En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 7 heures 7 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 14 heures 12 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 15 heures 8 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 15 heures 39 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 16 heures 42 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 18 heures 21 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 18 heures 37 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 13 heures 9 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 14 heures 24 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 14 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 15 heures 5 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 15 heures 20 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 18 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 18 heures 30 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 18 heures 43 min
© wikipédia
Alors que la France n'a permis le droit de vote aux femmes qu'en 1945, les Egyptiens observaient quant à eux une égalité des sexes parfaitement inscrite dans la société. Elles étaient par exemple libres d'utiliser des moyens de contraception...
© wikipédia
Alors que la France n'a permis le droit de vote aux femmes qu'en 1945, les Egyptiens observaient quant à eux une égalité des sexes parfaitement inscrite dans la société. Elles étaient par exemple libres d'utiliser des moyens de contraception...
Héritage

Comment la civilisation égyptienne a façonné la culture du monde occidental

Publié le 25 septembre 2016
Malgré les millénaires qui séparent les deux époques, le legs de l'Égypte antique est encore bien présent dans notre société. En voici quelques exemples.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les millénaires qui séparent les deux époques, le legs de l'Égypte antique est encore bien présent dans notre société. En voici quelques exemples.

Plus le temps passe, plus notre société évolue, pourrait-on se dire. Pourtant, il existe des civilisations millénaires plus proches de notre société actuelle que ne l'est l'époque médiévale, par exemple. L'Égypte antique est le meilleur exemple qui soit. Malgré les milliers d'années qui séparent notre époque de cette civilisation, l'héritage que nous en gardons est immense. Qu'il s'agisse de la culture, de la vision de la vie ou de la société dans son ensemble, le legs de l'Égypte antique à notre culture occidentale n'a pas d'égal. Le temps des pharaons n'est pas si différent de notre XXIème siècle.

Hiérarchie et rapport aux autres

Le premier de ces rapprochements concerne notre rapport à la hiérarchie. Il faut dire que ce n'est pas un modèle de société obligatoire, ni inné que celui de se choisir un chef, qui déléguera son pouvoir à d'autres personnes, qui le délégueront à leur tour, dans une logique de respect et d'obéissance envers les supérieurs hiérarchiques. Le concept de supérieur hiérarchique vient de la vallée du Nil. Il n'y a qu'à prêter attention aux écrits qui figurent sur le célèbre papyrus Prisse pour s'en rendre compte : on y trouve l'Enseignement de Ptahhotep, un recueil de maximes visant à apprendre l'éthique et les convenances hiérarchiques à respecter. Comme le site Quartz le précise, ces leçons ont été relatées dans un livre publié le 24 août 2016.

Et la sagesse est de rigueur. On y apprend ainsi à montrer des signes de respect envers un supérieur hiérarchique, à ne pas provoquer sa colère mais à demeurer silencieux afin que la sagesse dont on fait preuve égale la richesse matérielle qu'il possède. Pareillement, lorsqu'une dispute éclate avec une personne du même rang, Ptahhotep préconise de garder le silence afin que les juges, s'ils doivent délibérer de l'issue d'un éventuel procès, donnent raison à l'individu le plus sage. Enfin, quand il s'agit d'une querelle avec un subordonné : ne pas s'acharner sur lui parce qu'il est plus pauvre, et encore une fois, se garder des vociférations et injures que la colère nous pousserait à manifester. Un précepte s'impose déjà : quand on doute, on tient sa langue.

Egalité des sexes et recherche du bonheur

Et cet héritage civique ne s'arrête pas là. Alors que la France n'a permis aux femmes de voter la première fois qu'en 1945, les Egyptiens observaient quant à eux une égalité des sexes parfaitement inscrite dans la société. Ainsi, les femmes étaient, par exemple, libres d'utiliser des moyens de contraception, de s'habiller comme elles le souhaitaient - et ce, sans le consentement du mari - de posséder des terres, de faire marcher une entreprise, de présider dans les temples, et même accéder au rang de pharaon, à l'image de Néfertiti ou encore d'Hachepsout. Ainsi, l'Égypte antique constituait la civilisation la plus égalitaire parmi les civilisations anciennes, la moins patriarcale. Aujourd'hui, dans notre société, les femmes jouissent de droits similaires à ceux des hommes, même si des progrès restent à accomplir...

