En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 3 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 3 heures 38 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 5 heures 33 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 6 heures 44 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 8 heures 35 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 9 heures 59 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 11 heures 12 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 12 heures 10 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 3 heures 52 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 5 heures 2 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 6 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 7 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 9 heures 15 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 13 heures 27 min
© NASA
© NASA
En analyse

Ces conséquences inattendues des longs séjours en orbite sur le corps humain que la NASA a découvert grâce à Scott Kelly

Publié le 03 février 2017
La NASA mène actuellement une mission d'apprentissage des effets d'un long séjour en orbite sur le corps humain. Un nouvel enseignement est apparu, la méthylation des gènes peut être modifiée par l'orbite. La NASA va pouvoir appliquer ces enseignement en vue d'une future mission sur la planète Mars.
Brigitte Godard est médecin des astronautes. Elle travaille pour le MEDES à Cologne. http://www.medes.fr/fr/index.html
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Brigitte Godard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Brigitte Godard est médecin des astronautes. Elle travaille pour le MEDES à Cologne. http://www.medes.fr/fr/index.html
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La NASA mène actuellement une mission d'apprentissage des effets d'un long séjour en orbite sur le corps humain. Un nouvel enseignement est apparu, la méthylation des gènes peut être modifiée par l'orbite. La NASA va pouvoir appliquer ces enseignement en vue d'une future mission sur la planète Mars.

Atlantico : La Nasa a lancé une étude spatiale sur les effets d'un voyage vers la planète Mars sur le corps humain. Deux jumeaux y participent, l'ancien astronaute américain Scott Kelly a passé 340 jours en orbite et son frère, Mark est resté sur Terre. Les premières données ont pu être exploitées. L'exposition aux radiations, le manque de gravité ont entraîné des changements sur le corps de Scott, notamment sa densité osseuse et sur ses globes oculaires à cause de la pression sanguine exercée sur le cerveau. L'un des apprentissages nouveau, c'est un changement au niveau des gènes de Scott Kelly. En quoi cela consiste-t-il exactement ? 

Brigitte Godard : Ils ont observé de nombreux changements génétique et dont probablement le plus spectaculaire est un changement concernant les télomères. Ces télomères sont situés à la partie terminales des chromosomes. Ce sont en fait des séquences répétitives de gènes. Elles joueraient un rôle de protection du fait de leur position terminale et empêcheraient ainsi les chromosomes de se mélanger au contact d’autre chromosomes. La longueur de ces télomères augmente avec l’age. Or ici ils ont observé l’effet inverse chez le jumeau Scott qui est resté 1 an dans l’espace ce qui va à l’encontre de ce que l’on observe normalement ou tout au moins de ce que l’on dit claissiquement que l’on observe un vieillisement accéléré du fait de la microgravité. Cela dit tout est redevenu normal après son retour sur Terre.

Quelles sont les autres symptômes que la Nasa a découvert qu'elle ne connaissait pas ?

Il n’y a pas eu vraiment de nouveaux symptômes à proprement parler mais par exemple, ils ont observé une diminution de la formation osseuse plus prononcée dans la deuxième partie du vol. Cette diminution de formation osseuse est connue depuis le début des vols mais cette mission de plus de 6 mois avait l’intérêt de montrer quelle serait la tendance après cette année de mission.Les anomalies occulaires quand on a fait une analyse à postériori étaient présentent lors des missions courtes aussi. On ne peut pas parler de nouveauté. Elles sont étudieés de très prêts par l’ensemble des partenaires internationaux et les Russes collaborent avec la NASA sur ces lésions oculaires.

En quoi est-ce que cela pourrait constituer un frein pour des missions longues comme l'expédition sur Mars ?

Normalement les modifications physiologiques du corps ont tendance à se stabiliser et non pas s’amplifier. En cas d’accentuation de la perte osseuse cela pourrait compromettre sérieusement un voyage vers mars du fait de la longueur de la mission. Cela signifie que malgré les contre mesures pour palier à cette perte osseuses qui sont essentiellement l’activité physique : deux heures par jour et une alimentation suffisante et contrôlée la perte osseuse n’est pas maitrisée et quel est le délai acceptable pour éviter une fracture osseuse.

