En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 44 min 35 sec
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 1 heure 5 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 1 heure 29 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 2 heures 9 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 2 heures 30 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 3 heures 16 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 3 heures 57 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 4 heures 20 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 55 min 10 sec
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 1 heure 9 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 1 heure 33 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 1 heure 54 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 2 heures 27 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 2 heures 50 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 3 heures 19 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 4 heures 13 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 5 heures 2 min
© Reuters
Le mythe de la femme vertueuse qui n'est pas enivrée par le pouvoir est battue en brèche par tous ceux qui ont travaillé avec celles qui exercent un pouvoir.
© Reuters
Le mythe de la femme vertueuse qui n'est pas enivrée par le pouvoir est battue en brèche par tous ceux qui ont travaillé avec celles qui exercent un pouvoir.
Ben voyons

Dilma Rousseff, Park Geun-hye, Cristina Kirchner, toutes accusées de corruption : et les femmes gouverneraient mieux que les hommes…?

Publié le 30 décembre 2016
La croyance populaire voudrait que les femmes fassent de meilleurs dirigeants, en raison d'un caractère plus "vertueux" que les hommes. Cette idée est cependant rattrapée par le réel, comme le montrent les difficultés rencontrées par Dilma Rouseff au Brésil, Cristina Kirchner en Argentine et Park Geun-hye en Corée du Sud.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La croyance populaire voudrait que les femmes fassent de meilleurs dirigeants, en raison d'un caractère plus "vertueux" que les hommes. Cette idée est cependant rattrapée par le réel, comme le montrent les difficultés rencontrées par Dilma Rouseff au Brésil, Cristina Kirchner en Argentine et Park Geun-hye en Corée du Sud.

Dilma Roussef, Cristina Kirchner et Park Geun-hye doivent répondre de faits de corruption au même moment. Complot ? Illustration que l'égalité homme-femme en politique s'étend aux malversations ? Ou résultat d'un excès d'assurance devant la complexité du réel ?

Il n'est pas nécessaire de mener l'enquête bien longtemps pour repousser les allégations selon lesquelles les femmes qui deviennent impopulaires en ce moment dans la politique mondiale seraient victimes d'une sorte de complot anti-féministe. Selon certaines chroniqueuses (mais surtout dans les réseaux sociaux), l'idée que des forces institutionnelles malmenées, dominées par une conception mâle du pouvoir, aient pu se liguer pour se venger tardivement en les faisant trébucher est assez répandue. Il est certain que ces trois personnages ont entendu imposer des réformes et faire sauter des verrous pour mener une politique sociale en s'appuyant sur une popularité rapide, très grande, mais éphémère.

Roussef est une ancienne révolutionnaire anti-militaire, Kirchner a un profil comparable et s'en est prise à l'armée à plusieurs reprises, la Coréenne a souhaité défendre le peuple contre les grands groupes, on pourrait penser que les trois ont réveillé le dragon du militarisme, de la finance aveugle et du machisme réunis dans leurs pays sourcilleux. En vérité tout indique qu'il n'y a même pas eu de contre-attaque de la part de l'Establishment, elles n'ont pas été victimes de manoeuvres sournoises de la part des méchants banquiers, tout au plus, comme pour Hillary Clinton ou Ségolène Royal, de révélations sur leurs méthodes, leurs à-peu-près, leur incommensurable prétention. Le fait de maquiller, de mentir par omission, de mentir tout court, de museler ses adversaires, de mépriser ses opposants, n'est donc pas réservé au monde masculin en politique, et l'idée selon laquelle les femmes seraient "plus mûres", c'est à dire plus sages, moins emportées, moins brutales, est une illusion qui tient à une seule chose : le fait qu'elles n'aiment pas la violence. Mais elles pratiquent tout autant le mensonge, le parjure, la lâcheté que les hommes.