À l'image de notre société moderne, l'objectif de tout Égyptien de l'époque était bien évidemment d'accéder au bonheur. À la différence près qu'ils y arrivaient sûrement bien mieux que nous. Loin d'être attachés à leurs richesses matérielles, les plus pauvres, comme les plus riches, tentaient de vivre l'instant présent et glorifiaient la vie. Si les nombreuses momies et tombeaux peuvent nous induire en erreur à penser que les Égyptiens étaient fascinés par la mort, il s'agissait surtout d'une manière pour eux de perpétuer la vie, de fêter son caractère cyclique et ce passage d'une vie à une autre, plus spirituelle. Hathor, la déesse égyptienne que l'on peut comparer à Aphrodite dans la mythologie grecque, était d'ailleurs l'une des divinités les plus sujettes aux louanges. La société était alors basée sur des valeurs de gratitude, de paix et d'amour auxquelles nous aspirons tous.

Importance du lieu de vie et legs divers

De même, le choix du lieu de vie était très important. Nous attachons aujourd'hui une grande importance à la maison ou l'appartement que l'on s'apprête à acheter : c'est une décision sur laquelle on ne revient pas tous les mois. Dans l'Égypte antique, le choix était encore plus décisif, sachant que l'au-delà était considéré comme un endroit identique à la Terre. Une personne qui trépasserait vivrait cette autre vie dans la même demeure que celle fréquentée durant son existence matérielle.

L'héritage de l'Égypte antique à notre civilisation ne doit pas être limité au simple legs sociétal. Ce sont aux Égyptiens que nous devons la roue, l'astronomie, les mathématiques, la dentisterie, le parfum, l'esthétique, l'hygiène, le rasage, et bien plus encore, comme l'explique ce descriptif. Une folle théorie dit même que ce sont les Égyptiens qui auraient inventé, ou en tout cas réfléchi, au principe de l'électricité. Il faut dire que les bas-reliefs gravés dans le temple d'Hator, à Dendérah en Égypte, sont évocateurs. Si la théorie a été plusieurs fois niée par la communauté scientifique, ces dessins laissent tout de même songeurs.

Nul doute : l'héritage de l'Égypte antique sur notre civilisation moderne est conséquent, et peut-être plus grand encore que ce que nous imaginons.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 25/09/2016 - 23:13
"il existe des civilisations
"il existe des civilisations millénaires plus proches de notre société actuelle que ne l'est l'époque médiévale" Grotesque. Rien que notre système judiciaire est l'héritage direct des tribunaux de l'Inquisition. Eh oui !! Quant à la place des femmes dans la société médiévale, elle était bien plus favorable que celle de la femme au 19ème siècle dans notre pays. Mais chacun sait qu'il est de bon ton de cracher sur l'héritage médiéval qui a le très grand tort d'être baigné dans la culture chrétienne. Toutefois, je ne croyais pas qu'Atlantico mangeait de ce pain-là.
Scarabas
- 25/09/2016 - 17:34
Un tas de stupidités anonyme
L'astronomie a été développé surtout par les Mésopotamiens. Notre décompte des heures et des minutes en 60 vient d'eux. Le reste est un tas de platitudes ou d'erreurs dont l'auteur fait bien de rester anonyme. "Atlantico" doit mieux vérifier ce qu'il publie.
jurgio
- 25/09/2016 - 14:38
Lla grossière erreur de nos jours est de croire...
qu'« évolution » rime avec « progression ». Ni sémantiquement, ni syntaxiquement.