En cas de mission vers la planète Mars, le trajet serait prévu pour durer 6 mois. Quels sont les enseignements que la mission actuelle de Scott Kelly pourrait révéler pour appréhender la préparations de futures missions ? 

Quand les astronautes atterriront sur Mars, seront-ils capables eux même de sortir du vaisseaux et construire leur base. Evidemment nous ne pouvons absolument pas tirer de conclusion trop rapide tout d’abord parce qu’il ne s’agit que d’un seul astronaute sur cette mission de 1 an et nous savons aussi d’après les études précédentes que chacun est différent mais ceci doit nous alerter pour maitre en œuvre tous les moyens nécessaires pour pouvoir suivre ces astronautes de près et avoir des outils de diagnostic et traitement quand ils seront seuls sur une autre planète. Dans nos missions actuelles ils gardent un contact avec l’équipe au sol qui peut les guider mais dans le cadre d’une mission longue durée sans communication immédiate avec la Terre alors les astronautes devront être complètement autonomes.

Quelles sont les pistes les plus prometteuses pour aborder les prochaines missions en orbite afin de mieux préparer les astronautes ? 

Les pistes les plus prometteuses seraient d’être capable de sélectionner à l’aide de la génétique un profil d’astronaute qui ne soit pas sensible à tous les effets secondaires des radiations microgravité. Est-ce que cela existe ? Les équipes scientifiques de la NASA ont réunis leur compétence pour cette mission de 1 an et utilisés les dernières avancées de la biologie moléculaire actuelle pour à la fois analyser dans le détail les gènes mais aussi tout le microbiome (c’est la carte des bactéries, virus .. en deux mot pas la carte génétique mais la carte microbiologique du corps) plus combiné aux paramètres biologiques biochimiques et hormonologies . Ils espères garce à cette étude appelée OMICS être capable de faire à la fois une médecine individuelle mais aussi préventive. A partir de cette carte du corps humain, ils espèrent pouvoir voir prématurément les altérations ou modifications physiologiques de chacun même avant l’apparition de la maladie.

En effet cette étude sur le plan du microbiome a montré de nombreuses différences entre les jumeaux, nous ne retrouvons pas les mêmes bactéries, ce qui était attendus car l’environnement est très différent mais cela n’avait jamais été fait et en plus cela permet de confirmer le rôle des bactéries, nous avons plus de bactéries dans le corps humain que de cellules et en effet les bactéries ne sont probablement pas si néfaste il faut un bonne équilibre et beaucoup de facteurs (stress, environnement nourritures ..) peuvent modifier cet équilibre bactérien et aboutir à la maladie. Peut-être que si l’on parvenait à garder l’équilibre bactérien de chacun alors nous aurions moins d’effets secondaires de cet environnement spatial hostile.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
j2b2
- 03/02/2017 - 20:12
Balivernes
Le projet d'envoyer des humains sur Mars, qu'il soit colporté par la NASA, par Elon Musk, ou par d'autres, est absurde. C'est une pure opération de comm. Mars est fait pour les robots, qui peuvent voyager des années sans devenir neurasthéniques, et n'ont besoin ni de nourriture ni de toilettes ni d'oxygène etc. Si Mars était une planète où il fait bon vivre, on comprendrait qu'on cherche à tout prix à envoyer des humains là-bas, mais en comparaison le désert d'Atacama est un paradis (d'abord on peut y respirer).
Citoyen Ordinaire
- 03/02/2017 - 11:58
Yes we can
Faudrait déjà penser à aller sur la Lune, non ?
zouk
- 03/02/2017 - 11:21
Effets à long terme de l'apesanteur
Quelques indications qui devraient inciter à la prudence. Mais il nous reste beaucoup à apprendre, prudence donc