En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 9 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 10 heures 2 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 10 heures 52 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 13 heures 8 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 15 heures 21 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 18 heures 19 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 18 heures 59 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 9 heures 33 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 10 heures 28 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 11 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 12 heures 59 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 15 heures 16 sec
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 16 heures 7 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 17 heures 25 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 19 heures 14 min
© Reuters
© Reuters
Censeurs

Bourdin réprimandé pour les propos d’une ministre : le CSA ou la nouvelle police de la pensée

Publié le 24 septembre 2016
Le CSA a demandé à Jean-Jacques Bourdin de contrôler la parole de ses invités après la bourde de la ministre des Familles Laurence Rossignol qui avait parlé de "nègres" à la télévision. On peut se demander à quoi sert un organisme qui demande de mettre en place une censure dans une démocratie.
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le CSA a demandé à Jean-Jacques Bourdin de contrôler la parole de ses invités après la bourde de la ministre des Familles Laurence Rossignol qui avait parlé de "nègres" à la télévision. On peut se demander à quoi sert un organisme qui demande de mettre en place une censure dans une démocratie.

Atlantico : Le CSA vient de demander à Jean-Jacques Bourdin, à la suite de la déclaration polémique de Laurence Rossignol sur certains "nègres" qui étaient pour l'esclavage, de "maîtriser son antenne". Ne s'agit-il pas d'une grossière bévue de la part de l'organisme, qui semble se muer en police de la pensée plutôt qu'en défenseur de la liberté d'expression ?

Christian Combaz : Le CSA est un organisme d'attribution des fréquences, d'orientation du service public et de contrôle des contenus qui ne remplit pratiquement que la première de ses missions, et encore, on se demande toujours sur quels critères, à part un coup de fil bien placé. Il n'oriente rien du tout, et au lieu de contrôler le contenu moral des programmes pour éviter de heurter la foule en laissant diffuser de la violence, ou des émissions sordides, ou des jeux orientés vers le voyeurisme ou la cupidité, il se mêle de réformer l'usage du langage. L'exemple que vous citez est particulièrement grotesque puisqu'à l'époque de l'esclavage  les livres, les journaux, les auteurs de théâtre et de chansons employaient le mot nègre. Et qu'en se référant à cette époque-là Mme Rossignol, certes de manière un peu irréfléchie, ne fait pratiquement que de l'histoire, et son vocabulaire ne reflète évidemment aucun préjugé racial. Oui mais on va me dire, on craint qu'elle ne les éveille par cette maladresse et c'est pourquoi on a demandé au présentateur qui la recevait de contrôler le vocabulaire de ses invités. Donc si je traduis bien le CSA joue le même rôle que le pion dépassé par un chahut dans un collège, il dit si ça continue, je vais punir le délégué des élèves, le tout évidemment pour une faute extrêmement vénielle à côté des séries violentes comme Disparue qu'il laisse diffuser à 20 heures 30. Donc une fois de plus il s'agit pour cet organisme grotesque, sur-payé, nommé par copinage et totalement incompétent, de plaire, ou plutôt de ne pas déplaire, à ceux qui l'ont nommé, et non de protéger la morale publique, la civilité, l'humanisme, dont il se fiche totalement. Plus il défend le politiquement correct, plus on peut être sûr qu'il est moralement douteux. Si vous cherchez dans internet les aventures de Françoise Laborde au pays de la morale personnelle, par exemple, vous verrez à quel point nous sommes dans le haut-de-gamme.

Vous avez été candidat à un poste au CSA que vous n'avez pas obtenu. Vous aviez la moindre chance ?
 

