En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 3 heures 58 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 5 heures 50 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 8 heures 2 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 9 heures 32 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 12 heures 5 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 13 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 14 heures 51 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 5 heures 31 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 6 heures 18 min
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 8 heures 54 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 10 heures 11 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 13 heures 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 14 heures 35 min
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 1 jour 3 heures
© Allociné / Jacques Malaterre
Une meilleure compréhension des rapports entre Néandertal et Homo sapiens sera sans nul doute l'une des clés qui nous aidera à percer un peu plus le mystère de nos origines.
© Allociné / Jacques Malaterre
Une meilleure compréhension des rapports entre Néandertal et Homo sapiens sera sans nul doute l'une des clés qui nous aidera à percer un peu plus le mystère de nos origines.
Sur les traces de l'humanité

In bed with l'homme de Néandertal : cette scientifique a des révélations à nous faire sur la vie sexuelle aventureuse des premiers humains

Publié le 24 novembre 2016
Les études sur la manière dont Homo sapiens et Néandertal ont cohabité se multiplient ces dernières années. La plus récente d'entre elles révèle que les métissage et les accouplements répétés entre les deux espèces humaines sont bien plus anciennes que nous ne le pensions.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les études sur la manière dont Homo sapiens et Néandertal ont cohabité se multiplient ces dernières années. La plus récente d'entre elles révèle que les métissage et les accouplements répétés entre les deux espèces humaines sont bien plus anciennes que nous ne le pensions.

La communauté scientifique est actuellement confrontée à une situation que connaissent bon nombre de parents : se rendre compte que leurs enfants ont eu leur premier rapport sexuel bien plus tôt qu'ils ne le pensaient. Du côté des paléontologues, les enfants en question sont ici Homo sapiens et Néandertal qui, selon les résultats d'une étude menée en 2014 par la généticienne chinoise Qiaomei Fu, auraient batifolé ensemble plus tôt que l'on ne le soupçonnait.

Hybridation Homo sapiens-Néandertal

Bien sûr, les paléontologues n'avaient pas de pronostic très précis en tête, mais seulement une fourchette : entre 50 000 et 30 000 ans avant notre ère. Leur hybridation expliquerait d'ailleurs, selon une théorie parmi tant d'autres, la disparition de Néandertal et de son patrimoine, noyé dans celui d'Homo sapiens, au plus nombreux représentants. Et plus les recherches avancent, plus la date de la première rencontre amoureuse entre les deux espèces se voit repoussée des milliers d'années en arrière. Qiaomei Fu est l'une des plus grands artisans de ces découvertes. Le site Ozy a rencontré cette passionnée.

S'il y a bien un nom à retenir dans les scientifiques qui vont avancer les recherches sur les origines de l'homme moderne, c'est elle. Qiaomei Fu. Pour en arriver là, la jeune femme originaire du Sud-Est de la Chine s'était tout d'abord intéressée à l'archéologie, les mathématiques, la chimie et la programmation informatique, avant de jeter son dévolu sur la génétique, qu'elle apprendra en passant son doctorat à l'Institut Max Planck, à Leipzig (Allemagne). Enfin, c'est à la prestigieuse université d'Harvard que Fu commence à faire parler d'elle, lorsqu'elle révèle dans une étude publiée en 2014 que l'ADN du plus vieil ossement d'Homo Sapiens dont nous disposons (vieux de 45 000 ans) appelé l'homme de Ust-Ishim, comporte des génomes de Néandertal, en aussi grande proportion (2%) que ce que l'homme moderne possède de ce cousin disparu.

Une cohabitation plus ancienne et plus longue

La proportion de gènes "néandertaliens" déclinant au fil des générations, résultant le plus souvent d'accouplement entre Homo sapiens, la jeune Chinoise en déduit donc que les ancêtres de l'homme de Ust-Ishim copulaient déjà avec Néandertal entre 5 000 et 15 000 ans auparavant, ce qui atteste donc de rapports inter-espèces survenus il y a entre 50 000 et 60 000 ans.

