En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 6 min 36 sec
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 2 heures 33 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 4 heures 57 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 21 heures 13 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 22 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 23 heures 16 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 5 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 4 heures 7 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 29 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 22 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 23 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 23 heures 19 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 1 jour 1 heure
© DELIL SOULEIMAN / AFP
à, l’allié militaire le plus fiable contre l'EI a été le YPG kurde. Deux officiels de la Défense américaine ont déclaré au Daily Beast que le YPG fera uniquement  partie des troupes qui devront "isoler" Raqqa.
© DELIL SOULEIMAN / AFP
à, l’allié militaire le plus fiable contre l'EI a été le YPG kurde. Deux officiels de la Défense américaine ont déclaré au Daily Beast que le YPG fera uniquement  partie des troupes qui devront "isoler" Raqqa.
THE DAILY BEAST

Après Mossoul, Raqqa : sauf que personne ne sait qui attaquera le dernier bastion de l'Etat islamique

Publié le 04 novembre 2016
Le Pentagone estime que l'assaut sur Raqqa, capitale de l'Etat Islamique, devrait commencer d'ici quelques semaines. Pour autant, les préparatifs ne sont pas tout à fait finalisés : personne ne sait encore qui va attaquer.
Nancy A. Youssef est une journaliste égypto-américaine. Elle est correspondante pour The Daily Beast.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nancy A. Youssef
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nancy A. Youssef est une journaliste égypto-américaine. Elle est correspondante pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Pentagone estime que l'assaut sur Raqqa, capitale de l'Etat Islamique, devrait commencer d'ici quelques semaines. Pour autant, les préparatifs ne sont pas tout à fait finalisés : personne ne sait encore qui va attaquer.

Copyright The Daily Beast - Nancy A. Youssef.

Le plan pour faire tomber la ville de Raqqa, la capitale autoproclamée de l’Etat Islamique, pourrait commencer d’ici "deux semaines". C'est ce qu'a déclaré un officiel de la Défense américaine au Daily Beast, le 27 octobre. Une question demeure : quelles sont les troupes qui vont entrer dans Raqqa après sa chute ? Comment la coalition américaine choisira les alliés impliqués dans la prise de la ville ? Ces interrogations n'ont pas encore de réponse.

En d’autres termes l’armée américaine, qui a beaucoup communiqué sur  la "bataille finale" pour vaincre l'EI, n’a pas encore finalisé les détails de la bataille de Raqqa. Les officiels de la Défense contactés par le Daily Beast l'ont concédé. Plusieurs plans de bataille émergent, qui impliquent différents partenaires des Etats Unis au sein de l’OTAN. La coalition américaine affirme que les combats pour Raqqa sont sur le point de commencer avec le YPG kurde en première ligne. La Turquie, elle, cherche à stopper le YPG. L’armée américaine pense que le meilleur moyen de vaincre l'Etat Islamique est de lancer simultanément des attaques contre les deux grandes villes encore sous contrôle du groupe terroriste. Il s'agit de Raqqa et de Mossoul, les deux capitales syrienne et irakienne du califat.

Les Irakiens ont lancé la campagne pour libérer Mossoul il y a une dizaine de jours. Il n’existe pas, cependant l’équivalent d’une armée irakienne alliée en Syrie. Là, l’allié militaire le plus fiable contre l'EI a été le YPG. Deux officiels de la Défense américaine ont déclaré au Daily Beast que le YPG fera uniquement  partie des troupes qui devront "isoler" Raqqa, c’est-à-dire encercler la ville afin d’empêcher des mouvements de l'EI vers l’extérieur ou l’intérieur. Ces mêmes officiels nous ont assuré que le YPG n’entrerait pas dans la ville, concession faite aux Turcs qui considèrent le YPG comme un groupe terroriste. Le YPG fait partie des Forces Syriennes Démocratiques (SDF), qui incluent également des combattants arabes. Les Etats-Unis ont précisé que les membres arabes de la SDF, outre d’autres forces en cours de formation, allaient entrer dans la ville de Raqqa. D’après le site Buzzfeed, la Turquie a commencé ce mois-ci à former certains de ces combattants en vue de la bataille.

