En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 17 min 9 sec
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 53 min 15 sec
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 2 heures 8 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 6 heures 49 sec
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 7 heures 17 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 17 heures 55 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 32 min 57 sec
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 1 heure 30 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 2 heures 38 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 5 heures 30 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 6 heures 9 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 7 heures 46 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 18 heures 10 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 21 heures 21 min
© Reuters
© Reuters
Sleeping Beauty

Les hommes dorment mieux que les femmes et voilà pourquoi

Publié le 31 janvier 2017
D'après une étude de l'université du Texas, les hormones sexuelles influent sur notre sommeil. Les hommes dorment en fait plus et mieux que les femmes. L'horloge biologique des femmes influe particulièrement sur notre sommeil.
Joëlle Adrien est neurobiologiste et directrice de recherche à l'INSERM et à la SFRMS (Société française de recherche et médecine du sommeil). Elle est aussi présidente de l'Institut National du Sommeil et de la vigilance, etauteur de Mieux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joëlle Adrien
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joëlle Adrien est neurobiologiste et directrice de recherche à l'INSERM et à la SFRMS (Société française de recherche et médecine du sommeil). Elle est aussi présidente de l'Institut National du Sommeil et de la vigilance, etauteur de Mieux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude de l'université du Texas, les hormones sexuelles influent sur notre sommeil. Les hommes dorment en fait plus et mieux que les femmes. L'horloge biologique des femmes influe particulièrement sur notre sommeil.

D'après une récente étude de l'université du Texas, les hormones sexuelles influeraient sur notre sommeil. Concrètement, quel est leur rôle sur notre façon de dormir ?

La plupart des hormones et notamment les hormones sexuelles (testostérone pour les hommes, oestrogène et progestérone pour les femmes) influencent le fonctionnement du cerveau. En effet, de nombreux neurones (cellules nerveuses du cerveau qui forment et transmettent les messages nerveux) réagissent à la présence d'hormones. Il n'est donc pas étonnant que le sommeil, comme d'autres fonctions essentielles de notre organisme, dépende en partie des hormones sexuelles.

Quelles sont les différences observables entre hommes et femmes en ce qui concerne le sommeil ? Peut-on dire que les hommes dorment vraiment mieux que les femmes ?

On sait depuis longtemps que les femmes dorment -en moyenne- différemment des hommes et que, chez celles-ci, la qualité du sommeil diminue avec l'âge, notamment après la ménopause.

L'étude récente parue dans PNAS confirme que ces différences de sommeil hommes-femmes impliquent notamment un des régulateurs essentiel du sommeil qui est l'horloge biologique. On sait depuis presque 15 ans que les femmes sont naturellement plus "couche-tôt" et "lève-tôt" que les hommes, bien que, dans la vie courante elles se couchent et se lèvent à la même heure que les hommes.

Ce que montre clairement cette étude, c'est que l'horloge biologique des 11 femmes étudiées (pendant la phase folliculaire -avant l'ovulation- de leur cycle ovarien mais aussi la phase lutéale -après l'ovulation) est en avance d'un peu plus d'une heure sur celle des hommes.

Quelles conséquences sur leur sommeil? Dans les conditions de vie normales, les femmes dorment à un horaire "social" qui les forcent à retarder leur heure d'endormissement par rapport à ce que commande leur horloge biologique. Et cette même horloge les réveille heure plus tôt. En conséquence, les femmes ont un sommeil de fin de nuit très perturbé.

La mauvaise synchronisation entre l'horloge biologique et les horaires de sommeil (imposés par le rythme sociétal) explique en partie pourquoi les femmes souffrant d'insomnie sont deux fois plus nombreuses que les hommes.

Les auteurs de l'étude indiquent par ailleurs que cette influence des hormones sexuelles sur l'horloge biologique serait également impliquée dans la plus grande vulnérabilité des femmes au travail de nuit ou posté. Sur ce point, il convient d'être prudent car on sait que de nombreux autres facteurs, notamment socio-démographiques sont impliqués dans l'intolérance au travail en horaires non conventionnels.

Est-il possible d'influer sur ces hormones qui agissent sur notre sommeil ?

Cette question n'est pas vraiment pertinente car si on modifie les taux d'hormones sexuelles, on modifie/perturbe surtout beaucoup d'autres fonctionnements essentiels, et en premier lieu les fonctions sexuelles et celles associées: pilosité, masse musculaire... etc

Dans la pratique, à retenir que la qualité du sommeil dépend d'un bon fonctionnement de l'horloge biologique. A chacun d'améliorer ce fonctionnement par des leviers naturels. Ainsi, l'horloge biologique est stimulée, dans tous les cas, par 1- une exposition à la lumière du jour au moins une heure tous les jours (sortir en plein air le plus possible et ne pas rester à l'intérieur -domicile ou lieu de travail), et 2- une activité physique: marche, sport, ... au moins 30 min par jour. Nos horloges biologiques sont très malmenées par le rythme social moderne: sédentarité, écrans d'ordinateurs, tablettes et smartphone le soir et la nuit, horaires tardifs le soir... Ceci est vrai surtout pour les jeunes dont le sommeil est le plus impacté par les nouvelles technologies.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emem
- 31/01/2017 - 20:10
Etude sans valeur
J'ai rarement vu des femmes lève-tôt.
Une étude sur 11 femmes n'a aucune valeur