En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

07.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 13 min 18 sec
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 1 heure 11 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 2 heures 20 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 2 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 3 heures 18 sec
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 3 heures 15 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 20 heures 5 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 37 min 19 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 1 heure 52 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 2 heures 15 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 2 heures 50 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 3 heures 15 min
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 19 heures 33 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 20 heures 27 min
© Reuters
La France est aussi au croisement des cultures méditerranéennes et du Nord : nous avons intégré les bons côtés des deux cultures dans notre rapport aux personnes âgées.
© Reuters
La France est aussi au croisement des cultures méditerranéennes et du Nord : nous avons intégré les bons côtés des deux cultures dans notre rapport aux personnes âgées.
Au sommet du podium

La France championne d'Europe de l'espérance de vie des plus de 80 ans : quelle est notre potion magique ?

Publié le 07 octobre 2016
D'après une enquête d'Eurostat, les seniors français jouissent de la meilleure espérance de vie d'Europe. Une performance qui s'explique, en partie, par la capacité de la France à tirer le meilleur des cultures méditerranéennes et d'Europe du Nord, tant dans les soins apportés aux personnes âgées que dans l'alimentation.
Jean-Marie Robine
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marie Robine est directeur de recherche à l’Inserm et directeur d’Etude à l’EPHE. Au sein du laboratoire MMND de l’Université de Montpellier, il dirige l’équipe Longévité & vitalité.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une enquête d'Eurostat, les seniors français jouissent de la meilleure espérance de vie d'Europe. Une performance qui s'explique, en partie, par la capacité de la France à tirer le meilleur des cultures méditerranéennes et d'Europe du Nord, tant dans les soins apportés aux personnes âgées que dans l'alimentation.

Atlantico : A l'occasion du jour mondial pour les personnes âgées, Eurostat s'est livré à une enquête sur l'espérance de vie des Européens âgés de 80 ans (voir ici). A la lecture des résultats, il apparaît que les seniors français arrivent en tête (11 ans), suivi des Espagnols (10,4 ans) et des Luxembourgeois (10,1 ans). Peut-on parler d'une recette miracle ? Comment l'expliquez-vous ?

Jean-Marie Robine : On ne l'explique pas ! On le constate ! La France fait partie des pays les plus développés au monde et profite à fond de sa situation géographique au cœur d'une zone climatique tempérée. Par comparaison, l'Allemagne a un climat continental très chaud en été et très froid en hiver, et l'Espagne ou l'Italie, s'ils profitent d'une douceur en hiver, subissent des températures très élevées l'été. Nous, nous passons entre les gouttes. Mais la France est aussi au croisement des cultures méditerranéennes et du Nord : nous avons intégré les bons côtés des deux cultures dans notre rapport aux personnes âgées. Dans les pays du Sud de l'Europe, les familles s'investissent beaucoup dans les soins apportés aux aînés, il y a une tradition de ce qu'on appelle le "caring". Au Nord de l'Europe, le professionnalisme et le respect de l'autre sont favorisés, tout comme l'autonomie. Toutes ces richesses comme celles de notre alimentation (très diversifiée, à en croire le nombre de plats régionaux en comparaison à la gastronomie nordique, fondée sur quelques aliments) constituent le secret de cette performance, la richesse des influences.

Le capital santé des plus de 80 ans et leur capacité à faire face à la mort dépend des conditions dans lesquelles on les a fait vivre. Ceux qui ont 100 ans aujourd'hui n'ont pas eu les mêmes conditions (alimentation, conditions de travail, scolarisation), que ceux qui ont 60 ans, et encore moins que les quarantenaires.  Les progrès se sont mis en place au cours du XXème siècle, et sur les 75 dernières années, les cohortes successives ont profité d'avancées très importantes.

La baisse des dépenses publiques, et notamment en matière de santé pourrait-elle dégrader cette espérance de vie à long terme ? Si l'on devait se projeter, peut-on dire que cette tendance se poursuivra ?

Une politique brutale qui couperait les soins aux personnes âgées aurait un impact immédiat certes. Cela s'est produit aux Pays-Bas ou au Danemark, où pendant un temps des soins de qualité étaient refusés aux ainés. L'espérance de vie dans ces pays pour les personnes âgées était donc basse. Mais une fois que le système de soin s'est rétabli, l'espérance de vie s'est inversée.

Pareillement, si l'épisode de la grippe espagnole en 1918, ou la crise économique des années 30 et la Seconde Guerre mondiale ont fortement fait chuter l'espérance de vie des séniors, il s'est avéré que très rapidement cette dernière s'est rétablie, et est revenue au même niveau que si cette tendance haussière ne s'était pas interrompue. 5 ans après la grippe espagnole, l'espérance de vie réelle était exactement celle que l'on aurait calculé en l'absence de la grippe.

Peu de politiques publiques peuvent impacter l'évolution de l'espérance de vie. Les phénomènes d'inertie sont considérables. La vie s'étend maintenant sur une centaine d'années. La santé de ses parents et de ses grands-parents compte sûrement beaucoup dans sa propre santé, comme les conditions de vie dans sa petite enfance, l'éducation, les conditions de travail, l'exposition à des facteurs de pollution tout au long de sa vie, comme la qualité de l'air respiré ou de l'alimentation. Dans ces conditions comment un gouvernement élu pour 5 ans pourrait-il changer la donne ? Les dépenses publiques en matière de santé ne sont qu'une toute petite partie de tous ces facteurs ! Les effets potentiels des connaissances, des progrès réalisés à ce jour peuvent se révéler sur les 100 ou 150 années à venir.

Vivre plus longtemps ne signifie pas forcément vivre mieux. Les séniors de plus de 80 ans en France sont-ils également bien lotis par rapport aux autres pays européens ?

Sur cette dernière question, je ne peux que vous inviter à suivre l'actualité. Le Premier ministre doit remettre dans les jours qui viennent le rapport au Parlement sur le nouvel indicateur de richesse, qui prend en compte l'espérance de vie sans incapacité. Nous verrons bien…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 06/10/2016 - 16:51
De beaux lauriers mais...
Il est toujours dangereux de se reposer sur ses lauriers.
Le futur de la santé et de la longévité passe par la prévention.
En ce domaine, les Français sont clairement parmis les bons élèves.
...Mais dorénavant, pour améliorer la longévité en bonne santé, la médecine passera de plus en plus par la prédiction qui précédera de façon de plus en plus rationnelle la prévention.
La prédiction? Comment ça? Quesaquo?...
Eh oui... La plupart des Français ne savent même pas de quoi il s'agit!
... Or la médecine prédictive est bien à l'avant-garde des techniques d'amélioration de la santé et de la longévité car c'est la médecine la plus personnalisée qui soit.
Il s'agit faire analyser son génome via un prélèvement de salive pour établir une carte de nos marqueurs de santé afin de permettre un diagnostic ultra-personnalisé... et un plan de prévention adapté au plus près de notre constitution génétique.
Pourquoi la France est-elle en train de prendre du retard sur ce plan?
Simplement parce que la France considère que ses citoyens ne sont pas assez matures que pour disposer des données de leur propre génome.
Eh oui... Sur ce point, les Français sont encore considérés comme des mineurs.