Le mythe de la femme vertueuse qui n'est pas enivrée par le pouvoir, mythe rendu populaire par les films et les romans qui nous présentent volontiers des femmes scrupuleuses et réfléchies, la légende de la femme attentive et compréhensive est battue en brèche par tous ceux qui ont travaillé avec celles qui exercent un pouvoir. Certes elles ne cherchent pas l'affrontement direct mais elles savent discréditer qui elles veulent et il est fréquent qu'elles trouvent une satisfaction particulière à humilier autrui, comme si le secret de leur puissance consistait à affaiblir les autres. Le vrai problème, la grande originalité, la source de leur différence, et finalement le ferment de leur perte comme on le voit avec Ségolène Royal, c'est leur degré d'amour-propre, d'orgueil, leur défaut de réserve, de quant-à-soi, qui leur fait dire et faire n'importe quoi pour avoir raison, comme si leur rapport avec le réel, avec les faits, avec la vérité scientifique, technique, financière était altéré en profondeur par un égo en perpétuelle souffrance.

Et là malheureusement, les femmes qui se sont hissées au plus haut, Anne Lauvergeon, Martine Aubry, Ségolène Royal, Anne Hidalgo et tant d'autres, présentent une faille, un gouffre, un abîme, celui de l'attitude de défi permanent qui se mêle à leur décisions. C'est la part de défi qui entre dans toutes les décisions dont on n'a pas voulu mesurer les conséquences, c'est le "tant pis, ça leur fera les pieds", "on ne va pas s'arrêter pour si peu", c'est l'assurance envoyée à la figure de l'adversaire comme une gifle, qui est la cause de leur chute finale. Parce qu'en vérité elle est le contraire de l'assurance. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
POLITQ
- 30/12/2016 - 18:51
Un petit plus pour Ségo?
Alain Rousset (socialo) est TRES CONTENT d'avoir à gérer LE GOUFFRE FINANCIER laissé par la socialo-communo-fideliste SEGO ROYAL dans les finances de la région Poitou-Charente et mis en évidence lors du rapprochement avec l'Aquitaine pour créer la nouvelle entité. Mes impôts d'Aquitain vont donc gonfler à cause de cette …. dame….
POLITQ
- 30/12/2016 - 18:41
LES FEMMES? SYMPAS? TENDRES? HONNETES?…...
Vous voulez rire!!!! Je suis un homme et travaille dans un univers de femmes. (Infirmières) J'ai appris l'hypocrisie, la méchanceté à l'état pur, les coups en douce avec le sourire, la perversité mentale……. Mais je m'en sors! Et j'ai vu arriver Martine Aubry, E.Guiguou, Ségo. Royale, Najat Vagino-Bécassine, Marisol Tourraine, L.Rossignol, M.Lebranchu, Filippetti, Y.Benguigui, C.Duflot, Y.Roudy, M-N Lienemann, M-G Buffet, D.Voynet, R.Bachelot, … y en a-t-il une seule qui ne soit pas méprisable?… ET LE TOP du TOP : CHRISTIANE TAUBIRA, la nuisance extrême, au niveau d'une trahison.
Evidemment SIMONE VEIL, Monique Pelletier , elles, sont à
enscencer. Donc les femmes sont LARGEMENT SUPERIEURES AUX HOMMMES ……….
moneo
- 30/12/2016 - 18:32
Encore une erreur qui sa proppage
Ségolène?un cas limite PSY , Hidalgo....quand elle partira à quoi ressemblera Paris?Nous n'avons pas vu Lepen au pouvoir mais .... pour moi ça craindrait un max...
cette guerre des sexes stupide a aucun sens .les femmes au Pouvoir sont comme les hommes et elles doivent beaucoup dissimuler pour arriver au sommet du cocotier MAIS une fois arrivées ;elle se révèlent être peu différentes des mâles.Elles n'emploieront pas les mêmes méthodes avant le pouvoir mais après.......cette charmante Taubira prenant son pied à faire courir son service de protection alors qu'elle utilise un vélo juste pour la photo..
les femmes ne sont pas pires mais pas mieux ....