En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© REUTERS/Eric Gaillard
Sur les 30000 enfants qui vivent dans la rue en France, la proportion d'étrangers est de 75%.
A défaut d'avoir une maison...
30000 enfants vivent dans la rue en France
Publié le 03 octobre 2016
La France aime-t-elle les enfants ? Ses amortisseurs sociaux fonctionnent-ils aussi bien qu'elle ne veut bien le dire ? Deux études officielles sont passées inaperçues cette semaine, qui permettent de mieux saisir la question. Et elles donnent froid dans le dos.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France aime-t-elle les enfants ? Ses amortisseurs sociaux fonctionnent-ils aussi bien qu'elle ne veut bien le dire ? Deux études officielles sont passées inaperçues cette semaine, qui permettent de mieux saisir la question. Et elles donnent froid dans le dos.

L'INSEE a publié les chiffres de son enquête récurrente sur les sans domicile fixe dans un numéro d'Economie et statistique paru cette semaine. Une donnée retiendra en particulier l'attention: le nombre d'enfants vivant dans les rues.

Sur ces 30 000 enfants, la proportion d'étrangers est de 75%. Ce sont les victimes innocentes et silencieuses de ces déplacements de population dont nous voyons les stigmates dans les rues de Paris, avec toutes ces familles allongées sur le sol, le froid, dans la nuit.

Les chiffres sont au demeurant terriblement significatifs. La population de sans domicile fixe natifs n'atteint pas les 45 000 personnes. Entre 2001 et 2012, ce chiffre a augmenté de 14%, ce qui est, somme toute, assez peu si l'on tient compte du passage de la terrible crise de 2008. Le nombre de vagabonds étrangers a en revanche considérablement augmenté: + 67% pour les francophones nés à l'étranger, + 207% pour les non-francophones étrangers.

Au passage, on peut se demander pourquoi ceux-là doivent être moins aidés que les "réfugiés" arrivés l'an dernier.

Dans le même temps, l'aide sociale à l'enfance n'a pas progressé

Alors que de plus en plus d'enfants dorment dans les rues, les départements n'ont pas levé le petit doigt pour réagir. Les dépenses d'aide sociale qui leur sont consacrées n'ont pas varié d'un iota, ou presque. C'est ce qui ressort d'un document de la DREES, consacré cette fois aux dépenses d'aide sociale des départements en 2014.

De 1996 à 2014, les dépenses d'aide sociale des départements ont triplé (en euros constants), mais uniquement sur des segments de population adulte. On notera en particulier l'explosion des dépenses consacrées aux "pauvres" adultes et aux personnes âgées. L'intervention en faveur des enfants est restée stable.

Parmi celles-ci, les dépenses les plus élevées concernent le placement. Une fois de plus, la prévention est réduire à la portion congrue :

Et voilà, une fois de plus, comment la décentralisation produit des effets pervers. Alors que la société française devrait mettre le paquet sur l'intervention en faveur des enfants, elle leur préfère largement les adultes, parce qu'ils sont en âge de voter et qu'un petit cadeau (notamment pour les personnes âgées) s'accompagne volontiers d'une voix aux élections.

Un article originellement publié sur le blog d'Eric Verhaeghe

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
02.
L’histoire fascinante du commando Kieffer
03.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
04.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
05.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
06.
Elevage : l'entreprise Hénaff félicitée par... l'association L214
07.
Morts par morsure de serpent : une plaie planétaire contre laquelle l’OMS entend entrer en guerre
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Européennes : François-Xavier Bellamy a exposé sa vision de l'Europe face à Nathalie Loiseau lors d'un débat organisé par l'Institut Montaigne
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 03/10/2016 - 21:22
Qui les a autorisé à venir?
En augmentant les aides de toute sorte en faveur des étrangers, les politiciens prennent la responsabilité d'un doublé saccage: la perte de leurs forces vives par les pays d'immigration, et la dégradation des conditions de vie dans les pays d'accueil. Il faudrait appliquer des sanctions sévères aux politiciens qui autorisent ces trafics d'enfants.
Vm
- 03/10/2016 - 20:23
Graphiques non lisibles
Monsieur

J'apprécie vos analyses mais je regrette de ne jamais ou presque pouvoir lire vos graphiques sur mon iPad.
Que dois je faire pour qu'ils apparaissent à l'écran ?
abracadarixelle
- 03/10/2016 - 16:15
Titre racoleur..
" la France aime - t - elle ses enfants ".....? Sur les30 000 recensés, 75 % sont 'origine étrangère; tout est dit ! Donc, nous méchants Français devons prendre en charge, outre nos 7500 , les 22500 gentiment déposés là par de gentils parents migrants ????
Courage, encore quelques remontrances du même acabit pour gonfler encore la colère du peuple accablé de reproches et d'impôts !