En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 52 min 22 sec
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 7 heures 43 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 8 heures 9 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 8 heures 17 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 9 heures 1 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 4 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 6 heures 19 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 7 heures 29 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 8 heures 18 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 8 heures 47 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 49 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
L'exception française

Nuit de fête et... de rébellion contre les forces de l'ordre : qui respecte encore l'autorité en France ?

Publié le 06 janvier 2017
Depuis plus de dix ans, la France connaît une grave crise de l'autorité, qui se traduit notamment par de violentes agressions contre des policiers, des pompiers, mais également contre des enseignants, etc.
Yves Roucaute est philosophe. Agrégé de philosophie et de sciences politiques, il enseigne à la faculté de droit de l’université de Paris-X.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute est philosophe. Agrégé de philosophie et de sciences politiques, il enseigne à la faculté de droit de l’université de Paris-X.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis plus de dix ans, la France connaît une grave crise de l'autorité, qui se traduit notamment par de violentes agressions contre des policiers, des pompiers, mais également contre des enseignants, etc.

Atlantico: Au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, 300 interpellations ont eu lieu pour des agressions contre les forces de sécurité en France. Face à ce constat, comment peut-on juger du manque de respect de l'autorité dans notre pays ? 

Yves Roucaute: Ces voitures brûlées, malheureusement dans les zones habituelles, est un phénomène tragiquement coutumier. Un certain nombre de ces attaques contre des biens appartenant à des particuliers sont, là aussi de façon coutumière, des pièges dressés pour agresser les policiers, y compris de façon très violente, avec probablement l’intention de tuer. Si l’on prend l’exemple de ce qui s’est passé à Neuhof, quartier situé au sud-est de Strasbourg, on a une voiture brûlée, une intervention de la police, puis des tirs de mortier contre les forces de l’ordre ; à Vannes, une voiture est brûlée, les pompiers interviennent, puis sont ensuite caillassés. Il y a donc, dans ce type d’acte, à la fois la volonté de s’attaquer aux biens des « Français ordinaires », mais aussi celle d’attaquer les forces de l’ordre. Je crois que la France est le seul pays en paix civile au monde où une partie de la population – infime heureusement – se permet d’attaquer les forces de l’Etat sans être immédiatement et violemment sanctionnée.

Cette situation est grave, et est le symptôme d’une crise d’autorité sans précédent. Celle-ci, qui existe depuis plus de dix ans maintenant, dégénère de plus en plus ; il est désormais courant d’attaquer des policiers. Quand on lance des pétards contre les policiers, comme cela a été le cas dans un certain nombre de villes, c’est bien entendu pour les meurtrir, et non pour faire la fête.

Tout ceci prouve – et on ne cesse de le répéter – qu’il est indispensable que l’Etat reprenne pieds dans ces cités, et agisse avec détermination afin d’effrayer ces forces hostiles à la République. Visiblement, les mesures prises jusqu’à présent ne sont pas dissuasives ; nous ne sommes pas parvenus à instaurer cette dissuasion ni dans les cités, ni dans les prisons d’ailleurs. Cette crise française n’est pas prête d’être résorbée s’il n’y a pas une volonté de l’Etat de reprendre en mains l’ensemble du système français, de la petite délinquance jusqu’aux graves agressions contre les forces de l’ordre, et même allons plus loin, jusqu’au problème du terrorisme. Comment pourrons-nous rendre efficaces demain les actions prises pour lutter contre le terrorisme si on ne commence pas par s’attaquer à la petite délinquance qui engage une chaîne d’irrespect de la loi? Il y a clairement une gradation qui s’opère. Dans l’esprit d’un certain nombre de jeunes qui attaquent la police, ils ne voient plus l’interdit, qui doit absolument être rétabli.

On se trompe depuis longtemps sur ce qu’il faut faire pour endiguer l’islamisme et le terrorisme. Sanctionner un islamiste, c’est attaquer la conséquence, pas la cause. Idem pour un terroriste. Demain, un autre islamiste remplacera l’islamiste sanctionné, en imaginant que les sanctions le dissuadent, ce qui n’est pas avéré. De même, un autre terroriste remplacera le terroriste éliminé. Ce qu’il faut, c’est arrêter la production de tels êtres immondes, et donc s’attaquer à la production des idées qui les entraînent dans l’abjection.

Ce manque de respect de l'autorité en France ne concerne pas seulement les forces de l'ordre, mais aussi les enseignants, les politiques, etc. Dans ces conditions, qui est encore capable de se faire respecter/d'assurer le respect de l'autorité en France ?

