En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Chère Sophie de Menthon...

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 6 heures 22 sec
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 13 heures 5 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 13 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 14 heures 1 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 14 heures 32 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 15 heures 35 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 16 heures 52 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 17 heures 14 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 17 heures 30 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 12 heures 2 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 13 heures 17 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 13 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 13 heures 58 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 14 heures 13 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 14 heures 55 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 17 heures 23 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 17 heures 36 min
© Reuters
© Reuters
L'exception française

Nuit de fête et... de rébellion contre les forces de l'ordre : qui respecte encore l'autorité en France ?

Publié le 06 janvier 2017
Depuis plus de dix ans, la France connaît une grave crise de l'autorité, qui se traduit notamment par de violentes agressions contre des policiers, des pompiers, mais également contre des enseignants, etc.
Yves Roucaute
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute est philosophe, épistémologue et logicien. Professeur des universités, agrégé de philosophie et de sciences politiques, docteur d’État en science politique, docteur en philosophie (épistémologie), conférencier pour de grands groupes sur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis plus de dix ans, la France connaît une grave crise de l'autorité, qui se traduit notamment par de violentes agressions contre des policiers, des pompiers, mais également contre des enseignants, etc.

Atlantico: Au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, 300 interpellations ont eu lieu pour des agressions contre les forces de sécurité en France. Face à ce constat, comment peut-on juger du manque de respect de l'autorité dans notre pays ? 

Yves Roucaute: Ces voitures brûlées, malheureusement dans les zones habituelles, est un phénomène tragiquement coutumier. Un certain nombre de ces attaques contre des biens appartenant à des particuliers sont, là aussi de façon coutumière, des pièges dressés pour agresser les policiers, y compris de façon très violente, avec probablement l’intention de tuer. Si l’on prend l’exemple de ce qui s’est passé à Neuhof, quartier situé au sud-est de Strasbourg, on a une voiture brûlée, une intervention de la police, puis des tirs de mortier contre les forces de l’ordre ; à Vannes, une voiture est brûlée, les pompiers interviennent, puis sont ensuite caillassés. Il y a donc, dans ce type d’acte, à la fois la volonté de s’attaquer aux biens des « Français ordinaires », mais aussi celle d’attaquer les forces de l’ordre. Je crois que la France est le seul pays en paix civile au monde où une partie de la population – infime heureusement – se permet d’attaquer les forces de l’Etat sans être immédiatement et violemment sanctionnée.

Cette situation est grave, et est le symptôme d’une crise d’autorité sans précédent. Celle-ci, qui existe depuis plus de dix ans maintenant, dégénère de plus en plus ; il est désormais courant d’attaquer des policiers. Quand on lance des pétards contre les policiers, comme cela a été le cas dans un certain nombre de villes, c’est bien entendu pour les meurtrir, et non pour faire la fête.

Tout ceci prouve – et on ne cesse de le répéter – qu’il est indispensable que l’Etat reprenne pieds dans ces cités, et agisse avec détermination afin d’effrayer ces forces hostiles à la République. Visiblement, les mesures prises jusqu’à présent ne sont pas dissuasives ; nous ne sommes pas parvenus à instaurer cette dissuasion ni dans les cités, ni dans les prisons d’ailleurs. Cette crise française n’est pas prête d’être résorbée s’il n’y a pas une volonté de l’Etat de reprendre en mains l’ensemble du système français, de la petite délinquance jusqu’aux graves agressions contre les forces de l’ordre, et même allons plus loin, jusqu’au problème du terrorisme. Comment pourrons-nous rendre efficaces demain les actions prises pour lutter contre le terrorisme si on ne commence pas par s’attaquer à la petite délinquance qui engage une chaîne d’irrespect de la loi? Il y a clairement une gradation qui s’opère. Dans l’esprit d’un certain nombre de jeunes qui attaquent la police, ils ne voient plus l’interdit, qui doit absolument être rétabli.

On se trompe depuis longtemps sur ce qu’il faut faire pour endiguer l’islamisme et le terrorisme. Sanctionner un islamiste, c’est attaquer la conséquence, pas la cause. Idem pour un terroriste. Demain, un autre islamiste remplacera l’islamiste sanctionné, en imaginant que les sanctions le dissuadent, ce qui n’est pas avéré. De même, un autre terroriste remplacera le terroriste éliminé. Ce qu’il faut, c’est arrêter la production de tels êtres immondes, et donc s’attaquer à la production des idées qui les entraînent dans l’abjection.

Ce manque de respect de l'autorité en France ne concerne pas seulement les forces de l'ordre, mais aussi les enseignants, les politiques, etc. Dans ces conditions, qui est encore capable de se faire respecter/d'assurer le respect de l'autorité en France ?

