En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 1 heure 25 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 1 heure 59 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 2 heures 20 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 1 heure 33 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 2 heures 17 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 4 heures 20 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 5 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 19 heures 20 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 20 heures 20 min
© Reuters
Des commerciaux en surpoids ont trois fois moins de chance d’être employés tandis que pour des hôtesses d’accueil c’est six fois moins de chance !
© Reuters
Des commerciaux en surpoids ont trois fois moins de chance d’être employés tandis que pour des hôtesses d’accueil c’est six fois moins de chance !
Quand le régime s'impose

Comment quelques kilos en trop peuvent limiter sérieusement vos chances de trouver un emploi

Publié le 22 septembre 2016
Surpoids et chômage font souvent bon ménage... pour des raisons que l'on ne soupçonnerait pas de prime abord ! En effet, l'obésité, qui touche près de 20% des Français, rend plus complexe la sortie de précarité, le retour à l'emploi.
Jean-François Amadieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Amadieu est sociologue, spécialiste des déterminants physiques de la sélection sociale. Directeur de l'Observatoire de la Discrimination, il est l'auteur de Le Poids des apparences. Beauté, amour et gloire (Odile Jacob, 2002), DRH...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Surpoids et chômage font souvent bon ménage... pour des raisons que l'on ne soupçonnerait pas de prime abord ! En effet, l'obésité, qui touche près de 20% des Français, rend plus complexe la sortie de précarité, le retour à l'emploi.

Atlantico : D’après une récente étude américaine, à compétences égales, les entreprises préfèrent embaucher des personnes plus minces. Ce phénomène existe-t-il aussi selon vous en France ? Pouvez-vous le quantifier ? Comment l'expliquer ?

Jean-François Amadieu : Oui, bien entendu ce phénomène existe aussi en France. Nous l’avons démontré par des testings : il s’agit d’envois de CV similaires avec une modification de la photo. D’après l’enquête des défenseurs des droits de l’an dernier, l’apparence physique est d’ailleurs le deuxième critère le plus important après l'âge pour les entreprises. Sur ces photos nous faisons apparaître une surcharge pondérale et nous constatons ces discriminations autant chez les hommes que chez les femmes. Cette discrimination est présente pour des emplois d'accueil ou de réception, mais aussi pour des postes de comptable ou de commercial par exemple. Ce phénomène s’avère donc être global. Les sondages des défenseurs de droit, faits auprès des demandeurs d’emploi, démontrent que l’obésité est l’une des caractéristiques de discrimination à l’embauche parmi les plus importantes. Des commerciaux en surpoids ont trois fois moins de chance d’être employés tandis que pour des hôtesses d’accueil c’est six fois moins de chance ! Bien sûr pour des postes moins exposés les chiffres sont moins élevés. 

Nous expliquons ce phénomène simplement par des préjugés que nous pouvons tous avoir. La santé d’une personne en surpoids serait plus fragile, sa personnalité moins affirmée... Les entreprises veulent également embaucher des personnes séduisantes pour leurs clients, particulièrement chez les femmes (hôtesses d'accueil…). L’aspect de séduction supplante celui de la personnalité. Par ailleurs, le chargé de recrutement peut lui aussi être sensible à la plastique et l’aspect physique du candidat.

Quel est le coût économique de cette situation ? Pensez-vous qu’il existe également des écarts de salaires ?

Il y a quelques estimations sur les écarts de salaires faite à l’étranger mais peu en France. Par exemple aux États-Unis, une femme qui pèse 30 kg de plus qu’une autre gagne 9% de salaire en moins. Nous savons qu’il y a des écarts de salaire aussi en France mais ceux-ci ne sont pas encore quantifiés. Ces différences sont, en revanche, très visible entre les classes, il y a deux fois plus d’obèses chez les ouvriers que chez les  cadres. Nous pouvons y voir une corrélation, il est très difficile de sortir de la précarité lorsque l’on est obèse. 

Ce phénomène mérite d’être étudié, il y a 30% d’obèses aux États-Unis et 18% en France.

Selon vous les employeurs qui procèdent à ce type de discrimination le font ils consciemment ? Quelle image est ce que cela renvoie aux yeux des employeurs ?

Oui, bien sûr il y a une part de discrimination consciente de la part des employeurs, particulièrement lorsqu’il s’agit d’embaucher une vendeuse, une hôtesse ou une serveuse dans un restaurant chic. Cette discrimination est même assumée.

En revanche, pour ces discriminations encore plus que pour d’autre il y a une grande part d'inconscient. Ce phénomène reste lié aux différents préjugés sur le surpoids.

Les CV vidéos aggravent ce type de discrimination, si une entreprise peut parfois voir l’obésité sur une photo, avec une vidéo ce phénomène est malheureusement voué à s’empirer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gégé Foufou
- 22/09/2016 - 16:22
Un obèse
est considéré comme une personne faible mentalement car incapable de suivre un régime et de faire du sport. Bougez vous le cul et bouffez des brocolis bouillis et vous verrez ça ira mieux...