En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

07.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 36 min 34 sec
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 1 heure 32 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 3 heures 22 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 18 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 21 heures 25 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 23 heures 1 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 23 heures 32 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 1 heure 19 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 2 heures 28 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 3 heures 8 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 17 heures 57 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 21 heures 16 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 22 heures 56 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 23 heures 20 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 23 heures 40 min
© Reuters
Le mythe de la femme vertueuse qui n'est pas enivrée par le pouvoir est battue en brèche par tous ceux qui ont travaillé avec celles qui exercent un pouvoir.
© Reuters
Le mythe de la femme vertueuse qui n'est pas enivrée par le pouvoir est battue en brèche par tous ceux qui ont travaillé avec celles qui exercent un pouvoir.
Ben voyons

Dilma Rousseff, Park Geun-hye, Cristina Kirchner, toutes accusées de corruption : et les femmes gouverneraient mieux que les hommes…?

Publié le 30 décembre 2016
La croyance populaire voudrait que les femmes fassent de meilleurs dirigeants, en raison d'un caractère plus "vertueux" que les hommes. Cette idée est cependant rattrapée par le réel, comme le montrent les difficultés rencontrées par Dilma Rouseff au Brésil, Cristina Kirchner en Argentine et Park Geun-hye en Corée du Sud.
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La croyance populaire voudrait que les femmes fassent de meilleurs dirigeants, en raison d'un caractère plus "vertueux" que les hommes. Cette idée est cependant rattrapée par le réel, comme le montrent les difficultés rencontrées par Dilma Rouseff au Brésil, Cristina Kirchner en Argentine et Park Geun-hye en Corée du Sud.

Dilma Roussef, Cristina Kirchner et Park Geun-hye doivent répondre de faits de corruption au même moment. Complot ? Illustration que l'égalité homme-femme en politique s'étend aux malversations ? Ou résultat d'un excès d'assurance devant la complexité du réel ?

Il n'est pas nécessaire de mener l'enquête bien longtemps pour repousser les allégations selon lesquelles les femmes qui deviennent impopulaires en ce moment dans la politique mondiale seraient victimes d'une sorte de complot anti-féministe. Selon certaines chroniqueuses (mais surtout dans les réseaux sociaux), l'idée que des forces institutionnelles malmenées, dominées par une conception mâle du pouvoir, aient pu se liguer pour se venger tardivement en les faisant trébucher est assez répandue. Il est certain que ces trois personnages ont entendu imposer des réformes et faire sauter des verrous pour mener une politique sociale en s'appuyant sur une popularité rapide, très grande, mais éphémère.

Roussef est une ancienne révolutionnaire anti-militaire, Kirchner a un profil comparable et s'en est prise à l'armée à plusieurs reprises, la Coréenne a souhaité défendre le peuple contre les grands groupes, on pourrait penser que les trois ont réveillé le dragon du militarisme, de la finance aveugle et du machisme réunis dans leurs pays sourcilleux. En vérité tout indique qu'il n'y a même pas eu de contre-attaque de la part de l'Establishment, elles n'ont pas été victimes de manoeuvres sournoises de la part des méchants banquiers, tout au plus, comme pour Hillary Clinton ou Ségolène Royal, de révélations sur leurs méthodes, leurs à-peu-près, leur incommensurable prétention. Le fait de maquiller, de mentir par omission, de mentir tout court, de museler ses adversaires, de mépriser ses opposants, n'est donc pas réservé au monde masculin en politique, et l'idée selon laquelle les femmes seraient "plus mûres", c'est à dire plus sages, moins emportées, moins brutales, est une illusion qui tient à une seule chose : le fait qu'elles n'aiment pas la violence. Mais elles pratiquent tout autant le mensonge, le parjure, la lâcheté que les hommes.