La communauté paléontologique avait à nouveau été ébranlée lorsque même Fu annonçait que les ossements des Homo sapiens qui reposent dans la célèbre grotte Peştera cu Oase au sud-ouest de la Roumanie, plus récents que ceux de l'homme de Ust-Ishim, présentaient davantage de génomes néandertaliens que ce dernier. Pas seulement plus de génomes, non, mais également des séquences ADN issues de Néandertal plus longues, ce qui indiquait que l'hybridation dont ils étaient les rejetons ne datait pas de plus de trois générations.

Origines de l'homme moderne

Ses collègues, impressionnés, ne tarissent pas d'éloge à son égard. "C'était comme dans un rêve, se rappelle le professeur de Fu à Harvard, Iosif Lazaridis, interrogé par Ozy. Elle avait toujours envie d'en apprendre davantage et ne se contentait pas de rédiger une simple étude". Et toute la communauté scientifique de s'ébahir d'une telle prouesse. "Ses études sont tout simplement époustouflantes, confirme le généticien de l'Université californienne de Berkeley Rasmus Nielsen. Elle est l'une des étoiles montantes de l'anthropologie génétique".

Et ses recherches ne se sont pas arrêtées là. Fu accouchait d'une nouvelle étude en juin 2016 sur les migrations entreprises par l'homme à la fin de la glaciation de l'Europe, il y a environ 14 000 ans. Une chose est sûre : nous n'avons pas fini d'en apprendre sur nos origines et sur l'incidence de cette hybridation sur le développement de notre civilisation ou notre métabolisme. Elles pourraient expliquer notre remarquable capacité d'adaptation hors d'Afrique (d'où Homo sapiens vient) mais également confirmer certains mouvements de migrations (les Africains ne disposent pas de ce patrimoine génétique néandertalien, du fait de la rencontre entre les deux espèces hors d'Afrique).

Une meilleure compréhension des rapports entre Néandertal et Homo sapiens sera sans nul doute l'une des clés qui nous aidera à percer un peu plus le mystère de nos origines. Et Qiaomei Fu ne devrait pas se gêner pour nous y aider.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
valencia77
- 25/11/2016 - 23:07
tous d'Afrque
Les norvegiens et les asiatiques? Les differences causees par la latitude? Les eskimos devraient ressembler aux norvegiens?
Explain if you can.
Ceolwyn
- 24/11/2016 - 12:02
Trop d'erreurs dans cet articles et des ENORMES
En sciences le politiquement correcte n'est pas de mise; et je pensais Atlantico indemne!!
L'article dit que "les Africains disposent d'un patrimoine génétique néandertalien moindre''. BOURDE INACEPTABLE: Les Africains n'ont AUCUN géne Néanderthal!
Sans parler des erreurs mentionnées par Neurohr Alain.

Si les lecteurs veulents des informations au sujet de Neandertal; je les invite à lire les publications des spécialistes;
Beccy Scott ou Marie Helene Patou Mathis


Scarabas
- 23/11/2016 - 10:58
Plusieurs erreurs invalidantes
Le grand savant qui fait progresser à pas de géants la connaissance" des origines de l'homme n'est pas une femme chinoise, mais un homme français, Jean-Jacques Hublin. Il dirige le département de paléoanthropologie de l'Institut Max-Plancke qui se situe à Leipzig, non à Berlin. La mandibule humaine découverte à Pestera cu Oase en Roumanie comporte 10% d'ADN néandertalien, non 50%. On a tout lieu de croire grâce à la génétique des populations que les quelques hybridations qui se sont produites dans l'est de l'Europe sont le produit de viols plutôt que d'une acculturation et que les rares hybrides masculins étaient castrés. La Chinoise devrait sauter dans un avion pour Paris et assister aux magnifiques conférences que donne cet automne Jean-Jacques Hublin au Collège de France.