En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Cette éruption aurait des conséquences très importantes, même s'il s'agit d'une "petite" éruption.
Ça chauffe !
Le volcan qui a provoqué la disparition de l’Homme de Néandertal en Europe il y a 40 000 ans serait sur le point de se réveiller (Bonne année…)
Publié le 28 décembre 2016
Les volcans Campi Flegrei, "champs Phlégréens" se trouvent en Italie, au nord-ouest de la baie de Naples. Ils sont nés de la plus grande éruption de l’histoire européenne depuis 200 000 ans.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les volcans Campi Flegrei, "champs Phlégréens" se trouvent en Italie, au nord-ouest de la baie de Naples. Ils sont nés de la plus grande éruption de l’histoire européenne depuis 200 000 ans.

D’après une étude scientifique parue dans Nature communications,  des volcans extrêmement dangereux  seraient en passe de se réveiller.

Leurs noms ? Campi Flegrei, "champs Phlégréens" en français, du nom que leur avaient donné les Grecs sous l’antiquité. Ils sont situés près de la ville italienne de Naples. Ils comptent 24 cratères et s’étendent sur 13 kilomètres. Ils forment la plus grande structure volcanique de l’Europe.

Comme le rapporte un article du Washington Post, les chercheurs qui ont travaillé sur une possible éruption des champs Phlégréens, français et italiens, sont intervenus dans le cadre d’un film éducatif intitulé "vivre dans un volcan" dans lequel ils ont alerté sur le danger représenté par les Campi Flegrei.

Les antécédents

La caldeira, qui est une dépression géologique causé par l’irruption d’un volcan, aurait été formée à deux reprises il y a environ 40 000 ans, après la plus grande éruption volcanique que l’Europe ait connue depuis 200 000 ans. Il s’agit donc d’une très ancienne et très dangereuse région volcanique, comme le rappelle cet article paru sur le site de BFM TV, accompagné d’une vidéo.

La dernière éruption connue est celle de 1538. Elle était de moindre importance, mais pendant huit jours les volcans ont craché environ 40 kilomètres cube de matériaux volcaniques. Des cendres émises par le "supervolcan" ont même été retrouvées en Sibérie, d’après un article de Science Post. Il en résulta aussi une nouvelle montagne, le Monte Nuovo.

Les derniers mouvements telluriques importants recensés par les scientifiques se sont produits en 1984, il y a trente ans donc. 40 000 personnes furent alors évacuées au Rione Terra de Pozzuoli. La terre s’était soulevée de près de 2 mètres (1,80 m) en une semaine !

Bien plus récemment, en 2005, les volcans aux alentours sont entrés en "soulèvement". Cela signifie qu’il y a eu accumulation de magma. En conséquence de quoi les autorités italiennes avaient fait passer le niveau d’alerte de "vert" à "jaune" en 2012.  

Les indices

Quelles sont les raisons qui laisseraient aujourd’hui penser à un réveil des Campi Flegrei ?

Le magma, à force d’augmenter, libère désormais des fluides et des gaz à des niveaux bien plus élevés (de l’ordre de 10 fois supérieurs) que la normale. Une vapeur brûlante en se déversant sur les roches peut leur faire perdre "leur résistance mécanique", ce qui provoque "une accélération du phénomène".

Le point de pression serait tel maintenant que les conditions pour une  éruption proche seraient réunies, après 500 ans de sommeil donc.

D’après les scientifiques qui observent ces volcans, il s’est produit un rehaussement de 10 centimètres du niveau global du sol en une seule année, entre 2012 et 2013. Ce phénomène, d’après un article paru par Science virale, a pour nom bradyséisme et "est une rare manifestation observée au niveau seulement de trois caldeiras dont celle en question, celle de la Long Valley aux Etats-Unis et celle de Rabaul en Papouasie-Nouvelle-Guinée". 

Ceci entraîne mécaniquement le remplissage par de la lave de la chambre volcanique. C’est donc un lac de lave qu’ont pu observer les scientifiques à 3 km sous la surface du sol ! L’étendue de ce lac serait de 2 km à 3 km d’envergure !

Les conséquences

Tout dépend bien sûr de l’intensité de l’éruption, qui est imprévisible. Au jeu des statistiques, ce sont les petites éruptions bien sûr qui sont les plus probables. Une éruption maximale est très improbable.

Selon Giuseppe de Natale, qui a dirigé l’étude mentionnée sur ces volcans : "Ces régions peuvent voir émerger les seules éruptions susceptibles d’avoir des effets catastrophiques au plan global, comparables aux grands impacts de météorites".

Les volcans en question sont ce que les scientifiques nomment "supervolcan", ce qui signifie que leurs cratères peuvent éjecter plus de 1000 mk3 de matières, c’est-à-dire de la cendre et des pierres, en une seule éruption. Une "petite" éruption aurait donc de toute façon de grandes conséquences.

Les premiers frappés seraient bien sûr les habitants d’Italie du Sud, à commencer par les villes de Pouzzoles et Cumes, mettant en danger des dizaines de milliers de personnes, voire un million selon des études récentes, et les poussant de fait à une immigration climatique.

La pire éruption volcanique qu’a connu l’Italie jusqu’ici est celle du Vésuve, qui se trouve lui aussi à côté de Naples. Il eût lieu le 24 août 79 et détruisit Pompéi.

Pour l’heure, les scientifiques continuent leurs recherches. La prochaine étape consiste à insérer une sonde à environ 4 kilomètres de profondeur, au-dessus de la chambre magmatique. Par une meilleure connaissance du fonctionnement du volcan, ils espèrent interpréter au mieux les signaux que celui-ci envoie, et anticiper de manière plus précise une éventuelle éruption.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
03.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
06.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
07.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ceolwyn
- 28/12/2016 - 20:44
Le texte à lire SVP
The Neanderthals The Neanderthals have also contributed sizeable amounts of DNA to modern humans. Recent genetic studies suggesting that about 2 per cent of the DNA of anyone outside Africa is Neanderthal in origin. This legacy was picked up 60 – 80,000 years ago, when successive waves of modern humans began migrating from Africa into Asia and Europe, encountering and interbreeding with their Neanderthal cousins who had evolved there from around 250,000 years ago. Their hybrid children bore genes from both lineages, but eventually modern human genes diluted Neanderthal genes to the extent that the species seemed to disappear from the archaeological record around 30,000 years ago. Some of those Neanderthal genetic mutations which were not beneficial to modern humans were partially swept out by natural selection over time – although some also remain that we could do better without. The remnants are alive in the genomes of Europeans and Asians today. They are: -Elongated skull -Space behind the wisdom teeth -Broad, projecting nose -Rosy cheeks -Wide fingers and thumbs -Straight, thick hair -Fair skin and freckles -Red hair -Large eyes -Increased risk of Type 2 diabetes -Increased risk
Ceolwyn
- 28/12/2016 - 20:43
A lire pour information à l'intention de l'auteur de l'article
https://inews.co.uk/essentials/news/science/denisovans-ever-done-us/
Innocent
- 28/12/2016 - 13:19
Les pisse copies du W Post
Feraient mieux de s'occuper de leurs oignons. Assez de ces ingérences US tous azimut.