En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 5 heures 35 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 8 heures 1 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 11 heures 57 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 13 heures 25 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 13 heures 27 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 14 heures 29 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 7 heures 6 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 13 heures 26 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 14 heures 54 min
© Flickr
Il faut surtout promouvoir des modifications drastiques dans leur mode de vie : bouger (promouvoir de sport... le yoga), bien manger, se poser et prendre le temps de profiter de la vie.
© Flickr
Il faut surtout promouvoir des modifications drastiques dans leur mode de vie : bouger (promouvoir de sport... le yoga), bien manger, se poser et prendre le temps de profiter de la vie.
De quoi se réjouir

Espoir sur le front du syndrome de la fatigue chronique : un nouveau traitement pourrait aider jusqu'à 2/3 des personnes affectées

Publié le 03 novembre 2016
La fatigue chronique est une pathologie encore méconnue. Son ampleur est considérable et croissante. Elle touche essentiellement les actifs, de 20 à 50 ans environ, ainsi que les adolescents. Elle se caractérise par une fatigue considérable, inexpliquée, qui vient perturber l'efficacité au travail et la qualité de vie de manière générale.
Emmanuel Andres est professeur des universités et praticien hospitalier au CHU Régional de Strasbourg. Il est spécialisé en médecine interne, en gériatrie et biologie du vieillissement, en médecine générale ainsi qu'en addictologie (clinique).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Andres
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Andres est professeur des universités et praticien hospitalier au CHU Régional de Strasbourg. Il est spécialisé en médecine interne, en gériatrie et biologie du vieillissement, en médecine générale ainsi qu'en addictologie (clinique).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La fatigue chronique est une pathologie encore méconnue. Son ampleur est considérable et croissante. Elle touche essentiellement les actifs, de 20 à 50 ans environ, ainsi que les adolescents. Elle se caractérise par une fatigue considérable, inexpliquée, qui vient perturber l'efficacité au travail et la qualité de vie de manière générale.

Atlantico : Selon une récente étude menée par l'université de Bristol, un nouveau traitement non médicamenteux fait ses preuves contre le syndrome de fatigue chronique et pourrait aider jusqu'à deux tiers des patients souffrant de cette pathologie. Que sait-on de la fatigue chronique, de ses causes ou de ses symptômes ?

Emmanuel Andres :: Il s'agit d'une maladie émergente dont la prévalence semble en augmentation ces dernières années dans les pays industrialisés. C'est un problème du quotidien pour les médecins généralistes et les internistes. Les causes de cette maladie sont multiples, avec probablement au premier rang notre mode de vie (compétition de tous les instants, stress, sollicitations incessantes... nouvelles technologies). À ce jour, aucune des pistes médicales suivies n'a été concluante (agents infectieux, désordres endocriniens, anomalies du sommeil... maladies immunes). La fatigue chronique se présente sur le plan pratique avec les symptomes suivants : 

  • une fatigue à la fois physique et psychique, présente dès le matin, persistante y compris lors des repos ;

  • un sommeil non réparateur ; 

  • une altération des fonctions physiques et cognitives. 

In fine, cette fatigue altère de façon considérable la qualité de vie des patients.

Quelles sont les méthodes les plus efficaces pour lutter contre cette pathologie ? Le traitement non médicamenteux, notamment à base de suivi, vous semble-t-il légitime ?

Les méthodes ayant fait preuve de leur efficacité sont avant tout non médicamenteuses. En premier lieu, il convient de noter que la reconnaissance de ce syndrome par notre société et par le corps médical est un prérequis indispensable au regard des patients, qui souvent se sentent stigmatisés et montrés du doigt. Sur le plan pratique, il faut d'abord rassurer les patients, bien les examiner, arrêter le nomadisme médical et la quête effréné d'examens complémentaires à la recherche de la cause unique (le graal du patient et du médecin). Il faut les éduquer, leur proposer un suivi médical, éventuellement psychologique, ce qui est validé par l'étude  citée. À mon avis, il faut surtout promouvoir des modifications drastiques dans leur mode de vie : bouger (promouvoir de sport... le yoga), bien manger, se poser et prendre le temps de profiter de la vie.

Quelle est l'ampleur du phénomène en France ?

Comme précisé ci-dessus, la prévalence de la fatigue chronique est croissante, notamment auprès des adolescents et des adultes actifs. Ce syndrome semble épargner les jeunes enfants et seniors. Un lien semble exister avec l'apparition d'autres entités comme la fibromyalgie et le burn-out syndrome. Dans notre pratique (service de médecine interne d'un CHRU), nous avons une file active d'une centaine de patients présentant une fatigue chronique et nous voyons 1 ou 2 nouveaux cas (probablement les plus sévères) chaque semaine, avec des patients en errance diagnostique et thérapeutique.

Dans notre expérience, la première fois que nous avons été confronté au syndrome de fatigue chronique remonte aux années 1990. Cela fait suite à la description du yupies syndrome chez des jeunes traders new-yorkais. Depuis cette période, les cas que nous avons eu à prendre en charge ont augmenté régulièrement, suivant parfois le fil de l'actualité (polémique sur la maladie de Lyme) et la description de nouvelles pistes étiologiques et l'espoir de nouveaux traitements.

L'étude fait état de jeunes adolescents, pour la majorité. Peut-on dresser un profil type de cette maladie ? Quelles sont les populations les plus concernées ? Comment l'expliquer ?

Ce syndrome est surtout décrit dans les pays développés chez les adolescents et jeunes adultes actifs. Le mode de vie de nos sociétés modernes est probablement impliqué dans la pathogénie. Comme précisé plus haut, les intervenants dans la genèse de ce syndrome sont multiples : la compétition entre les individus dès l'école, le stress au boulot et dans le foyer, le besoin de résultats, l'utilisation immodérée des nouvelles technologies (soir, week-end, vacances...) et les sollicitations incessantes, l'absence de moment  de répit, une hygiène de vie délétère (pas de sport, pas de balade au grand air...).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emem
- 03/11/2016 - 14:32
C'est simple
Le travail c'est la santé
Rien faire c'est la conserver
Les prisonniers du boulot
N'font pas de vieux os.
Septentrionale
- 03/11/2016 - 14:27
Les socialos sont une maladie grave.
Ils sont déprimants, anxiogènes. C'est exténuant.
gerint
- 03/11/2016 - 13:34
La fatigue
C'est un symptôme majeur qui accompagne nombre de psychopathies et de maladies organiques graves pas nécessairement faciles à diagnostiquer