En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 7 heures 35 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 9 heures 17 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 12 heures 15 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 13 heures 17 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 14 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 18 heures 1 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 19 heures 38 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 8 heures 34 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 10 heures 37 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 12 heures 47 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 13 heures 53 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 16 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 19 heures 52 min
© DR
© DR
Calexit ?

L'indépendance californienne : rêve ou réalité ?

Publié le 18 janvier 2017
Si l'idée d'une indépendance californienne peine à faire son chemin, elle pourrait connaître un nouvel essor suite aux récentes déclarations de Peter Thiel entrepreneur américain, soutien de Donald Trump et nouveau conseiller Technologique de ce dernier.
Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il est chercheur au centre Thucydide et chercheur associé à l’institut l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Eric Branaa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il est chercheur au centre Thucydide et chercheur associé à l’institut l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'idée d'une indépendance californienne peine à faire son chemin, elle pourrait connaître un nouvel essor suite aux récentes déclarations de Peter Thiel entrepreneur américain, soutien de Donald Trump et nouveau conseiller Technologique de ce dernier.

Atlantico : Comment expliquer la position de Peter Thiel, gros soutien de Donald Trump et nouveau conseiller technologique, favorable à la sortie Californienne des Etats-Unis ?

Jean-Eric Branaa : La question qui se pose avec Peter Thiel est celle de son positionnement politique. On relève qu’il s’implique beaucoup en politique ces derniers temps et personne ne sait réellement ce qu’il a en tête. C’est donc un milliardaire très en vue de la Silicon Valley qui s’est fortement impliqué pendant la campagne de Donald Trump, à qui il a donné plus d’un million de dollars. Aujourd’hui il fait partie intégrante de l’équipe de transition, c’est-à-dire qu’il a une voix au chapitre dans les choix qui sont opérés pour les postes fédéraux, y compris ministériels.  

Les rumeurs ne tardent pas lorsqu’il y a une telle actualité et un engagement aussi fort : on entend qu’il serait intéressé par le poste de gouverneur, alors que le mandat de l’actuel dirigeant de la Californie, Jerry Brown, s’achève l’année prochaine (en novembre 2018). La Californie est l’Etat le plus peuplé d’Amérique, avec 39 millions d’habitants, qui offrent une qualité de vie sans pareille, entre mer et montagne, une offre culturelle hors du commun et une population très jeune et dynamique : c’est notamment pour ça que la Silicon Valley s’y est développée, avec ses fleurons comme Apple, Google, Facebook et Twitter, ou encore Hollywood et l’industrie du cinéma, et qu’on y trouve beaucoup d’autres entreprises, ainsi que de grandes et prestigieuses universités telles que Sandford ou UCLA. Gouverner un tel État est une fonction très prestigieuse, qui peut aiguiser bien des appétits. Avant Thiel, Meg Whitman, PDG d’eBay, a tenté l’aventure. Mais 144 millions de dollars engloutis pour sa campagne n’ont pas suffit. Carly Fiorina, qui a dirigé Hewlett-Packard, y a également laissé des plumes lorsqu’elle a brigué un mandat de sénateur. Car comme Peter Thiel, ils sont tous les deux républicains, et ont échoué. C’est peut-être pour changer d’étiquette que Peter Thiel rejoint aujourd’hui ce mouvement qui propose la sécession, histoire de se refaire une virginité politique ou de prendre la tête d’un futur mouvement sans étiquette, un peu comme Emmanuel Macron en France, en tentant d’être plus tendance, plus dans l’air du temps.

Dans une récente interview accordée au New York Times, Peter Thiel a déclaré au sujet du calexit que ce serait "une bonne chose pour la Californie et une bonne chose pour le reste du pays". Avant d'ajouter : "Cela aiderait Mr Trump à se faire réélire en 2020". En quoi cela pourrait-il l'aider ?

Le développement d’un groupe sécessionniste est une aubaine pour Donald Trump, qui peut ainsi s’appuyer sur l’idée que les citoyens sont les seuls à décider au final, même lorsque leurs élites estiment que ces décisions sont contraires aux intérêts du pays. Or, très officiellement, les gouvernants prétendent qu’il est impossible de faire sécession : tous les Etats auraient perdu ce droit après la guerre civile de 1861-65. Et il est vrai qu’Abraham Lincoln a fait de cette interdiction la pierre angulaire de la reconstruction de son pays. Pourtant, un arrêt de la Cour Suprême rendu en 1868, Texas v. White, dit le contraire et  définit l’Union des Etats américains comme étant aussi complète, aussi perpétuelle et indissoluble que l’union entre les treize États fondateurs (…) sauf en cas de révolution ou de consentement donnés par les États ». Sur le plan du droit, c’est donc une chose possible. Il ne reste plus qu’aux citoyens à manifester cette volonté pour qu’elle devienne réelle : c’est très exactement ce qui s’est passé en Europe avec le Brexit et que Donald Trump a fortement soutenu.

