En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 2 heures 32 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 3 heures 5 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 8 heures 4 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 2 heures 51 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 3 heures 52 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 5 heures 2 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 6 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 6 heures 51 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 8 heures 50 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 19 heures 45 min
© Capture d'écran Youtube
Les drones ressemblent également à une révolution technologique à venir. Or la plupart des composants internes des drones, comme les microprocesseurs, les gyroscopes ou les batteries, ont au départ été conçus pour les smartphones.
© Capture d'écran Youtube
Les drones ressemblent également à une révolution technologique à venir. Or la plupart des composants internes des drones, comme les microprocesseurs, les gyroscopes ou les batteries, ont au départ été conçus pour les smartphones.
Empire du Milieu

Grâce à l'invention du smartphone, la capitale mondiale de l'innovation n'est plus en Occident mais en Chine

Publié le 28 novembre 2016
Avant, la Chine ne faisait que fabriquer. Aujourd’hui elle innove, et mieux que tout le monde.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avant, la Chine ne faisait que fabriquer. Aujourd’hui elle innove, et mieux que tout le monde.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'après la Seconde Guerre mondiale le Japon s'est retrouvé dévasté. Les bombardements à répétition - y compris nucléaires - avaient détruit toute la capacité productive du pays, qui s'est trouvé extrêmement appauvri. Mais le Japon de l'après-guerre s'est lancé dans une politique de croissance qui en a fait aujourd'hui un des pays les plus phénoménalement riches au monde. On l'oublie, mais à une certaine époque, le Japon était le pays des copies à deux sous des produits occidentaux. La dévastation du pays lui avait aussi donné un coût du travail très faible, qui lui a permis, avec le soutien de l'État, de se lancer dans une politique manufacturière fondée sur le travail à bas coût. Mais avec la création d'une base industrielle est venue l'expertise. En copiant, les Japonais ont énormément appris et progressé, en termes de technologie, de valeur ajoutée, puis d'innovation.

Évidemment, si cette histoire vous fait penser à un autre grand pays asiatique, ce n'est pas une coïncidence…

Les smartphones ont été une révolution technologique, économique (avec, par exemple, l'"ubérisation" de nombreux secteurs) et culturelle. Et cette révolution n'aurait pas été possible sans la Chine, où sont fabriqués tous ces appareils qui ne nous quittent pas et qui ont changé nos vies.

Shenzhen, capitale économique

Si on pense au rôle de la Chine dans la fabrication des smartphones, on pense sans doute aux usines gigantesques où des ouvriers font de l'assemblage pour une bouchée de pain. Mais la réalité a beaucoup évolué. Shenzhen, il y a quelques décennies un petit village de pêcheurs de l'autre côté de la frontière avec Hong Kong, au Sud-est de la Chine, et aujourd'hui une mégapole de plus de 10 millions d'habitants, est devenue une sorte de Silicon Valley bis. Si la Silicon Valley, la vraie, reste la reine sans rival de l'innovation en software, en logiciel, Shenzhen est devenue la Silicon Valley du hardware, l'électronique. Et tout cela grâce au smartphone. Explications

On entend beaucoup parler de Pékin et de Shanghai, mais Shenzhen est aujourd'hui un moteur économique de la Chine. C'est une des villes les plus chères de Chine. On y trouve les QG de Xiaomi, qui était connu il y a 5 ans pour ses smartphones à très bas prix mais dont aujourd'hui les meilleurs modèles rivalisent avec Apple et Samsung, de Huawei, le fabricant d'équipement de télécommunications qui rivalise avec Cisco, ou encore Tencent, le leader des réseaux sociaux.

