En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 5 min 19 sec
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 56 min 59 sec
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 16 heures 45 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 20 heures 27 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 22 heures 55 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 23 heures 29 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 1 jour 4 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 8 min 37 sec
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 16 heures 25 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 17 heures 26 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 18 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 20 heures 37 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 22 heures 11 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 25 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 23 heures 3 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 23 heures 34 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 1 jour 8 min
Ce ne sont pas les récepteurs gustatifs qui sont en question mais bien les facteurs sociaux et culturels, qui donnent une "valence" positive ou négative à tel ou tel aliment.
Ce ne sont pas les récepteurs gustatifs qui sont en question mais bien les facteurs sociaux et culturels, qui donnent une "valence" positive ou négative à tel ou tel aliment.
Ni huitre ni choux de Bruxelles

Des goûts et dégoût : tout le monde aime le chocolat ou presque, mais sauriez-vous comment expliquer une telle unanimité des papilles ?

Publié le 28 octobre 2016
La 22ème édition du Salon du Chocolat ouvre ses portes ce vendredi 28 octobre, à la porte de Versailles. Pour l'occasion, une étude révèle que 96% des Français aiment le chocolat : un chiffre surprenant, mais qui s'explique en grande partie par des facteurs cérébraux et culturels.
André Nieoullon est professeur de neurosciences à l'université d'Aix-Marseille.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Nieoullon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Nieoullon est professeur de neurosciences à l'université d'Aix-Marseille.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La 22ème édition du Salon du Chocolat ouvre ses portes ce vendredi 28 octobre, à la porte de Versailles. Pour l'occasion, une étude révèle que 96% des Français aiment le chocolat : un chiffre surprenant, mais qui s'explique en grande partie par des facteurs cérébraux et culturels.

Atlantico : Selon un sondage publié par les organisateurs du Salon du chocolat et Doctissimo, 96% des Français aiment le chocolat. Quels sont les mécanismes cérébraux qui font que l'on apprécie, ou non, un aliment, qu'il s'agisse du chocolat ou non ?

André Nieoullon : Les Français aiment tellement le chocolat que leur consommation est estimée à près de 7Kg par an, principalement d’ailleurs sous forme de chocolat noir ! Une véritable passion pour le chocolat… qui frise l’addiction. Le problème est que s’il est assez facile de partager cette expérience gustative et donc de se mettre d’accord pour dire avec le plus grand nombre qu’il est excessivement agréable de manger un carré de chocolat, il est par contre beaucoup plus difficile au neurobiologiste de tenter d’expliquer pourquoi le chocolat. La première réponse est que si l’on en consomme tant, c’est que l’on y trouve du plaisir… parce que l’on aime le chocolat. Mais c’est là une explication un peu courte. La seconde est que manger du chocolat apporte "quelque chose" par rapport à un état ou à un manque, et donc qu’au travers de cet acte tellement banal on en vient à trouver une forme de réconfort… qui permet de justifier (en particulier vis-à-vis d’une certaine culpabilité que l’on peut avoir après) pourquoi on s’est laissé aller alors même que l’on peut juger combien il n’était pas raisonnable de s’adonner à ce qui in fine est bien perçu comme un plaisir. Ceci nous ramène à l’enquête : 96% des personnes interrogées répondent ainsi que consommer du chocolat "fait du bien" et même "rend heureux" pour 51%. Il se trouve donc bien un plaisir ou en tout état de cause un réconfort à manger son chocolat favori.