Par ailleurs, et ce n’est pas négligeable, 61% des citoyens de Californie ont voté en faveur d’Hillary Clinton, dans l'État le plus peuplé du pays et qui détient le plus grand nombre des grands électeurs dans le College Electoral. Une sortie de la Californie de l’Union serait donc un formidable levier pour la réélection de Donald trump, les démocrates étant dès lors privé d’une immense réservoir de voix, tant pour le vote populaire que pour le vote au College Electoral.

L'idée de l'indépendance Californienne ne date pas d'hier, l'initiative ayant été lancée par  l'activiste politique Louis J. Marinelli en 2014 mais sans réel impact politique. L'élection de Donald Trump peut-elle faire avancer ce mouvement ?  

Il y a donc, c’est vrai, des sécessionnistes en Californie. En 2013, un entrepreneur de la Silicon Valley, Tim Draper, avait déjà lancé une initiative très similaire. Son projet était de diviser la Californie en six États indépendants. Il cherchait à séparer les quartiers riches des zones plus pauvres, afin d’augmenter l'attractivité de ces secteurs qui fonctionnent bien et attirent les investisseurs.

Les projecteurs sont aujourd’hui braqués sur un autre mouvement Yes California, qui soutient l’idée d'une rupture qui s’apparenterait au Brexit : ils l’ont surnommée le Calexit. Après l’élection de Donald Trump et le rejet immense que cela a suscité de la part des citoyens californiens, le groupe qui est à l’origine de cette idée  a pensé que la preuve de leur différence profonde avec le reste des Etats-Unis était faite et que le moment était favorable à leur cause ; ils ont donc proposé au procureur général d’organiser un référendum. A l’origine, leur mouvement avait été lancé par un groupe de gens qui payaient plus d’impôts fédéraux que l'État de Californie n’en recevait en retour de leur part, en proportion de leur contribution. Ce déséquilibre, associé au fait que les médias du pays critiquent un peu trop les Californiens à leur goût, les a conduit à s’organiser et à proposer cette sortie de l’union.

Quelle seraient les moyens mis en œuvres pour mettre en place cette indépendance ? Cette idée peut-elle peser réellement ? Est-elle réalisable ?

Yes California espère que le référendum pourra être organisé en 2019. Il faudra toutefois franchir plusieurs étapes: leur projet doit en premier lieu réunir assez de soutiens, sous la forme de signatures, 585 407 pour être précis, qui doivent être collectées dans les six mois après le dépôt de la proposition de référendum. Déjà, 13,000 bénévoles sont au travail pour les tenter de réussir ce pari. Si tout se passe bien, il faudra encore que 50% des électeurs de l’Etat se déplacent pour voter et que 55% d’entre eux soutiennent le Calexit.

Il faut tout de même rappeler que ce mouvement n’est pas nouveau ni unique : Yes California lui-même n’est que la continuité d’un précédent mouvement, Sovereign California, qui n’a pas réussi à percer. Louis Marinelli, qui était à l’origine de ce groupe a été obligé de le rebaptiser car tout le monde pensait qu’il était associé à un groupe dont le nom était très proche, Sovereign Citizens, qui est un groupe d’opposants anti-gouvernemental. La police encadrait donc tous les événements organisés par le groupe de Marinelli et le public s’en méfiait beaucoup. La personnalité de son créateur, anti-gay, qui avait enseigné l’anglais en Russie et fervent supporter du 2nd Amendement n’a pas aidé à le rendre populaire. Il a donc été décidé de changer le nom et de pousser le co-président, Marcus Ruiz Evans, sur le devant de la scène.

La viabilité de l’idée, en revanche est réelle. Si on ne peut pas en dire autant d’états comme l’Alabama ou le Montana, la Californie possède suffisamment de richesses pour s’assumer en tant d’Etat indépendant, chacun en convient. Indépendante, elle serait la sixième puissance économique mondiale, devant la France, avec un PIB de 2 460 milliards de dollars (2 420 milliards de dollars pour la France).

Mais sauter le pas est une démarche à laquelle la majorité ne souscrira certainement pas. En revanche, il ne serait pas surprenant que cela aboutisse à la création d’un parti « national » californien, ou « nationaliste, » qui pourrait avoir rapidement des élus au sein de l’Assemblée de Californie. Ils tenteraient donc de faire bouger les choses de l’intérieur. C’est une affaire à suivre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ikaris
- 18/01/2017 - 14:30
Phénomène marginal ?
Je ne sais pas si ça valait un article ou alors ça aurait pu être généralisé à d'autres états (le Texas ?). Une amie californienne (qui , certes, n'est pas à fond dans l'actualité politique) m'a dit qu'elle n'avait jamais entendu parler de tout ça.