Aucune évidemment,  mais je suis allé voir les présidents du Sénat et de l'Assemblée (le troisième pilier était la Présidence de la république, qui nomme le président du CSA et un tiers des membres, et qui s'est fendue d'une lettre). Dans mon propre courrier dont j'ai adressé copie à l'AFP qui n'en a tiré évidemment aucun communiqué même de deux lignes, j'expliquais que ma candidature se voulait une protestation contre des nominations politiques gouvernées par des choix qui n'avaient rien à voir avec la compétence, par exemple je tiens du président du Sénat que je n'avais aucune chance "puisqu'il fallait une femme". En outre je réclamais exactement la moitié du salaire d'un membre ordinaire du CSA pour montrer que les 11 000 euros mensuels étaient un outrage au bon goût dans un pays en crise. A part Atlantico, aucun écho dans la presse, ne fut-ce que sur cet aspect salarial qui me paraissait pourtant un excellent sujet de débat. Mais sur ces questions-là le courage des journalistes est assez rare.

Qu'est-ce qui légitime encore l'existence du CSA aujourd'hui ? Ont-ils un quelconque pouvoir ? Sont-ils seulement écoutés par ceux qu'ils réprimandent régulièrement ?

Ils n'ont aucun pouvoir, à part celui de servir les groupes de télédiffusion selon les recommandations du ministre. Ils sont écoutés, je veux dire surveillés, par ceux qui les ont nommés, à qui ils doivent de justifier la faveur qui leur a été faite, en jouant les béni-oui-oui sur les questions de société, le sexisme, le racisme réel ou supposé, etc. Comme ils ne peuvent pas s'inventer une compétence intellectuelle qu'ils n'ont pas (je ne cite pas de noms mais il suffit de lire leurs tweets pour être édifié sur la pauvreté de leur expression), ils se rattrapent sur la conformité idéologique, à défaut de sens de la morale ou  d'élégance dans le verbe. Le commerce gouverne la plupart des choix du service public, les sociétés de production du style de celle qu'avait fondée le défunt Delarue, ou celle qui dirige le destin de Ruquier s'enrichissent sur l'argent du contribuable, on ne demande jamais leur avis aux gens sur ce qu'ils souhaitent . A part quelques parlementaires en commission on ne voit personne se pencher sérieusement sur la question des contenus. On nous dit (Matthieu Gallet président de Radio France encore récemment) que le service public a pour mission de contenir les extrémismes. Mais dans l'esprit de ce genre de personnages l'extrémisme c'est quand on écrit que la cruauté est un outrage inadmissible sur le service public et qu'il y a trop de productions violentes. Ils disent que ça fait réactionnaire. Du coup ce sont les défenseurs de la bonté et de l'humanisme qui passent pour des extrémistes. Je vous rappelle que faute de mieux il y a deux ans le CSA s'est attaqué aux plaisanteries de Candeloro sur le tutu des patineuses - alors qu'on voit saigner des gens en prime time.

Je préconise une augmentation des membres de moitié , et la diminution de leur salaire des deux tiers. Si vous comptez bien, on économise, et on rend la décision plus collégiale. Vous allez me dire: mais qui siègerait dans cet organisme pour trois mille euros par mois ? 

Moi par exemple et si vous me chargez du recrutement à la place de Bartolone (encore une sommité morale) je vous en trouve dix-huit en une semaine.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
essentimo
- 26/09/2016 - 08:33
Sera-t-elle (la ministre)
poursuivie en justice et condamnée comme l'a été et célèbre parfumeur ?
assougoudrel
- 25/09/2016 - 09:05
C'est vrai
Dans "The Voice" sur TF1, celui qui chante en français, n'a aucune chance. Il parait que le CSA parle d'y remédier suite a beaucoup de contestations.
Jean-Benoist
- 24/09/2016 - 18:56
jai la nausée en
Constatant une fous de plus que la liberté d'expression est interdite..
le Csa et le wcrqn vont ils porter plainte, eux qui sont si prompts a trainer en justice Zemmour?
dans quel pays vivons nous? Le Cas devrzit plutôt s'intéresser a préserver et développer l'utilisation de la langue française a la tele car dans de nombreuses emi, ce sont les expressions anglaises qui sont legion
ras le bol de ces censeurs