En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 7 heures 10 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 10 heures 12 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 11 heures 3 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 12 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 14 heures 20 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 17 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 17 heures 41 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 18 heures 15 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 7 heures 35 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 10 heures 37 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 12 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 14 heures 5 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 16 heures 4 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 16 heures 40 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 17 heures 37 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 18 heures 11 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 18 heures 33 min
© Capture d'écran - Site du Rassemblement bleu marine
© Capture d'écran - Site du Rassemblement bleu marine
Dites-le avec des fleurs

Quand Marine (du FN) déclame "Mignonne, allons voir si la rose"…

Publié le 19 novembre 2016
Mais peut-on encore dire "du FN" ? Pas sûr. Des fois qu'elle considérerait ça comme diffamatoire.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais peut-on encore dire "du FN" ? Pas sûr. Des fois qu'elle considérerait ça comme diffamatoire.

La flamme a illuminé le parti lepéniste pendant des dizaines d'années. Surtout du temps de papa. Mais une flamme, ça peut occasionner des brûlures. Et les plus timorés donc s'en éloignaient. Éteinte, la flamme ! De toute façon, elle faisait un peu insigne de parachutiste et un chouïa fasciste. Et ça, c'était juste bon pour les anciens combattants attachés à Jean-Marie.

Il fallait trouver autre chose. Et Marine, pétrie de culture classique, s'est souvenue du poème de Ronsard qu'elle récitait quand elle était petite. La rose était là, qui l'appelait avec ses beaux pétales. Une rose rose, rouge, pourpre ? Oh que non ! On aurait pu confondre Marine avec Mélenchon. Une rose bleue ! Eh oui, le bleu est à tout le monde. Pas seulement aux Républicains. Une rose, du bleu… Genre union nationale, on ne fait pas mieux. Aux électeurs de gauche, on dira : "Oubliez le bleu, il y a la rose". Aux électeurs de droite on dira : "Oubliez la rose, il y a le bleu". C'est pas bien trouvé, ça ?

Pendant des dizaines d'années, la rose – tenue dans un poing – a été l'emblème du Parti socialiste. Mais Marine Le Pen aurait eu tort de se gêner pour la ramasser. Il n'y a plus de Parti socialiste. Et sa rose passablement fanée gît dans le caniveau des promesses non tenues. Quelques pauvres petits pétales ont été récupérés par Hamon, Montebourg, Taubira, Valls, etc. Ils ont la dimension d'un misérable cache-sexe.

En 1972, Mitterrand, qui avait choisi l'emblème de la rose au poing, en donna cette définition : "Le poing pour le combat, la rose pour le bonheur". Et c'est là qu'éclate tout le génie poétique de Marine Le Pen. Non seulement, elle a laissé le poing aux derniers des Mohicans rouges, mais en plus elle a placé sa rose dans une position on ne peut plus pacifique : allongée ! Offerte à qui voudra bien l'aimer… Une promesse de tendresse, maternelle ou autre… Une incitation à de belles étreintes amoureuses…

Plus cucul la praline que ça, tu meurs. Ouh là ! On entend aussitôt les voix outragées des vestales du temple dédié à Marine. Elle a quand même le droit de ravaler la façade de son parti ! Et pourquoi oserait-on lui reprocher de troquer un maquillage trop prononcé pour un autre plus doux et plus tendre ? Certes. Mais il y a quelque chose qui sonne faux.

Il est étrange que le Front national s'habille façon centriste mou. Il est bizarre qu'il s'invente une "identité heureuse" à la manière de Juppé. C'est une drôle de mutation. Une rose bleue et couchée pour séduire ! Ça peut peut-être attirer des braves gens qui ne connaissent rien aux roses. Et moi non plus, je n'y connais rien. Ou plutôt, je n'en connais qu'une, et que j'aime : La Rose pourpre du Caire, de Woody Allen. Un chef-d'œuvre de finesse et d'humour. Ça ne doit pas être le genre de Marine Le Pen qui, si l'on en croit ses déclarations, en pince dur pour Trump et ses blagues salaces.

Quand on ne sait pas (ce qui est mon cas), on se renseigne. Je me suis donc plongé dans des sites spécialisés en rosiers. J'ai appris que les roses bleues n'existaient pas naturellement, cette couleur ne faisant pas partie du patrimoine génétique de ces jolies fleurs. Qu'il fallait pour obtenir des roses de couleur bleue, traficoter, modifier, torturer des roses blanches. Que dans le langage des fleurs, la rose ainsi fabriquée voulait dire par sa couleur "quasi impossible à obtenir". Qu'elle symbolisait "l'aspiration à l'impossible et à l'inaccessible". À mon avis, elle est mal barrée, Marine Le Pen...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
essentimo
- 20/11/2016 - 19:16
Il est vrai
qu'un coquelicot ou un bleuet, ce fut plus "made in France" (quoique expression anglo-saxonne). Finalement on ne sait plus pour quel pays on voyage ! Et pourquoi pas un coquelicot bleu ?
Lapalatine
- 20/11/2016 - 10:39
Gonflants...
...Oui, gonflants et ridicules, tous avec leurs "symboles"...Ils massacrent des fleurs..Roses, violettes, oeillets, se parent d'écharpes orange..Pffff!
J'adore les fleurs, et les roses en particulier, les roses de Damas si odorantes et je déteste qu'un ou des partis les prennent en otage pour leur faire représenter des idées que je déteste! Qu'ils laissent les roses dans les roseraies et nos jardins : chacun sa place...Les rosiers ne poussent pas dans la boue!
vangog
- 19/11/2016 - 22:51
Centristemou? non! Centriste dur, oui!
et même extrême-centre de gravité de la vie politique française. le FN est devenu un soleil autour duquel gravitent quelques satellites, une rose de Mai (le bleu mois de Mai) dans un parterre de fleurs multicolores... Politique étrangère pro-russe et pro-Assad, immigration maitrisée, clandestins expulsés, fin du collège unique, apprentissage, maitrise des savoirs fondamentaux, recentrage sur les fonctions régaliennes, état de sécurité permanente, sans urgence majeure...toutes les propositions du Front National sont reprises, une à une par les ripoublicains et les gauchistes modernes...nous ne réclamerons pas de droits d'auteur, mais préférez quand-même l'original à la copie...