Le mythe de la femme vertueuse qui n'est pas enivrée par le pouvoir, mythe rendu populaire par les films et les romans qui nous présentent volontiers des femmes scrupuleuses et réfléchies, la légende de la femme attentive et compréhensive est battue en brèche par tous ceux qui ont travaillé avec celles qui exercent un pouvoir. Certes elles ne cherchent pas l'affrontement direct mais elles savent discréditer qui elles veulent et il est fréquent qu'elles trouvent une satisfaction particulière à humilier autrui, comme si le secret de leur puissance consistait à affaiblir les autres. Le vrai problème, la grande originalité, la source de leur différence, et finalement le ferment de leur perte comme on le voit avec Ségolène Royal, c'est leur degré d'amour-propre, d'orgueil, leur défaut de réserve, de quant-à-soi, qui leur fait dire et faire n'importe quoi pour avoir raison, comme si leur rapport avec le réel, avec les faits, avec la vérité scientifique, technique, financière était altéré en profondeur par un égo en perpétuelle souffrance.

Et là malheureusement, les femmes qui se sont hissées au plus haut, Anne Lauvergeon, Martine Aubry, Ségolène Royal, Anne Hidalgo et tant d'autres, présentent une faille, un gouffre, un abîme, celui de l'attitude de défi permanent qui se mêle à leur décisions. C'est la part de défi qui entre dans toutes les décisions dont on n'a pas voulu mesurer les conséquences, c'est le "tant pis, ça leur fera les pieds", "on ne va pas s'arrêter pour si peu", c'est l'assurance envoyée à la figure de l'adversaire comme une gifle, qui est la cause de leur chute finale. Parce qu'en vérité elle est le contraire de l'assurance. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

07.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
POLITQ
- 30/12/2016 - 18:51
Un petit plus pour Ségo?
Alain Rousset (socialo) est TRES CONTENT d'avoir à gérer LE GOUFFRE FINANCIER laissé par la socialo-communo-fideliste SEGO ROYAL dans les finances de la région Poitou-Charente et mis en évidence lors du rapprochement avec l'Aquitaine pour créer la nouvelle entité. Mes impôts d'Aquitain vont donc gonfler à cause de cette …. dame….
POLITQ
- 30/12/2016 - 18:41
LES FEMMES? SYMPAS? TENDRES? HONNETES?…...
Vous voulez rire!!!! Je suis un homme et travaille dans un univers de femmes. (Infirmières) J'ai appris l'hypocrisie, la méchanceté à l'état pur, les coups en douce avec le sourire, la perversité mentale……. Mais je m'en sors! Et j'ai vu arriver Martine Aubry, E.Guiguou, Ségo. Royale, Najat Vagino-Bécassine, Marisol Tourraine, L.Rossignol, M.Lebranchu, Filippetti, Y.Benguigui, C.Duflot, Y.Roudy, M-N Lienemann, M-G Buffet, D.Voynet, R.Bachelot, … y en a-t-il une seule qui ne soit pas méprisable?… ET LE TOP du TOP : CHRISTIANE TAUBIRA, la nuisance extrême, au niveau d'une trahison.
Evidemment SIMONE VEIL, Monique Pelletier , elles, sont à
enscencer. Donc les femmes sont LARGEMENT SUPERIEURES AUX HOMMMES ……….
moneo
- 30/12/2016 - 18:32
Encore une erreur qui sa proppage
Ségolène?un cas limite PSY , Hidalgo....quand elle partira à quoi ressemblera Paris?Nous n'avons pas vu Lepen au pouvoir mais .... pour moi ça craindrait un max...
cette guerre des sexes stupide a aucun sens .les femmes au Pouvoir sont comme les hommes et elles doivent beaucoup dissimuler pour arriver au sommet du cocotier MAIS une fois arrivées ;elle se révèlent être peu différentes des mâles.Elles n'emploieront pas les mêmes méthodes avant le pouvoir mais après.......cette charmante Taubira prenant son pied à faire courir son service de protection alors qu'elle utilise un vélo juste pour la photo..
les femmes ne sont pas pires mais pas mieux ....