La "guerre des smartphones" et le "dividende de la paix"

La raison de cette transformation est simple, comme l'explique le site Vox. Si on regarde les entrailles de votre téléphone, qu'on y trouve-t-on ? Des microprocesseurs. Des puces de communication sans fil. Un GPS. Une caméra. Depuis une décennie, les entreprises de Shenzhen ont dépensé tous leurs efforts pour rendre ces composants plus petits, plus efficaces, plus économes. Or, avec ces mêmes composants, on peut fabriquer toutes sortes d'autres gadgets électroniques : des montres intelligentes, des drones, des appareils de réalité virtuelle, de la domotique, mais également des hoverboards.

Si les hoverboards sont plus un phénomène de mode, l'émergence de ces gadgets montre bien la capacité d'innovation de Shenzhen. Comme l'a expliqué Planet Money, si le concept de départ est venu d'un inventeur américain, la plupart des hoverboards en vente sont fabriqués par des usines chinoises. Comment ? Le plus souvent, ils ont été fabriqués par des usines qui construisaient déjà des plaques de circuits ou des moteurs pour des entreprises occidentales.

Les drones ressemblent également à une révolution technologique à venir. Or la plupart des composants internes des drones, comme les microprocesseurs, les gyroscopes ou les batteries, ont au départ été conçus pour les smartphones. L'expert en technologie Chris Anderson a décrit les drones comme le "dividende de la paix" des "guerres des smartphones." La concurrence furieuse entre Apple, Samsung et les autres pour concevoir des composants toujours plus sophistiqués pour leurs gadgets a permis cette éclosion technologique. Aujourd'hui DJI, le plus gros fabricant de drones au monde, a son QG à Shenzhen.

Autre exemple : comme le signale The Register, pour faire un casque de réalité virtuelle, il faut des senseurs à haute précision pour suivre les mouvements de la tête du porteur, ou encore des écrans miniatures à haute résolution - des technologies qui ont été développées au départ pour les smartphones.

On trouve aujourd'hui des composants issus de smartphones dans les voitures autonomes.

Allez, un dernier exemple pour la route ? Sans doute le plus frappant… Ce que The Economist a appelé la révolution des nanosatellites, qui pèsent entre 1 et 100 kilos, coûtent moins d'1 million de dollars et reproduisent les fonctionnalités de satellites plus gros coûtant au moins 200 millions. En 2013, raconte Space.com, la NASA a lancé un "phonesat", un satellite expérimental dont l'électronique interne est basée d'un smartphone acheté dans le commerce, et qui assure des fonctions de télémétrie pour les autres missions de la NASA.

L'innovation en réseau

Avec sa longueur d'avance, Shenzhen a de bonnes chances d'être la capitale de l'innovation en électronique pendant les décennies à venir. C'est le fameux phénomène de l'innovation en "cluster", avec les laboratoires de recherche, les grandes entreprises, les startups, les entrepreneurs, employés qualifiés et les investisseurs, tous situés à un même endroit, qui forment ainsi un écosystème auto-entretenu.

Au centre de Shenzhen on trouve Huaqiangbei, un marché gigantesque, exploré par le magazine Wired, qui ne vend que de l'électronique, et où on trouve de tout, du cheap, du farfelu, mais également du nouveau et de l'innovant. A Huaqiangbei, aucun problème pour acheter le composant électronique que vous voulez - ou 100 000 composants. Ou trouver un fournisseur qui vous fabriquera un composant sur mesure. Ou même vous concevra et fabriquera un appareil entier. Il n'y a aucun autre endroit au monde où c'est possible. Pas étonnant, alors, que le magazine The Economist ait récemment nommé Shenzhen comme le meilleur endroit au monde pour l'innovation en électronique.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pig
- 28/11/2016 - 19:29
Où est l'innovation ???
Que la Chine soit l'atelier du monde, on le savait déjà. Mais qu'a-t-elle donc inventé ces dernières années ? Cet article ne répond pas à cette question.
Deneziere
- 28/11/2016 - 10:27
Bien vu
On a perdu cela en France - en Europe en général - et c'est là la cause de notre déclin. On pourra diminuer le nombre de fonctionnaires - et il faut le faire - mais cela n'arrangera pa snotre problème de fond à court-terme