Clairement, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures afin de faciliter la tâche des policiers, en vue de rétablir l’ordre. Toutefois, on voit bien – et cette nuit de la Saint-Sylvestre le montre encore – que cela ne suffit pas. On s’attaque là à des épiphénomènes : ce n’est pas parce que les policiers seront mieux protégés que la population le sera également. Bien évidemment, la police doit être mieux protégée, mais pour que la population le soit aussi, il faut absolument des mesures d’ordre public. Il faut donc revenir à la politique, mettre en œuvre un véritable changement stratégique.

Malheureusement, il conviendra d’attendre la prochaine présidentielle pour voir la victoire d’un candidat qui sera capable de mener à bien cette reconquête de notre territoire, et surtout la reconquête des esprits. Cette dernière passe par l’assimilation de nos valeurs et de nos coutumes pour un certain nombre d’habitants de notre pays qui ont oublié là où ils se trouvaient et les devoirs qui leur incombait.

Ceci conduit à mener une politique répressive qui puisse être dissuasive : ainsi, quand quelqu’un réalise un tir de mortier contre les forces de police, il doit savoir qu’il risque sa vie en menaçant la vie des policiers; s’il ne le sait pas, nous allons alors faire face à un problème que tous les sociologues connaissent quand ils ne sont pas des idéologues: quand des individus ne font qu’un, deux ou trois mois de prison, ils sortent auréolés de cette peine, devenant ainsi les héros d’un certain nombre de groupes dans les cités. Quand on songe que dans certaines d’entre elles, après l’attentat contre Charlie Hebdo et celui contre l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, des individus ont fêté ces évènements – de même que dans certaines prisons, on imagine la difficulté qu’il va y avoir à prendre les mesures nécessaires pour dissuader ces gens définitivement.

Et laissons là ces sociologues idéologues qui ignorent que la répression est un élément de la prévention, et que toute civilisation se construit aussi sur la répression des pulsions, en particulier de mort. Tous les parents savent cela.

Je pense que nous ne nous rendons pas compte à quel point nous avons besoin d’une politique lucide. Il faut rappeler ce qu’est la France, ses valeurs, ses traditions, ses coutumes, et faire en sorte que la loi reste la loi républicaine. Il y a vingt ans, quand des voitures étaient brûlées, cela n’était pas lié à des processus de violence islamiste. Actuellement, il faut bien comprendre qu’il existe une chaîne de la criminalité, commençant par la petite délinquance et qui se termine par le terrorisme, même si les petits délinquants ne finissent pas terroristes, mais seulement une infime minorité, bien évidemment. Il suffit d’étudier les cursus des terroristes pour voir que 90% d’entre eux sont des voleurs, violeurs, dealers, assassins, des crapules sans foi, ni loi, qui ont finalement endossé les habits islamistes pour se donner une conscience et simuler une vertu.

Cette chaîne doit être brisée, et pour cela, il convient de sanctionner durement, dès la petite délinquance, les familles, les individus, de façon à ce que les enfants sachent qu’il y a de l’interdit et qu’ils l’intègrent. Il faut sanctionner tout aussi sévèrement les comportements salafistes qui sont la porte d’entrée de la bataille idéologique de nos ennemis en période de guerre.  Certains quartiers de nos banlieues, comme à Trappes, sont littéralement aux mains des salafistes, ce qui signifie que l’ordre républicain ne règne plus, que la France n’est plus là, que le recrutement des ennemis de la France a table ouverte. Il faut reprendre pieds dans tous les territoires et tous les esprits du pays grâce à une politique offensive. La loi seule ne pourra pas changer les choses : il faut également une nouvelle politique éducative, familiale, sociale, le contrôle des quartiers. il nous faut un Clémenceau qui saura désigner l’ennemi, prendre les mesures contre lui, et un Charles de Gaulle qui saura reconstruire l’école et la faille sur le socle des valeurs républicains communes. Espérons pour cette nouvelle année que le joli printemps nous apportera, avec un nouveau président, cette voie du redressement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (37)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bancel
- 03/01/2017 - 11:50
qui respecte...
ben les français moyens pour la plus grande majorité, je pense. moi quand on m’arrête j'ai du mal à "frimer" je sors au plus vite les papiers en espérant ne pas les avoirs oubliés...voila!! je paie mes petits excès de vitesse, mes impots et autres....voila!!
ISABLEUE
- 03/01/2017 - 10:27
JG
Président !!!!

:))
Nap4
- 03/01/2017 - 09:30
Bank Run
Heureux Ganesha qui revendique 100000 euros sur son compte en banque !