En direct
Best of
Best Of
En direct
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Deux voies
Pendant que la gauche se déchire, Fillon bouscule les règles de l’Union
Publié le 24 janvier 2017
L’opinion publique est accaparée par la primaire de la gauche, et ses lamentables tripatouillages d’arrière-boutique.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’opinion publique est accaparée par la primaire de la gauche, et ses lamentables tripatouillages d’arrière-boutique.

Il faut reconnaître qu’il a fait fort, Christophe Borgel, chargé d’organiser la primaire dans des établissements publics. Il n’a manifesté pas vu la différence entre une primaire et des élections au sein du PS, où les tricheries ont toujours été la règle. Tout le monde s’est d’ailleurs gaussé des allers et retours grotesques sur le nombre exact de votants. Comme par hasard, la primaire aurait attiré 1,6 million d’électeurs, juste au-dessus du seuil fixé par le Premier Secrétaire Cambadélis comme signal d’un échec.

L’obsession de savoir à qui profite le crime

La victoire de Hamon a déjoué les pronostics initiaux (mais pas ceux proposés par ce blog), comme celle de Fillon en son temps. Elle a immédiatement nourri la question anecdotique de savoir si elle profitait ou non à Emmanuel Macron. L’art de la pronostication politique relève souvent de l’astrologie. Dans le cas de la présidentielle qui vient, la règle générale se vérifie plus que jamais. Qui peut savoir, si Hamon est bien élu et fait une bonne campagne, la place qu’il laissera effectivement à Macron et à Mélenchon?

Le pari risqué de Valls

Face à Hamon, Valls joue son va-tout en misant sur sa crédibilité personnelle et sur le manque d’expérience de son rival. La stratégie est risquée dans la mesure où l’implication de Valls dans le bilan de Hollande risque de ne pas le servir. Précisément, l’opinion attend des personnalités neuves. Elle a « nettoyé » beaucoup d’anciens à l’occasion des primaires. Valls devrait y songer. La valeur n’attend pas le nombre des années, etc.

Fillon bouscule les règles de l’Union

Tapi dans l’ombre de ce grand désordre à gauche, Fillon pousse ses pions. Il s’est offert une petite visite tout à fait intéressante auprès d’Angela Merkel. L’opération mériterait d’être mise en lumière et analysée. Il y a plaidé pour une intégration de la zone euro, avec une visée politique claire: faire de l’euro une monnaie de réserve internationale à l’égal du dollar. Il a également défendu une remise en cause des règles imposées par la réforme de Bâle en matière bancaire.

Nous n’en sommes pas encore à une confrontation ouverte avec les Etats-Unis. Mais Fillon se campe dans le rôle de celui qui réveille la conscience européenne face au joug américain. Selon lui, Merkel est d’accord avec lui. On se permet d’en douter… Mais l’essentiel est qu’elle n’ait pas dit non, à défaut d’avoir clairement dit oui.

Article publiée sur le blog d'Eric Verhaghe

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
02.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
03.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
04.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
05.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
06.
Eglises profanées en France : mais pourquoi le pape se tait-il ?
07.
La classification des comportements qui vous permettra de mieux comprendre votre entourage
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Pour Marlène Schiappa, il y a "une convergence idéologique" entre "la Manif pour tous et les terroristes islamistes"
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/01/2017 - 10:54
"Tapis dans l'ombre, Fillon..."?????????
Il évoque quoi, Verhaegue?...La tapisserie parlementaire fictive de Pénélope? dans une vraie démocratie moderne, Pénélope et son Ulysse-Fillon auraient déjà, été démissionnés par les Medias, non? mais puisque les medias n'auront pas le courage de suivre ce fil de Pénélope (de peur de perdre leurs juteuses subventions), attendons le verdict du peuple, en Mars 2017...Alors! pour le candidat du système parlementaire Fillon-Ulysse, ou pour le candidat du système de la dette qui enrichit les banquiers-assureurs, Macron-Rothschild, ou pour la candidate de l'anti-système?...tic-tac, tic-tac..
edac44
- 25/01/2017 - 09:38
500.000 € à rien foutre pour Pénélope Fillon, qui dit mieux ?
http://bit.ly/2jw2gO1
===========================================================================> tous pourris, à gauche comme à droite