Quelle explication avancer ? Tout d’abord, le chocolat (noir en particulier) présente une double caractéristique, liée à ses propriétés gustatives, qui le placent parmi les aliments considérés le plus souvent comme ayant un goût plaisant. Du fait de son goût "sucré" et "amer" à la fois, il a ainsi la faculté d’exciter dans la bouche les papilles gustatives spécialisées dans la détection de ces deux goûts liés de façon ancestrale à une valence affective positive, qui incite à consommer à nouveau (c’est surtout le cas pour le goût sucré). Cette valeur incitative est par ailleurs liée à une texture et à une consistance agréable, qui la renforcent. La question de savoir d’où vient cette valence positive est complexe. Sans rentrer dans le détail il est admis l’existence de composantes multiples, d’ordre génétique (les récepteurs gustatifs sensoriels), l’expérience précoce (l’apprentissage des goûts), mais aussi des traits de personnalités qui prédisposent à une sensibilité particulière à ces goûts, ou encore à des facteurs d’ordre social et culturel. Ainsi chacun aura compris que votre chocolat préféré n’est pas forcément apprécié par votre ami japonais ou chinois, pour ne citer qu’un exemple. Et pourtant nous partageons des récepteurs gustatifs qui ne sont pas très différents mais qui sont "éduqués" de façon très différente…

Un autre élément à prendre en considération est lié à notre connaissance du chocolat : il est admis qu’il représente un aliment d’une très grande qualité, faible en glucides (le chocolat noir), riche en bons lipides et surtout riche en oligoéléments indispensables pour un bon fonctionnement de notre cerveau : du magnésium, du potassium, du calcium, du phosphore, et encore du sélénium et du cuivre, sans oublier l’indispensable sérotonine avec un soupçon de caféine et de théophylline (stimulants) et jusqu’à un peu d’anandamide, un agent qui agirait sur des récepteurs du cerveau sensibles au cannabinoïdes… Bref, un cocktail détonant aux vertus antidépressives et à même de nous permettre une très bonne gestion de notre stress. Une excellente réputation ce chocolat, qui vise à booster nos système neuronaux de la récompense et en particulier de permettre une meilleure action de notre dopamine, cette hormone du bonheur connue comme telle ! C’est par-là vraisemblablement que l’expérience de la consommation de chocolat a laissé en mémoire un souvenir agréable… qui nous incite à rééditer cette expérience, sans pour autant qu’elle puisse être considérée comme une véritable addiction.

Alors oui manger un carré de chocolat procure un plaisir, que nous n’allons certainement pas bouder… même si une certaine culpabilisation demeure du fait de son pouvoir énergétique peu compatible avec notre façon de nous nourrir ! 

D'autres aliments présentent un engouement seulement local, comme cela peut-être le cas du fromage, nettement moins apprécié outre-Atlantique par exemple. Dans quelle mesure la culture et l'éducation jouent-elles également un rôle ? Quelle est leur part face aux mécanismes cérébraux ?

La réponse est explicitement apportée dans ce qui précède : ce ne sont pas les récepteurs gustatifs qui sont en question mais bien les facteurs sociaux et culturels, qui donnent une "valence" positive ou négative à tel ou tel aliment. Pourquoi le goût du wasabi est moins bien partagé par les Occidentaux, en général ? Possiblement parce que tout petits les japonais en consomment et l’apprécient, ce qui est rarement notre fait…Maintenant, pour ce qui est du fromage, il est possible, qu’outre l’expérience sensorielle, il puisse être considéré par d’autres que les processus de fabrication des dits fromages soient dans certains cas incompatibles avec la conception quelque peu "aseptisée" que doivent avoir leurs aliments pour être comestibles… Ainsi donc, ce n’est pas le cerveau mais plutôt l’éducation des goûts qui serait en question.

Quelles sont, in fine, les composantes indispensables pour qu'un aliment rencontre le plus grand consensus ?

Il s’agit là d’une question délicate, qui mérite de prendre en considération le point de vue selon lequel on se place. S’il s’agit d’un industriel, la tendance pourrait être de dire que l’aliment le plus "neutre" en termes de goût sera celui qui aura la valeur marchande la plus universelle… S’il s’agit du consommateur, c’est naturellement à titre personnel qu’il jugera de l’aliment qui a la valence la plus positive sur son humeur et qui lui donnera le plus de plaisir, tel le chocolat ! Sans rentrer dans les polémiques actuelles des traités transatlantiques, le constat est que les Canadiens aiment bien nos fromages, à tel point qu’ils en imitent plusieurs ! Mais que vaudrait un Roquefort qui n’aurait pas été produit dans notre belle région ? Une réflexion à méditer, pour ne pas perdre le caractère de nos si beaux produits.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires