En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

05.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

06.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

07.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 4 min 39 sec
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 1 heure 17 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 2 heures 32 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Nouveau monde
Concurrence déloyale

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

il y a 3 heures 28 min
décryptage > France
En roue libre

Violence contre un producteur : qui saura reprendre en main l’encadrement de la police ?

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 3 heures 28 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 3 heures 28 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 36 min 5 sec
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 1 heure 42 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 3 heures 28 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Politique
Baroque

Commission sur l'article 24 de la loi "sécurité globale" : le symptôme du grave déficit de culture démocratique du quinquennat Macron

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Pierre Mendès France, ou la vertu du renoncement

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 14 heures 30 min
© Capture d'écran - Site du Rassemblement bleu marine
© Capture d'écran - Site du Rassemblement bleu marine
Dites-le avec des fleurs

Quand Marine (du FN) déclame "Mignonne, allons voir si la rose"…

Publié le 19 novembre 2016
Mais peut-on encore dire "du FN" ? Pas sûr. Des fois qu'elle considérerait ça comme diffamatoire.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais peut-on encore dire "du FN" ? Pas sûr. Des fois qu'elle considérerait ça comme diffamatoire.

La flamme a illuminé le parti lepéniste pendant des dizaines d'années. Surtout du temps de papa. Mais une flamme, ça peut occasionner des brûlures. Et les plus timorés donc s'en éloignaient. Éteinte, la flamme ! De toute façon, elle faisait un peu insigne de parachutiste et un chouïa fasciste. Et ça, c'était juste bon pour les anciens combattants attachés à Jean-Marie.

Il fallait trouver autre chose. Et Marine, pétrie de culture classique, s'est souvenue du poème de Ronsard qu'elle récitait quand elle était petite. La rose était là, qui l'appelait avec ses beaux pétales. Une rose rose, rouge, pourpre ? Oh que non ! On aurait pu confondre Marine avec Mélenchon. Une rose bleue ! Eh oui, le bleu est à tout le monde. Pas seulement aux Républicains. Une rose, du bleu… Genre union nationale, on ne fait pas mieux. Aux électeurs de gauche, on dira : "Oubliez le bleu, il y a la rose". Aux électeurs de droite on dira : "Oubliez la rose, il y a le bleu". C'est pas bien trouvé, ça ?

Pendant des dizaines d'années, la rose – tenue dans un poing – a été l'emblème du Parti socialiste. Mais Marine Le Pen aurait eu tort de se gêner pour la ramasser. Il n'y a plus de Parti socialiste. Et sa rose passablement fanée gît dans le caniveau des promesses non tenues. Quelques pauvres petits pétales ont été récupérés par Hamon, Montebourg, Taubira, Valls, etc. Ils ont la dimension d'un misérable cache-sexe.

En 1972, Mitterrand, qui avait choisi l'emblème de la rose au poing, en donna cette définition : "Le poing pour le combat, la rose pour le bonheur". Et c'est là qu'éclate tout le génie poétique de Marine Le Pen. Non seulement, elle a laissé le poing aux derniers des Mohicans rouges, mais en plus elle a placé sa rose dans une position on ne peut plus pacifique : allongée ! Offerte à qui voudra bien l'aimer… Une promesse de tendresse, maternelle ou autre… Une incitation à de belles étreintes amoureuses…

Plus cucul la praline que ça, tu meurs. Ouh là ! On entend aussitôt les voix outragées des vestales du temple dédié à Marine. Elle a quand même le droit de ravaler la façade de son parti ! Et pourquoi oserait-on lui reprocher de troquer un maquillage trop prononcé pour un autre plus doux et plus tendre ? Certes. Mais il y a quelque chose qui sonne faux.

Il est étrange que le Front national s'habille façon centriste mou. Il est bizarre qu'il s'invente une "identité heureuse" à la manière de Juppé. C'est une drôle de mutation. Une rose bleue et couchée pour séduire ! Ça peut peut-être attirer des braves gens qui ne connaissent rien aux roses. Et moi non plus, je n'y connais rien. Ou plutôt, je n'en connais qu'une, et que j'aime : La Rose pourpre du Caire, de Woody Allen. Un chef-d'œuvre de finesse et d'humour. Ça ne doit pas être le genre de Marine Le Pen qui, si l'on en croit ses déclarations, en pince dur pour Trump et ses blagues salaces.

Quand on ne sait pas (ce qui est mon cas), on se renseigne. Je me suis donc plongé dans des sites spécialisés en rosiers. J'ai appris que les roses bleues n'existaient pas naturellement, cette couleur ne faisant pas partie du patrimoine génétique de ces jolies fleurs. Qu'il fallait pour obtenir des roses de couleur bleue, traficoter, modifier, torturer des roses blanches. Que dans le langage des fleurs, la rose ainsi fabriquée voulait dire par sa couleur "quasi impossible à obtenir". Qu'elle symbolisait "l'aspiration à l'impossible et à l'inaccessible". À mon avis, elle est mal barrée, Marine Le Pen...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
essentimo
- 20/11/2016 - 19:16
Il est vrai
qu'un coquelicot ou un bleuet, ce fut plus "made in France" (quoique expression anglo-saxonne). Finalement on ne sait plus pour quel pays on voyage ! Et pourquoi pas un coquelicot bleu ?
Lapalatine
- 20/11/2016 - 10:39
Gonflants...
...Oui, gonflants et ridicules, tous avec leurs "symboles"...Ils massacrent des fleurs..Roses, violettes, oeillets, se parent d'écharpes orange..Pffff!
J'adore les fleurs, et les roses en particulier, les roses de Damas si odorantes et je déteste qu'un ou des partis les prennent en otage pour leur faire représenter des idées que je déteste! Qu'ils laissent les roses dans les roseraies et nos jardins : chacun sa place...Les rosiers ne poussent pas dans la boue!
vangog
- 19/11/2016 - 22:51
Centristemou? non! Centriste dur, oui!
et même extrême-centre de gravité de la vie politique française. le FN est devenu un soleil autour duquel gravitent quelques satellites, une rose de Mai (le bleu mois de Mai) dans un parterre de fleurs multicolores... Politique étrangère pro-russe et pro-Assad, immigration maitrisée, clandestins expulsés, fin du collège unique, apprentissage, maitrise des savoirs fondamentaux, recentrage sur les fonctions régaliennes, état de sécurité permanente, sans urgence majeure...toutes les propositions du Front National sont reprises, une à une par les ripoublicains et les gauchistes modernes...nous ne réclamerons pas de droits d'auteur, mais préférez quand-même l'original à la copie...