le week-end qui s’ouvre s’annonce décisif pour la candidature de François Fillon.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le week-end qui s’ouvre s’annonce décisif pour la candidature de François Fillon.

Dans les Ardennes, le candidat a clamé son intention de « tenir ferme » et il a tenté de montrer que « c’est la droite qu’on attaque à travers lui »... Les salles sont pleines mais le candidat se fait aussi insulter. Son déplacement a aussi été émaillé d’incidents. Si la majorité des élus L.R. demeure dans l’expectative, des voix s’élèvent pour réclamer la réunion des instances dirigeantes du Parti afin de décider de la suite à donner à la campagne présidentielle. Et ces voix émanent toutes du camp sarkozyste. L’expectative est générale, et pour l’heure, seuls des fidèles de l’ancien président de la République montent au front pour réclamer le retrait de l’ancien Premier Ministre de la course présidentielle. Une hypothèse que François Fillon soutenu par ses fidèles, rejette totalement. Le candidat qui a reçu le message de ceux qui lui ont « très fortement » conseillé de faire plus de terrain, d’aller davantage à la rencontre des Français, a aussi modifié son discours ,expliquant qu’il «  comprend le trouble » des électeurs, avant d’ajouter : « Ce n’est pas la justice que l’on cherche mais à me casser. Et au-delà de ma seule personne, à casser la droite, à lui voler son vote… Quitte à casser l’alternance, quitte à casser la volonté de redresser notre pays, quitte à malmener la démocratie…» Des propos qui parlent à un électorat assoiffé d’alternance politique mais qui ne font pas taire ceux qui estiment qu’il est temps de changer de braquet… et de candidat.

L’offensive était programmée depuis le  début de la semaine ; elle a démarré timidement lors de la réunion des parlementaires autour de François Fillon, mercredi matin. C’est le député du Rhône Georges Fennec qui est monté au créneau ce jour-là en répliquant à  François Fillon qui  demandait quinze jours de répit, le temps que la justice prenne une décision que « quinze jours, dans une campagne électorale, c’est une éternité ». Isolé pendant la réunion, Georges Fennec est allé plus loin en déclarant un peu plus tard que le résultat de la primaire était «caduc », au vu des évènement… et il demande la convocation en urgence d’un Conseil National de les Républicains pour désigner un autre candidat. De son côté, le député juppéiste Philippe Gosselin lui embrayait le pas à l’Assemblée en lançant, lui, un appel à Alain Juppé, lui demandant de «  réfléchir ». Son appel étant dans un premier temps resté lettre morte, (la direction du parti  l’aurait menacé de lui retirer son investiture), Georges Fenech a écrit aux parlementaires pour qu’ils signent un appel à la « convocation d’un Conseil national extraordinaire des Républicains pour que notre famille politique reprenne son destin en mains à l’approche des grandes échéances nationales ».

L’information a été divulguée par «  Marianne » qui précise que dans ce courrier, Georges Fennec  écrit que « les derniers événements judiciaires remettent en cause la légitimité du candidat issu des élections primaires pour porter le projet présidentiel » et il plaide pour qu’un nouveau candidat soit désigné pour remplacer François Fillon. Hier, l’ancien porte-parole du parti, le député du Nord Sébastien Huyghe, a également donné de la voix ; il  réclame, lui aussi la convocation des instances du Parti : d’abord un Bureau politique, puis le Conseil national pour soit confirmer la candidature de François Fillon, (hypothèse peu probable si on devait en arriver à ce stade), soit désigner un nouveau candidat. C’est François Baroin qui a sa préférence. Problème : le sénateur maire de Troyes qui a la faveur des sarkozystes, notamment parce qu’il « coche la case générationnelle » face à Emmanuel Macron et Benoit Hamon, a signé, tout comme Jean-Pierre Raffarin, Gérard Larcher, Bernard Accoyer, Jean-François Copé, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet  la tribune de soutien à François Fillon, dénonçant « sa mise au pilori médiatique et politique. Pour y parvenir, tous les coups sont permis : on jette aux loups un homme, sa femme, ses enfants, ses collaborateurs, sans attendre leurs arguments ni entendre leur défense. Tous les jours sont déversées sur la place publique rumeurs, approximations, calomnies... le sort de la France nous inquiète, tant cette tentative de mise à mort vise à installer un face à face mortel: celui entre la gauche et le Front national, entre l'imposture et l'aventure, entre ceux qui ont échoué et ceux qui échoueront». Et François Fillon doit se rendre à Troyes en début de semaine …Ce qui ne décourage pas  ceux qui veulent empêcher sa candidature d’aller à son terme.

A la voix de Henri Guaino, ennemi juré de François Fillon, qui a déclaré sur BFM que « Fillon doit se retirer, sinon les L.R. n’auront pas de candidat aux présidentielles », est venue s’ajouter de Daniel Fasquelle. Le député maire du Touquet, qui occupe les fonctions de trésorier de L.R, et qui est l’homme du redressement des finances du parti , attaque François Fillon sur la question sensible des finances … de son micro parti, Force Républicaine. Il lui reprochant de continuer de récolter des fonds pour cette structure  « contrairement à ce qui avait été convenu …Cela n’a aucun sens, c’est absolument incompréhensible et cela doit cesser. Le parti est au service du candidat ». Or, Daniel Fasquelle le sait bien, les micro partis servent à récolter des financements légaux….Alors que les défections individuelles continuent, la liste des signataires  à la pétition de soutien s’allonge également .Les fillonistes espèrent que le temps joue pour eux et que le candidat pourra prouver  que l’embauche d’un membre de sa famille n’est pas illégale; s’appuyant sur les effets dévastateurs de cette affaire dans l’opinion, les sarkozystes veulent aller vite ;les prochains sondages pèseront lourd  en début de semaine  avec une interrogation sur les effets de la diffusion du reportage d’Envoyé Spécial, totalement à charge commenté avec un ton accusateur  d’un procureur…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

07.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (41)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 05/02/2017 - 09:48
Fillon (suite)
Fallait bien payer les traites du château de Beaucé et un train de vie de millionnaire à Paris pour sans doute imiter son mentor Sarkosy.
Et dire que ce ripou a encore des adeptes, même des ces colonnes !... Fillon a trompé 4 millions de personnes, soit !...
mais le compte n'y est pas pour continuer à"baiser" la France.
edac44
- 05/02/2017 - 09:47
Fillon : ce ripou peut-il diriger la France ???
Fillon avait fait de son honnêteté affichée un exemple de vertu et avait réussi à convaincre un certain nombre d'électeurs de droite,
voire même d'ailleurs. Qu'on puisse employer les siens avec de l'agent public quand on est parlementaire, soit !...
c'est même encore légal en France et les honnêtes gens se demandent toujours bien pourquoi !...
une exception bien française sans doute ???
mais découvrir que tous les emplois de la famille Fillon étaient tous fictifs et que la note finale approche le million d'euros
quand ce même candidat vous promet du "sang et des larmes" et envisage des vaches maigres pour tout le monde,
là il y a de quoi se mettre vraiment en colère et vouloir lui exploser la tronche.
Cet homme "intègre" a utilisé sa femme à son insu pour faire rentrer du fric par tous les moyens,
même ses gamins ont servi à alimenter la tire lire!...
lemillanh
- 05/02/2017 - 08:38
NON
CE SERA LA GUERRE