En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

07.

Coronavirus : l’après crise sera violente

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 1 min 14 sec
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 52 min 39 sec
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 1 heure 51 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 3 heures
décryptage > International
Enseignements

Si l’union (européenne) fait la force, mais comment survivent la Corée du Sud, Taïwan… dans la compétition internationale ?

il y a 3 heures 37 min
décryptage > International
Règles strictes

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

il y a 4 heures 25 min
décryptage > France
Libertés publiques

Non la démocratie n’a pas été dissoute en France. Mais des questions sérieuses se posent sur l’État de droit

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 34 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 17 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 18 heures 58 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 19 min 31 sec
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Science
Prouesse

Super décodeur : une machine réussit désormais à traduire des ondes cérébrales en phrases

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Politique
Premier ministre face à la crise

Edouard Philippe joue la carte de l'humilité (et s'avère meilleur acteur qu'Emmanuel Macron)

il y a 4 heures 10 min
décryptage > High-tech
Confiance

Espionnage et renseignement par temps de Coronavirus (ou comment ne pas rater informations et matériels essentiels quand il faut même se méfier de ses alliés)

il y a 4 heures 42 min
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 14 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 16 heures 24 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 17 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 19 heures 13 min
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
© IAN LANGSDON / POOL / AFP
Tribune

Pourquoi François Hollande a bien mené une politique de gauche (au grand dam de tous ceux dans la majorité qui voulaient se dédouaner du bilan...)

Publié le 06 décembre 2016
Déjà de nombreuses voix dans la majorité se dédouanent du bilan en affirmant que François Hollande n’a pas mené une politique de gauche. Mais les faits sont têtus. La politique du gouvernement était bien de gauche. Et voici pourquoi.
Thierry Get est ingénieur. Il est membre du bureau politique de La Droite libre et du CNIP. Son groupe sur Facebook ici. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Get
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Get est ingénieur. Il est membre du bureau politique de La Droite libre et du CNIP. Son groupe sur Facebook ici. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Déjà de nombreuses voix dans la majorité se dédouanent du bilan en affirmant que François Hollande n’a pas mené une politique de gauche. Mais les faits sont têtus. La politique du gouvernement était bien de gauche. Et voici pourquoi.

D’abord, il y eut, à l’origine, sous le prétexte classique de la gauche de redistribution solidaire, la hausse de la fiscalité sur les familles moyennes ou aisées avec une attaque en règle sur le quotient familial et d’autres instruments.

En fin d'année 2012 ont été votées une série de hausses d'impôts. Il y eut une première baisse du plafond du quotient familial, la revue à la hausse du barème de l’impôt sur la fortune (ISF), la création d'une tranche de l'impôt sur le revenu à 45 % ... Toutes ces mesures ont mis à contribution les ménages aisés pour combler les déficits, sans grand succès d’ailleurs.

En 2013, les cotisations en complémentaires santé de l’employeur ont été incluses dans l'assiette de l'impôt et le quotient familial de nouveau raboté.

Sans oublier que les revenus du capital sont désormais plus taxés que ceux du travail (en incluant les impôts sur le patrimoine). Certes, l’évolution avait été initiée il y a déjà 20 ans mais l'alignement en 2013 par François Hollande de la fiscalité des revenus du capital sur celle du travail fut perçu comme un coup de massue. Le poids de la fiscalité sur le capital atteint désormais plus de 65% du total des revenus du capital des ménages en 2014, contre 38% en 1995. Il est le plus élevé en Europe précise un rapport de COE-Rexecode paru en février 2016.

Par ailleurs, la seule baisse importante de l’impôt sur le revenu (environ 3 milliards d'euros) a consisté en 2015 en la suppression de la première tranche du barème de l'impôt sur le revenu et une revalorisation de la "décote", un mécanisme permettant de réduire graduellement les contributions des imposables les plus modestes. D'après les données du ministère de l’Economie et des Finances, 800.000 contribuables sont purement et simplement devenus non imposables en 2015.

Il y eut aussi l’idée – presque abandonnée – de créer un impôt fusionnant la Contribution sociale généralisée et l’Impôt sur le revenu (CSG/IR). Ce projet combiné à l’objectif d’une fiscalité "équitable" pour la gauche avait pour conséquence que les taux progressifs de l’impôt sur le revenu devaient remplacer le taux unique de la contribution sociale généralisée. Projet "presque abandonné" car la récente décision de mettre en place le prélèvement à la source de l’impôt pourrait ranimer la fusion CSG/IR : ce projet de prélèvement serait tellement plus simple à réaliser si l’on transformait l’impôt sur le revenu qui porte sur les revenus de la cellule familiale sur le modèle de l’impôt CSG basé sur les revenus individuels. Il n’y aurait plus qu’à taxer le salaire sans tenir compte des charges familiales notamment.