La situation créé un blocage entre les Etats-Unis et la Turquie, son allié de l’Otan, même si les deux pays disent vouloir en finir avec l'Etat Islamique en Syrie. Jeudi dernier, les officiels américains ont admis que des discussions étaient en cours avec la Turquie concernant les opérations de libération de Raqqa. Les tensions entre la Turquie et les Etats-Unis n’ont cessé d’augmenter ces deux dernières semaines depuis que les Etats-Unis ont déclaré vouloir travailler avec les forces du YPG, malgré les objections turques.

Lors d'un discours à Ankara le même jour, Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les troupes turques débarasseraient les villes de Manbij (nord de la Syrie) des forces Kurdes. Il a également annoncé qu'elles feraient de même à Raqqa. Les Kurdes ont libéré repris Manbij à l'EI en août dernier. Cette déclaration accompagnait une opération militaire turque baptisée "Bouclier de l’Euphrate" qui a pour but de repousser l'EI, ainsi que les troupes kurdes, hors du nord de la Syrie. La Turquie partage une frontière avec cette région. La Turquie demande à ce que la libération de la ville de Raqqa se déroule différemment, sans l’aide du YPG.

 

En attendant, d’après une source locale, les forces du YPG sont déjà prêtes à encercler Raqqa. Les tentatives des Etats-Unis pour faire une distinction entre le déploiement de l’YPG à l’extérieur de la ville plutôt qu’à l’intérieur ne sont qu’un moyen pour gagner du temps en attendant de savoir exactement comment gérer cette campagne. "Cela ressemble à des hésitations. Les Américains veulent des troupes au sol à Raqqa pour soutenir les opérations à Mossoul. Les Etats-unis ne les ont pas, alors, elles font avec ce qu’elles ont, en attendant avant que la nouvelle administration prenne le relais" a expliqué au Daily Beast Jennifer Cafarella, experte de la Syrie à l’Institut d’études de la Guerre de Washington.

Mercredi dernier, le Lieutenant Général Stephen Townsend - commandant des forces américaines en Irak et en Syrie – a annoncé que le YPG ferait partie de la bataille à Raqqa. Il estimait que  "la seule force capable de se mobiliser rapidement, ce sont les Forces Syriennes démocratiques et le YPG en est une composante importante"’.

La semaine dernière, dans une interview à la chaine NBC, le secrétaire d'Etat à la Défense Ash Carter a déclaré que la campagne de Raqqa allait commencer "dans les semaines à venir", sans préciser s'il était question d'encercler la ville ou de la libérer. Le Général Townsend a dit que les opérations pour libérer Raqqa doivent débuter bientôt car l'EI aurait l’intention d'attaquer sur le front à l'ouest de Raqqa, mais il a ajouté ne pas avoir plus d'informations.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 02/11/2016 - 19:01
Raqqa
Sauf erreur cette ville est en Syrie. A quel titre les états-unis interviennent ils là-bas? Auraient ils été invités par El Assad?
Faites ce que je dis pas ce que je fais doit être leur devise.
ikaris
- 02/11/2016 - 12:53
Et la Syrie dans tout ça ?
ça ne choque personne que les USA commandent des opérations en Syrie sans mandat de l'ONU et sans accord du gouvernement de l'état sur lequel ça se passe. Pour le reste le Daily Beast nous prend pour des truffes, une fois de plus : c'est pas parce que les officiels ne disent pas qui sera en ligne qu'ils n'ont pas planifié le truc. On peut tout imaginer : tchetchenes, djihadistes "modérés", employés de SMP ... les USA ne sont pas regardants !
assougoudrel
- 02/11/2016 - 11:19
On ne sait jamais combien
de temps durera une guerre ou une bataille. Il n'y a rien de plus compliqué pour les militaires que des combats dans une localité et Mossoul est une ville trois fois plus grande que Paris. Les Islamistes ont piégé la ville, ont des kilomètres de galeries souterraines et les "forces spéciales" irakiennes foncent têtes baissées, afin d'être les premiers "sauveurs", au risque de se retrouver encerclés; il veulent atteindre rapidement le centre ville pour hisser le drapeau. Chaque maison est piégée et des voitures suicides leur foncent dessus. Alors, avant de parler de Raqqa, il faut détruire la racaille dans Mossoul, ce qui est très loin d'être fait et cela pourrait durer des mois. Quand aux turcs, ils deviennent aussi nuisible et dangereux que les islamistes. Ils deviennent très belliqueux , car sûr de leur force dans la région et ils ont une dent contre les occidentaux qui ont été assez crétins pour leur faire confiance.