Clairement, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures afin de faciliter la tâche des policiers, en vue de rétablir l’ordre. Toutefois, on voit bien – et cette nuit de la Saint-Sylvestre le montre encore – que cela ne suffit pas. On s’attaque là à des épiphénomènes : ce n’est pas parce que les policiers seront mieux protégés que la population le sera également. Bien évidemment, la police doit être mieux protégée, mais pour que la population le soit aussi, il faut absolument des mesures d’ordre public. Il faut donc revenir à la politique, mettre en œuvre un véritable changement stratégique.

Malheureusement, il conviendra d’attendre la prochaine présidentielle pour voir la victoire d’un candidat qui sera capable de mener à bien cette reconquête de notre territoire, et surtout la reconquête des esprits. Cette dernière passe par l’assimilation de nos valeurs et de nos coutumes pour un certain nombre d’habitants de notre pays qui ont oublié là où ils se trouvaient et les devoirs qui leur incombait.

Ceci conduit à mener une politique répressive qui puisse être dissuasive : ainsi, quand quelqu’un réalise un tir de mortier contre les forces de police, il doit savoir qu’il risque sa vie en menaçant la vie des policiers; s’il ne le sait pas, nous allons alors faire face à un problème que tous les sociologues connaissent quand ils ne sont pas des idéologues: quand des individus ne font qu’un, deux ou trois mois de prison, ils sortent auréolés de cette peine, devenant ainsi les héros d’un certain nombre de groupes dans les cités. Quand on songe que dans certaines d’entre elles, après l’attentat contre Charlie Hebdo et celui contre l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, des individus ont fêté ces évènements – de même que dans certaines prisons, on imagine la difficulté qu’il va y avoir à prendre les mesures nécessaires pour dissuader ces gens définitivement.

Et laissons là ces sociologues idéologues qui ignorent que la répression est un élément de la prévention, et que toute civilisation se construit aussi sur la répression des pulsions, en particulier de mort. Tous les parents savent cela.

Je pense que nous ne nous rendons pas compte à quel point nous avons besoin d’une politique lucide. Il faut rappeler ce qu’est la France, ses valeurs, ses traditions, ses coutumes, et faire en sorte que la loi reste la loi républicaine. Il y a vingt ans, quand des voitures étaient brûlées, cela n’était pas lié à des processus de violence islamiste. Actuellement, il faut bien comprendre qu’il existe une chaîne de la criminalité, commençant par la petite délinquance et qui se termine par le terrorisme, même si les petits délinquants ne finissent pas terroristes, mais seulement une infime minorité, bien évidemment. Il suffit d’étudier les cursus des terroristes pour voir que 90% d’entre eux sont des voleurs, violeurs, dealers, assassins, des crapules sans foi, ni loi, qui ont finalement endossé les habits islamistes pour se donner une conscience et simuler une vertu.

Cette chaîne doit être brisée, et pour cela, il convient de sanctionner durement, dès la petite délinquance, les familles, les individus, de façon à ce que les enfants sachent qu’il y a de l’interdit et qu’ils l’intègrent. Il faut sanctionner tout aussi sévèrement les comportements salafistes qui sont la porte d’entrée de la bataille idéologique de nos ennemis en période de guerre.  Certains quartiers de nos banlieues, comme à Trappes, sont littéralement aux mains des salafistes, ce qui signifie que l’ordre républicain ne règne plus, que la France n’est plus là, que le recrutement des ennemis de la France a table ouverte. Il faut reprendre pieds dans tous les territoires et tous les esprits du pays grâce à une politique offensive. La loi seule ne pourra pas changer les choses : il faut également une nouvelle politique éducative, familiale, sociale, le contrôle des quartiers. il nous faut un Clémenceau qui saura désigner l’ennemi, prendre les mesures contre lui, et un Charles de Gaulle qui saura reconstruire l’école et la faille sur le socle des valeurs républicains communes. Espérons pour cette nouvelle année que le joli printemps nous apportera, avec un nouveau président, cette voie du redressement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (37)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bancel
- 03/01/2017 - 11:50
qui respecte...
ben les français moyens pour la plus grande majorité, je pense. moi quand on m’arrête j'ai du mal à "frimer" je sors au plus vite les papiers en espérant ne pas les avoirs oubliés...voila!! je paie mes petits excès de vitesse, mes impots et autres....voila!!
ISABLEUE
- 03/01/2017 - 10:27
JG
Président !!!!

:))
Nap4
- 03/01/2017 - 09:30
Bank Run
Heureux Ganesha qui revendique 100000 euros sur son compte en banque !