Ces dispositifs qui consistent à taxer toujours plus les preneurs de risques ou les épargnants ainsi que les classes moyennes ou aisées et à exonérer les ménages les plus modestes ne relèvent-ils pas d’une politique de gauche ? Imprudent qui prétendrait le contraire.
 
En matière sociale et plus particulièrement en ce qui concerne la loi El Khomri, il convient tout de même de ne pas oublier qu’elle comportait, à l’origine, un cheval de Troie du communautarisme, comme l’a relevé notamment Lydia Guirous. En effet, le contrat de travail devait ouvrir la liberté de "manifester ses convictions, y compris religieuses" dans l’entreprise. Cela passait tout de même par le droit à l’aménagement de salles de prière ! Ces projets de cadeaux aux communautés relevaient bien d’une politique de gauche.
 
De même, Manuel Valls a prôné la politique de peuplement avec l’objectif contraignant de mixité sociale que nos gouvernants essaient d’atteindre avec différents instruments : la carte scolaire avec l’insuccès que l’on connaît, et bien sûr avec la politique du logement avec notamment les quotas autoritaires de 25 % de logements sociaux (loi ALUR du 24 mars 2014).

Cette politique volontariste de mixité sociale reflète une tendance totalitaire de la gauche qui a toujours voulu faire le bien des peuples (malgré eux). Cette politique revient à imposer aux individus de vivre avec des gens avec lesquels ils n’ont pas envie de vivre et à faire cohabiter des ethnies, des cultures, des religions différentes. C’est l’échec assuré car, à terme, s’entasseront dans les HLM des gens de même culture. Et l’application de la loi SRU contribuera à disséminer les problèmes notamment lié à la poussée de l’islamisme partout sur le territoire.

Dans les programmes scolaires, l’histoire des Français a été revue en 2015 sous l’angle du dogmatisme : l’étude des Lumières et du Moyen Âge chrétien est mise en option pour rendre obligatoire en classe de 6e et 5e l’histoire de l’islam, comme par hasard. L’idée – de gauche, là encore – étant, bien sûr, de rendre les Français moins fiers de leur histoire.
 
Mais pour la gauche, si le gouvernement de gauche a échoué, eh bien, c’est tout simplement qu’il ne mène pas une politique de gauche. C’est si simple, la vie !

Cette stratégie est utilisée par la gauche lorsque la réalité ne correspond pas à ses désirs. Cela permet de ne pas s’interroger sur la doctrine.
Souvenons-nous : après l’effondrement des régimes socialistes dans les années 1990, ceux qui furent les défenseurs des systèmes communistes découvrirent qu’il ne s’agissait pas du "vrai communisme".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

07.

Coronavirus : l’après crise sera violente

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 11/12/2016 - 18:05
Macron plus moderne... et il a un vrai programme!
«La vérité est un miroir brisé, et chacun en possède un petit morceau», chantait le poète mystique persan Rumi.

Emmanuel Macron est le seul des candidats qui a eu le courage de sortir de son positionnement historique (de gauche) pour aller puiser les meilleures solutions partout et les combiner en un programme humaniste, démocrate, très complet et crédible.
http://vision-macron.fr/

Lors de son discours, il a surpris tous ceux qui le trouvaient atone en révélant un vrai talent de tribun.
Son "En Marche" est encore plus fort que le "Mangez des Pommes" de Chirac en son temps.
Il est sans aucun doute le plus moderne de tous les candidats à la présidence.
Il y a du John Kennedy à la française chez Emmanuel Macron.

Grâce à tout ça, il emportera l'adhésion des Français en mai.
Il peut créer la surprise.
S’il est élu, il sera certainement le premier président appartenant vraiment au troisième millénaire.
bd
- 11/12/2016 - 18:04
Vieux tribalisme de gauche qui pense en autarcie...
Trop de dinosaures issus d'un vieux tribalisme de gauche pensent en autarcie et rendent la gauche incapable de se réformer.
vangog
- 11/12/2016 - 13:52
Si le bilan est bon....
alors, pourquoi vouloir s'en dédouaner?...