En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 1 heure 19 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 2 heures 16 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 6 heures 11 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 7 heures 20 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 9 heures 7 sec
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 40 min
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 1 heure
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 1 heure 37 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 2 heures 22 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 5 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 5 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 6 heures 33 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 7 heures 25 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 9 heures 33 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 1 heure
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
© Reuters
Bilan peu reluisant

Journée mondiale de la santé mentale : mais pourquoi les traitements ont-ils si peu progressé en 50 ans ?

Publié le 14 octobre 2016
Malgré des années de pratique, aucune discipline en rapport avec la santé mentale n'a connu, ces dernières décennies, d'évolution notable dans le traitement de troubles tels que l'autisme, la bipolarité ou la schizophrénie. Un constat qui s'explique en partie par le fait que nous ne connaissons toujours pas les mécanismes neurologiques en jeu dans ces troubles.
Psychiatre, praticien hospitalier, Alexandre Baratta est expert auprès de la Cour d'appel de Metz, et expert associé à l'Institut pour la Justice. Il est également correspondant national de la Société médico-psychologique.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baratta
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Psychiatre, praticien hospitalier, Alexandre Baratta est expert auprès de la Cour d'appel de Metz, et expert associé à l'Institut pour la Justice. Il est également correspondant national de la Société médico-psychologique.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré des années de pratique, aucune discipline en rapport avec la santé mentale n'a connu, ces dernières décennies, d'évolution notable dans le traitement de troubles tels que l'autisme, la bipolarité ou la schizophrénie. Un constat qui s'explique en partie par le fait que nous ne connaissons toujours pas les mécanismes neurologiques en jeu dans ces troubles.

Atlantico : La Journée mondiale de la santé mentale a lieu ce lundi 10 octobre. Selon l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (Icm), les disciplines relevant de la santé mentale n'ont pas connu d'évolution majeure depuis les années 1960. Ce constat vous semble-t-il véridique ? Comment expliquer ce décalage avec la médecine en général ?

Alexandre Baratta : En effet, les trois principales familles de  psychotropes utlisés en psychiatrie sont les neuroleptiques, les antidépresseurs, et le lithium. L'efficacité de chacune de ces familles de molécule en psychiatrie est le fruit de découvertes fortuites, entièrement liées au hasard. Ainsi, le premier antidépresseur est issu d'un échec cuisant des antituberculeux. Sans action sur l'agent de la tuberculose, les médecins ont observé qu'il améliorait le moral des malades. L'action sur la sérotonine de ce médicament a permis d'orienter ensuite le modèle sérotoninergique de la dépression. Il s'agissait de l'Iproniazide, dans les années 1957.

Parallèlement,  en 1951, est synthétisé le Largactil: il est alors utilisé en chirurgie à visée anesthésiante. Là encore, les observations médicales rapportent un effet de "desinteressement" chez les patients. Les premiers tests de cette nouvelle molécule en psychiatrie sont concluants: le Largactil ouvre la voie des traitements modernes des psychoses, dont la schizophrénie. 

Quant au lithium, traitement de référence du trouble bipolaire, son histoire est encore plus ancienne. A la fin des années 1800, l'une des théories des maladies mentales était un déséquilibre en oligo éléments et en sels minéraux de tout genre: sodium, potassium, lithium, magnésium, etc. Ainsi, en 1880, des eaux minérales enrichies en lithium sont utilisées. Son utilisation spécifiquement psychiatrique débute en 1949 dans le traitement du trouble bipolaire.

Depuis ces découvertes liées au hasard, les laboratoires pharmaceutiques ont développé des molécules améliorées, mieux tolérées avec moins d'effets secondaires. Mais aucune révolution notoire n'est à noter depuis cette période charnière. 

Cette absence d'évolution s'explique simplement : malgré les nombreux modèles théoriques existants, nous ne savons toujours pas comment le cerveau de patients schizophrènes ou bipolaires fonctionne (ou plutôt dysfonctionne). Le cerveau est l'organe le plus complexe du corps humain, ne l'oublions pas...

 

Peut-on pour autant dire que la psychiatrie demeure une discipline "efficace" ? Quelles sont les conséquences de ce manque d'évolution dans la discipline ?

Tout dépend de ce que l'on appelle efficace ! A ce jour, il est admis que les principales maladies mentales (schizophrénie, trouble bipolaire, trouble autistique) sont incurables: on ne peut en soigner que les symptômes, mais pas les guérir.  Concernant l'autisme, les méthodes éducatives et comportementales ont démontré une efficacité certaine. Il aura fallu plusieurs générations d’enfants "sacrifiés" sur l’hôtel de la psychanalyse, à l'époque (pas si lointaine) où les gourous de la psychiatrie pensaient l'autisme comme secondaire à un lien défaillant avec la mère. 

Les patients souffrant de schizophrénie et de trouble bipolaire sont condamnés à prendre un traitement à vie. Certains auront une vie sociale relativement préservée. Mais la plupart connaissent des hospitalisations itératives à chaque décompensation. 

 

Comment favoriser l'innovation en matière de santé mentale ? Quels sont encore les secteurs qui nous échappent ?

Cette question n'est pas simple lorsqu'on souligne le rôle du hasard dans la découverte des trois familles de psychotropes utilisés en psychiatrie. Personne ne s'est dit un jour: "Tiens, et si la schizophrénie était iée à un problème de dopamine dans le cerveau ? Hop, je vais créer un bloqueur de dopamine que je vais baptiser Largactil...". 

Les futures molécules seront probablement liées à l'avancée des recherches en science fondamentale dans le domaine de la neurobiologie: communication neuronale, développement foetal, et différenciation cellulaire du cerveau, mais aussi amélioration des techniques d'imagerie cérébrale fonctionnelle, apports de la génétique. Cependant à ce jour, aucune nouvelle cible pharmacologique n'est développée par les laboratoires: pas d'avancée miracle donc à attendre pour la prochaine décennie au moins.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
LION
- 10/10/2016 - 12:12
Le résultat de la psychanalyse
La psychanalyse qui prétendait guérir les malades mentaux a freiné les recherches médicamenteuses.
Or il ressort aujourd'hui que de nombreuses maladies mentales peuvent être soignées par des médicaments. Il semble que l'autisme traité avant l'âge de 3 ans en fasse partie. De même que l'on commence à disposer de moyens thérapeutiques pour lutter contre l'épilepsie.
La R&D en neurosciences devrait nous aider à trouver les molécules qui traitent les psychotiques et les phobiques. Mais Freud et Jung nous ont fait prendre un siècle de retard.
emem
- 10/10/2016 - 10:52
Il n'y a pas que la santé mentale
Les maladies curables sont très rares. Seules celles provoquées par un agent extérieur, comme les maladies infectieuses, le sont. La plupart des maladies nécessitent un traitement à vie : l'hypertension, le diabète, l'insuffisance pulmonaire, l'arthrose etc..
emem
- 10/10/2016 - 10:52
Il n'y a pas que la santé mentale
Les maladies curables sont très rares. Seules celles provoquées par un agent extérieur, comme les maladies infectieuses, le sont. La plupart des maladies nécessitent un traitement à vie : l'hypertension, le diabète, l'insuffisance pulmonaire, l'arthrose etc..