En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Amoris Laetitia
Vous voulez renforcer votre mariage ? En 2017, faites des entretiens d'évaluation réguliers
Publié le 30 décembre 2016
Avec son patron, ça n'est pas forcément rigolo. Avec son conjoint non plus d'ailleurs. Mais ça peut quand même vous rendre plus unis et heureux...
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec son patron, ça n'est pas forcément rigolo. Avec son conjoint non plus d'ailleurs. Mais ça peut quand même vous rendre plus unis et heureux...

En général on n'aime pas trop les entretiens d'évaluation. Ce genre de critique formalisée - même si elle s'avère constructive, ce qui n'est pas forcément le cas - peut être gênant, énervant, frustrant. Mais il pourrait y avoir pire : imaginez avoir un entretien d'évaluation avec votre conjoint !

Et pourtant… De plus en plus de conseillers conjugaux et de chercheurs recommandent que les couples mariés fassent des entretiens d'évaluation réguliers.

En effet, un problème récurrent lorsqu'un mariage bat de l'aile est que d'ici à ce que les couples cherchent des moyens formalisés, comme un conseiller conjugal, pour résoudre leurs difficultés, il est souvent trop tard.

A contrario, si, en amont, les conjoints prennent le temps, régulièrement, d'évaluer leur relation et d'identifier les points d'amélioration, ils peuvent résoudre les problèmes avant qu'ils ne deviennent trop profonds pour être réglés. C'est un peu l'équivalent d'un check-up chez le médecin, explique James Cordova, professeur de psychologie, au Wall Street Journal.

Ainsi, dans une étude publiée dans le Journal of Consulting and Clinical Psychology et menée par le professeur Cordova, 216 couples ont reçu des questionnaires leur demandant d'évaluer les principales forces et faiblesses de leur relation. Ensuite, les couples ont été répartis dans des groupes aléatoirement : le premier groupe a eu deux sessions chez un conseiller conjugal pour revoir les évaluations et évaluer ensemble des pistes de résolution des problèmes ; on a dit aux couples du deuxième groupe qu'ils étaient mis sur une liste d'attente.

Après un et deux ans, les couples du premier groupe avaient vu des améliorations significatives dans leur sentiment de satisfaction dans leur relation, leur intimité, et leur sentiment d'être acceptés par leur conjoint, ainsi qu'une baisse des symptômes liés à la dépression, par rapport aux couples du premier groupe. De plus, les couples du premier groupe qui avaient le plus de problèmes sont ceux qui ont eu la meilleure amélioration.  

En effet, dans la phase initiale de bonheur, les couples ont tendance à être trop optimistes sur l'avenir. Dans une autre étude, l'immense majorité de couples sur le point de se marier déclaraient qu'ils étaient au courant que la moitié des mariages se terminent en divorce, mais évaluaient la probabilité d'un divorce dans leur cas à zéro, rappelle le site Quartz. Mieux vaut donc prévenir que guérir.

Petit guide pratique

Donc, les entretiens d'évaluation avec son conjoint, que du bonheur -littéralement. Mais attention ! Il ne faut pas faire ça n'importe comment. Il faut faire attention aux sentiments de l'autre et être constructif. Les conseillers conjugaux qui prônent cette approche suggèrent ainsi plusieurs règles à ne pas oublier pour ses entretiens d'évaluation :

N'attendez pas. On l'a déjà dit, mais ça mérite d'être répété : cette méthode ne fonctionne pas pour les couples qui sont déjà en difficulté. Elle peut même envenimer la situation si elle ne devient qu'un nouveau terrain pour des conflits amers préexistants.

Commencez par les points positifs. Commencez par parler de tout ce qui va bien, et surtout de votre amour pour votre conjoint.

Se concentrer sur des comportements, pas sur la personne. L'idée n'est pas d'attaquer l'autre. Après tout, vous l'aimez et voulez vivre avec il/elle… Ne jugez donc pas votre conjoint, mais limitez-vous à décrire les comportements que vous voulez voir changer, et décrivez ce que vous ressentez face à ces comportements (au lieu d'utiliser un langage objectif comme "C'est mal parce que…").

Ne mettez pas tout sur la table. Il ne s'agit pas de faire une inquisition. Ne mettez en lumière qu'un ou deux problèmes.

Expliquez vos raisons. Le tout n'est pas juste de dire ce qui ne va pas, mais de décortiquer son raisonnement et les raisons pour lesquelles vous mettez ça sur la table.

Montrez de l'empathie. Evidemment, votre conjoint aussi a des problèmes. Est-ce qu'il/elle est stressée, ou a des problèmes au travail, ou a des problèmes de santé ? Prenez ça en compte - et surtout, montrez que vous le prenez en compte.

Soyez cohérent. Ce n'est pas un jeu, et un couple a besoin de stabilité. Si vous dites au premier entretien que quelque chose est un vrai problème, mais au deuxième entretien que ça n'a pas d'importance, il y a un problème.

Permettez à votre conjoint de répondre. Il s'agit d'une conversation, pas d'un sermonnage. Déjà, ça peut mener à évacuer des quiproquos. Ensuite, vous pouvez trouver ensemble des solutions.

Soyez clair sur vos objectifs... Ce n'est pas tout d'évoquer un problème. Comment le résoudre ? Soyez clair sur vos attentes, et essayez de trouver des solutions.

… Mais ne vous mettez pas la pression. Vous n'êtes pas obligés de trouver une solution à tous vos problèmes immédiatement. Il y a plus important que les solutions : arriver à comprendre son conjoint et être compris par elle.

La conclusion de l'auteur de l'étude ? Si vous suivez bien la méthode, vous vous rapprocherez et vous sentirez plus compris par l'autre. Si les entretiens enveniment votre relation, alors ça veut dire qu'il faut vite aller voir un conseiller conjugal. Bonne chance… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
06.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
07.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
05.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
06.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires